Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

 Retrouvez toutes les mises à jour et les news du site jour par jour

Replicant

(Replicant)

 L'histoire

 Histoire complète

Dans la région de Seattle, un serial killer connu sous le pseudonyme de « la torche » sévit depuis plusieurs années. Il s’attaque exclusivement aux jeunes mères vivant seules. Son rituel est toujours le même : il immole ses victimes par le feu après les avoir sauvagement assassinées, ce qui lui vaut le terrible surnom.

Cela fait près de trois ans que le Lieutenant Jake Riley est à sa poursuite. Lors d’une ultime récidive du tueur, Jake, sur le point de prendre sa retraite de flic, le manque une fois de plus. Sachant le policier le plus apte à mener à bien l’affaire, des agents gouvernementaux appartenant à la sécurité nationale, qui souhaitent plus que quiconque appréhender le persécuteur maternel, lui proposent de poursuivre la traque de l’infâme meurtrier, en lui adjoignant un mystérieux coéquipier.

Naissance d'un clone - Replicant
Naissance d'un clone

Les hommes d’état conduisent Jake dans un centre technologique secret ultra-sophistiqué dans lequel sont créés de toutes pièces des clones humains à partir d’échantillons d’ADN recueilliS sur des originaux. On lui présente un homme qui est la copie parfaite de « la torche », le machiavélique tueur en série. En créant une réplique parfaite des plus infâmes créatures de la planète, ils pensent ainsi pouvoir accéder aux terroristes, une mission que les moyens conventionnels ne suffisent plus à assurer.

La Torche - Replicant
La Torche

Le répliquant, à qui l’on a toutefois augmenté les capacités télépathiques en en modifiant le génome, est confié à Jake. Le policier, empli de haine et de désir de vengeance, ne ménage pas l’homme pour qu’il l’aide à retrouver la trace du tueur. Il pense que la tâche ne sera possible qu’en réveillant le tueur qui est en lui. Si les débuts ne sont pas convaincants (Jake est d’ailleurs sur le point de rendre le détestable clone à ses créateurs), petit à petit, le répliquant perçoit effectivement des évènements du passé comme s’il les avait déjà vus ou comme s’il y avait déjà participé.

L’enquête avance et les deux poursuivants retrouvent le tueur à l’hôpital, alors qu’il vient de mettre un terme à la vie de sa vieille mère, qu’il rendait responsable du traumatisme juvénile qui le conduira des années plus tard à autant d’exactions. Jake intervient mais le psychopathe est le plus fort. Celui-ci, argumentant sur la complicité implicite et fraternelle des deux êtres génétiquement identiques, tente d’altérer la raison du clone et lui donne la possibilité d’achever le policier gravement blessé…

Un peu malmené, le réplicant découvre la vie - Replicant
Un peu malmené, le réplicant découvre la vie
 Attention Spoiler ! la fin du film vous est racontée ci-dessous…

L’homme de laboratoire refuse et contre toute attente, sauve la vie du détective. N’acceptant pas le sort qui a été réservé à sa mère et l’injustice faite aux malheureuses filles qui ont croisé le chemin du tueur, le répliquant affronte son original dans un duel à mort. Sa supériorité physique, doublée de capacités poussées à lire dans les pensées, lui permettent de vaincre le malfaiteur.

A cause de l’image d’abominable meurtrier qu’il renvoyait, Jake était rempli d’aversion envers le répliquant. Son opinion a maintenant basculé et le policier se prend même d’affection pour cet homme né de nulle part et qui n’a plus de famille. Malgré les paroles réconfortantes de Jake et sa reconnaissance touchante, le clone se suicide. Mais est-il réellement mort? Ou est-ce un moyen pour disparaître aux yeux des gouvernementaux afin d’aspirer à une vie nouvelle?

Le petit mot du Doc

Tourné pour la majeur partie à Vancouver avec un petit budget, REPLICANT, programmé dans les salles de cinéma françaises et destiné au marché de la vidéo aux Etats-Unis, n’est certainement pas un chef-d’œuvre, mais sûrement un des meilleurs films de Van Damme depuis dix ans.