Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Outpost

(Outpost)

 L'histoire

Europe de l'Est, de nos jours. Hunt, un homme mystérieux, recrute un groupe de mercenaires pour l'escorter sur une zone dangereuse en proie à un violent conflit armé. En réalité, l'homme à la solde de commanditaires non moins mystérieux est à la recherche d'un bunker allemand datant de la Deuxième Guerre Mondiale dans lequel les nazis auraient réalisés des expériences scientifiques destinées à créer des soldats SS invulnérables. Ce qu'il y découvrent et effectivement déroutant mais ils ne se doutent pas encore que leurs vies sont en danger… bien qu'experts et armés jusqu'aux dents.

DC sécurise le bunker - Outpost
DC sécurise le bunker

Le petit mot du Doc

Bien loin des sempiternels films de morts vivants hideux et sanguinolents et des zombies à moitié estropiées et cadavériques qui déboulent trop régulièrement sur nos écrans, OUTPOST surprend. Si vous êtes un réel admirateur des films de genre travaillés, ce film indépendant britannique à petit budget va vous réserver une bien belle surprise.

Narrer l'affrontement de quelques soldats experts en proie à des zombies du troisième Reich aurait, sous de mauvaises mains, pu rapidement sombrer dans d'univers du nanar. Mais, bien que destiné au marché de la vidéo, ce film marque par son ambition et par celle de son jeune réalisateur, Steve Barker, qui signe là son premier long métrage. Ici, point de virus échappé d'un quelconque laboratoire véreux ni même de manipulations hasardeuses sur l'ADN de l'Homme. Les scénaristes ont choisi de nous plonger dans d'autres perspectives, prenant comme trame principale l'intérêt présumé des nazis pour les choses occultes : Hitler et ses scientifiques ont cherché à construire une armée d'hommes invincibles usant (sans doute inspirés des travaux du professeur Frankenstein) des propriétés des ondes électromagnétiques. En guise de résultats, ces atroces expériences pratiquées sur quelques soldats leur ont échappé… en cause sans doute la fin prématurée de la 2ème Guerre Mondiale. Aujourd'hui, lorsque un petit groupe de mercenaires tente d'acquérir le moteur de ces expériences nazis, il perturbe le repos des cobayes du Reich. Autour de ce noir bunker une bonne poignée de SS revient peu à peu à la vie. Aptes à se déplacer dans des univers parallèles, incontrôlables et invulnérables, ils ont pour unique instinct de tuer, non pour se nourrir, mais pour faire leur devoir… Voici donc une manière intéressante de renouer avec le mythe des morts-vivants.

La vérité révélée ? - Outpost
La vérité révélée ?

Nous avons ici affaire à un scénario solide qui ne se contente pas de verser dans le gore gratuit mais qui entre profondément dans la psychologie des personnages que le film nous laisse étudier sans jamais nous endormir. Sa photographie est aussi très réussie, il faut dire que malgré un budget étriqué, l'ambition a été d'égaler les productions hollywoodiennes, ce qui légitima l'utilisation du 35 mm. Maquillages et costumes sont également d'excellentes factures, les techniciens usant sans en abuser de contre-jours, de fumigènes ou sachant jouer avec l'éclairage pour en dissimuler d'éventuelles faiblesses, et bien sur pour provoquer angoisse et terreur.

Image scifi-movies

Soutenu par une bande originale qui tient parfaitement son rôle, le film doit aussi au jeu irréprochable des acteurs. Si la production n'a pu s'offrir de stars, son casting n'en est que plus réussi. Dans un rôle qui aurait convenu à merveille à Russell Crowe, Ray Stevenson interprète avec précision le personnage principal, DC, un ancien marine mercenaire. Vu récemment dans LE ROI ARTHUR (2004) et dans la série ROME (2005-2007) où il incarnait Titus, il a depuis repris le rôle de Franck Castle, alias le Punisher, pour le film PUNISHER 2 : WAR ZONE (2008). Il sera également le héros vampirique du CIRQUE DU FREAK (2009), adaptation au cinéma par Paul Weitz de la saga littéraire de Darren Shan, avec Willem Dafoe, John C. Reilly et Salma Hayek. Pour OUTPOST, ses frères d'armes sont Richard Brake (BATMAN BEGINS – 2005 ; HANNIBAL - LES ORIGINES DU MAL - 2007), Julian Wadham (L'EXORCISTE : AU COMMENCEMENT - 2004) ou encore Paul Blair (prochainement dans BOOK OF BLOOD, adapté de l'oeuvre de Clive Barker).

Tourné durant l'hiver 2007 dans la région de Glasgow, le film fait résolument penser à PREDATOR (1987) pour ses mercenaires aguerris, et au jeu vidéo des années 90 "Wolfenstein 3D" (qui ouvrit la voie à la série des "Doom") pour son thème nazi-gothico-gore. Quant au choix de 7 mercenaires, voilà là un sympathique clin d'œil au célèbre western de John Sturges.

Prior - Outpost
Prior

Sorti en Angleterre en 2008, et fort d'un joli succès, OUTPOST devrait bientôt avoir une suite, déjà intitulée OUTPOST : BLACK SUN. Mais avant, Steve Barker délaissera les zombies nazis pour une horde de vampires toute aussi violente qu'il mettra en scène dans BLOOD MAKES NOISE, actuellement en préparation. La carrière de Steve Barker semble prendre une belle envolée. Il maîtrise le genre et il le prouve avec OUTPOST.

14 janvier 2009