Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Outlander

(Outlander)

 L'histoire

Norvège 709 Après J.C., au temps des Vikings. Un vaisseau spatial s'écrase sur la Terre. Avec Kainan, l'unique survivant du crash, le vaisseau libère une créature terrifiante, un prédateur extraterrestre connu sous le nom de Moorwen. Alors que la bête plonge les environs dans le chaos, Kainan est fait prisonnier par une tribu viking sur laquelle règne Rothgar. D’abord suspicieux envers ce mystérieux étranger, les vikings s’associent bientôt à Kainan lorsqu'ils découvrent le monstre tueur et mangeur d'hommes. L'homme de l'espace seul pourra les mener à la victoire…

Kainan en terres Vikings - Outlander
Kainan en terres Vikings

Le petit mot du Doc

S'il existe quantité de films sur le thème du voyage dans le temps, sur les monstres, ou sur les invasions extra-terrestres, force est de constater que le sujet ici présenté, ce mélange anachronique, ce contact entre deux civilisations à des siècles de différences technologique, n'est pas courant dans la science-fiction portée à l'écran. C'est après avoir découvert "Beowulf" à l'université que le réalisateur Howard McCain décida d'adapter le poème épique anglais au cinéma. Mais sa conception de l’histoire, qui devait être historiquement crédible, ne cadrait pas avec le personnage de Grendel, troll gigantesque. Au cours de sa formation à la NYU Film School, McCain imagine enfin comment intégrer la science-fiction à son approche historique : en ajoutant une présence extra-terrestre, tout devenait alors plus vraisemblable.

La rencontre avec le scénariste Dirk Blackman permis un premier jet du script : "Peut-être qu’une créature extraterrestre a pu atterrir sur Terre au temps des Vikings ? Notre sentiment était que si jamais la légende de Beowulf était fondée sur la moindre parcelle de vérité, c’était réellement l’explication la plus plausible, la source du mythe", explique Howard McCain. "Tout le monde sait qu’il n’y avait pas de monstres durant l’ère des Vikings, mais si un extraterrestre humanoïde venu d’ailleurs amène une féroce créature alien sur Terre et doit unir ses forces avec les Vikings pour combattre ce monstre, vous avez les origines de Beowulf. En d’autres termes, nous avons tout simplement décidé d’écrire La véritable histoire de Beowulf", ajoute le scénariste.

Wulfric mène l'attaque - Outlander
Wulfric mène l'attaque

Les deux hommes, fans absolus de cinéma et de comics, citent plusieurs sources d’inspiration : évidemment ALIEN LE 8ème PASSAGER (1979), PREDATOR (1987), le classique LA CHOSE D'UN AUTRE MONDE (1951), mais aussi la théorie des anciens astronautes d’Erich von Däniken (spéculation ufologique selon laquelle les dieux dont parlent les anciennes mythologies et dont l'archéologie met les cultes en évidence, étaient en fait des extraterrestres humanoïdes – source Wikipedia) et l’épisode "Arena" de la série STAR TREK (1966-1969), où le Capitaine Kirk est forcé de se battre en duel avec Gorn, un humanoïde-reptile intelligent, sans pouvoir se servir de son phazer, ce qui l’oblige alors à fabriquer lui-même des armes primitives pour triompher.

Le Morween - Outlander
Le Morween

OUTLANDER déploie un prestigieux casting. Jim Caviezel est ce guerrier solitaire venu des étoiles, rongé par la mort de ceux qu'il aimait. L'acteur a été choisi par Mel Gibson en 2004 pour incarner le Christ dans LA PASSION DU CHRIST et incarne le célèbre N°6 dans le remake de 2009 de la série LE PRISONNIER (1967-1968). A ses côtés Ron Perlman incarne Gunnar. L'acteur, véritablement révélé dans LA CITE DES ENFANTS PERDUS (1995) et qui a tenu le rôle titre dans les deux récent Hellboy (HELLBOY – 2004, HELLBOY 2, LES LEGIONS D'OR MAUDITES - 2008) explique : "Gunnar est certainement parmi mes rôles l’un de mes personnages préférés – féroce et craint. Et quel succès : on parle de moi pendant plus de 62 pages de script jusqu’à ce que j’apparaisse enfin. Et dès que mon personnage n’est plus là, ils continuent pourtant à parler de moi jusqu’à la fin du film !". Après avoir travaillé avec lui sur Hellboy, Perlman retrouve ici l'excellent John Hurt. Rappelons-le, l'acteur à la prestigieuse carrière était la toute première victime de l'alien de Ridley Scott en 1979. La liste est longue des films qu'il a marqués. Citons pour l'exemple ses prestations dans quelques Harry Potter et dans le dernier volet des aventures d'Indiana Jones en tant que Professeur Oxley. John Hurt raconte : "OUTLANDER était franchement tentant, d’autant plus qu’il s’agissait pour moi de l’opportunité d’enfin jouer un Viking, à l’âge de 67 ans ! (…) Rothgar croie sincèrement qu’un roi est au service de son peuple, d’où sa diplomatie, et son but dans le film est de transmettre ce qu’il peut de cette philosophie au jeune Wulfric avant qu’il devienne roi à son tour."

Les liens entre Rothgar, joué par John Hurt, et Gunnar, joué par Ron Perlman, sont exemplaires des relations entre tribus Vikings. Gunnar est chef d’un hameau vassal du village d’Herot, gouverné par le roi Halga. Appelé pour participer à un dangereux raid contre une tribu ennemie, Gunnar refuse, laissant le roi Halga en sous nombre. Quand Halga meurt au combat, son fils Wulfric tient Gunnar pour responsable et réclame vengeance, mais son oncle Rothgar, désormais régent du trône, plaide pour une solution pacifique. Et c’est là que le Moorwen arrive sur Terre, faisant ses premières victimes parmi les habitants du village de Gunnar, qui pense alors qu’il s’agit de l’œuvre Gunnar et ses hommes. S’ensuit alors une querelle réelle qui menace de se transformer en véritable guerre de clans.

Affonter le monstre - Outlander
Affonter le monstre

Créé par Patrick Tatopoulos, à qui l'on doit les robots de I, ROBOT (2004 ) et les créatures de JE SUIS UNE LEGENDE (2007), UNDERWORLD (2003), PITCH BLACK (2000), GODZILLA (1998) ou encore INDEPENDENCE DAY (1996), le Moorwen (le monstre du film dont le nom est dérivé de celui des Morlocks, les créatures photosensibles de "La machine à explorer le temps" de H.G. Wells et de l'héroïne Weena) est un animal qui peut courir, nager et grimper aux arbres et qui a la particularité d'être bioluminescent lorsqu'il attaque. Tatopoulos explique : "Utiliser la réalité de l’âge des Vikings comme point de départ pour imaginer la créature était la bonne option : nous nous sommes d’abord inspirés des légendes de dragons des Vikings pour rompre avec l’habitude des créatures du cinéma tendant à toutes être anthropomorphiques". Howard McCain ajoute : "Le Moorwen devait pouvoir s’intégrer logiquement dans l’environnement et le monde des Vikings, de la même manière que l’Alien bio-mécanique de Giger s’intègre parfaitement dans le monde de conduits et de gaines électriques d’un vaisseau spatial. Il devait donc être animal, d’une autre planète, mais pourtant ressembler malgré tout à quelque chose qui aurait pu inspirer la sculpture de la figure de proue d’un drakkar."