Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

La nuit au musée 2

(Night at the Museum: Battle of the Smithsonian)

 L'histoire

Le plus grand musée du monde vient d’accueillir de nouvelles expositions, et parmi elles, l’ancestrale tablette des pharaons aux pouvoirs magiques. Désormais la nuit, toutes les animations du musée prennent vie – y compris le maléfique pharaon Kahmunrah, et ses acolytes Al Capone, Ivan le Terrible et Napoléon. Le gardien de musée Larry et ses vieux amis le Président Roosevelt, Attila, T-Rex, le Romain Octavius et Jedediah le cowboy vont devoir livrer une bataille acharnée – et délirante – contre ces animations malintentionnées.

L'aviatrice Amelia Earhart - La nuit au musée 2 (Night at the Museum: Battle of the Smithsonian)
L'aviatrice Amelia Earhart

Le petit mot du Doc

Le premier LA NUIT AU MUSEE, déjà réalisé et produit par Shawn Levy, soulevait une question brûlante : que se passe-t-il dans un musée quand les visiteurs rentrent chez eux et que les lumières s’éteignent ? La réponse donnée par ce film voyait toute une galerie de personnages prendre vie, certains amusants, d’autres attachants, d’autres encore effrayants, tous sortis des annales de l’Histoire – voire même du Jurassique – pour une aventure fantastique où des Néandertaliens, des cow-boys, un Président des États-Unis, un dinosaure et une statue de l’île de Pâques venaient troubler les rondes nocturnes d’un gardien de nuit terrifié. Pour la première fois de sa vie, cet homme découvrait le plaisir de la connaissance et celui de se faire des amis venus de tous les horizons et de toutes les époques.

Après toutes ces aventures extraordinaires, que pouvait-il encore arriver au pauvre Larry Daley ? Les créateurs de LA NUIT AU MUSEE savaient que si Larry devait vivre une nouvelle aventure, celle-ci devrait être encore plus folle, plus épique, et se dérouler dans un nouveau musée encore plus grand que le gigantesque American Museum of Natural History de New York. Pour ce second film, les cinéastes avaient besoin d’un musée possédant une incroyable diversité d’expositions, depuis les créatures préhistoriques jusqu’à la conquête spatiale en passant par l’art médiéval, offrant le potentiel pour une nouvelle aventure dans laquelle la loyauté et le courage de Larry seraient mis à l’épreuve.

Une histoire d'amour ? - La nuit au musée 2 (Night at the Museum: Battle of the Smithsonian)
Une histoire d'amour ?

La seule solution possible les a menés directement à la capitale des Etats-Unis d’Amérique, et à l’unique musée financé par les contribuables : le superbe Smithsonian Institute. Véritable temple de la culture, de l’éducation et de la découverte, le Smithsonian est le plus grand complexe de musées au monde, avec ses 18 musées et galeries, ses 9 centres de recherche et ses plus de 136 millions d’objets et de spécimens. Le Smithsonian a été fondé en 1846 grâce à un legs mystérieux de 500 000$ du scientifique anglais James Smithson qui, bien qu’il n’ait jamais mis les pieds aux États-Unis, voulait que le pays construise un endroit spécial dédié « à l’expansion et à la diffusion du savoir ». Plus de 150 ans plus tard, le Smithsonian Institute est le lieu de conservation d’une immense variété d’objets allant de squelettes millénaires à des documents du patrimoine américain, jusqu’à la chaise d’Archie Bunker, un célèbre personnage de série. C’est l’un des musées les plus visités au monde. Tous les ans, 25 millions de visiteurs viennent admirer et découvrir les reliques qu’il abrite, parmi lesquelles les magnifiques tableaux de la National Art Gallery et les vieux avions du National Air & Space Museum. LA NUIT AU MUSEE est le premier film d’action et d’aventure à avoir été tourné au Smithsonian Institute.

La perspective d’utiliser le Smithsonian non pas comme une simple toile de fond, mais comme un élément important de cette grande aventure a rallumé la passion collective de toute l’équipe du premier film, dont les producteurs Chris Columbus et Michael Barnathan de 1492 Productions (la société qui a produit les films de la franchise HARRY POTTER), et les scénaristes Thomas Lennon et Ben Garant qui ont adapté avec humour le livre pour enfants de Milan Trenc pour le premier opus.

Jedediah le cowboy et le général romain Octavius sont de retour - La nuit au musée 2 (Night at the Museum: Battle of the Smithsonian)
Jedediah le cowboy et le général romain Octavius
sont de retour

Ben Garant remarque : "Plus le musée est vaste, plus les opportunités de rencontres magiques, de batailles incroyables et d’histoires merveilleuses sont nombreuses ! Contrairement au Muséum d’histoire naturelle new-yorkais où tout est dans le même bâtiment, le Smithsonian est un complexe de 18 musées qui s’étendent d’un bout à l’autre du National Mall. Le défi consistait à imaginer une histoire qui se déroule dans plusieurs musées sans en faire une longue et ennuyeuse course-poursuite."

En fin de compte, le duo de scénaristes a fini par restreindre l’action principale à quelques-unes des parties les plus spectaculaires du complexe : le Air & Space Museum qui est le musée le plus visité au monde et le lieu qui porte tous nos espoirs d’explorer un jour les étoiles, la National Art Gallery dont les cinéastes se sont amusés à donner vie aux célèbres photos, tableaux et sculptures, et le Smithsonian Castle, le bâtiment original de style gothique qui abrite des archives nationales.

Parmi les nouveaux : Napoléon et Ivan le Terrible - La nuit au musée 2 (Night at the Museum: Battle of the Smithsonian)
Parmi les nouveaux : Napoléon et Ivan le Terrible

La variété des expositions du Smithsonian a permis d’introduire toute une galerie de nouveaux personnages qui s’ajoutent à ceux déjà présents dans le premier film. Leur chef est le maléfique pharaon Kahmunrah, le frère aîné d’Akhmenrah du Muséum d’histoire naturelle de New York, qui veut utiliser le Smithsonian pour lancer son armée des enfers à la conquête du monde. Il recrute Ivan le Terrible, le célèbre Tsar russe qui pense avoir été totalement incompris, le génie militaire français Napoléon qui est toujours aussi complexé par sa taille, et un jeune gangster américain à la gâchette facile nommé Al Capone.

Autre nouveau venu qui joue un rôle important dans le film, le général Custer, qui souffre depuis sa défaite à la bataille de Little Big Horn d’une sérieuse baisse de moral et d’estime de soi. Thomas Lennon raconte : "Nous avons choisi Custer parce que nous voulions un anti-Teddy Roosevelt, un personnage qui donne des ordres calamiteux, et qui n’est d’aucune utilité malgré ses bonnes intentions."