Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

 Retrouvez toutes les mises à jour et les news du site jour par jour

Le Mystère Andromède

(The Andromeda Strain)

 L'histoire

 Histoire complète

La sonde spatiale "Scoop" de retour sur Terre vient de s'écraser près de Piedmont, une petite bourgade de 68 habitants au Nouveau Mexique. La sonde a ramené de l'espace un virus mortel qui semble avoir décimé la petite population de la ville transformant quasi instantanément le sang des victimes en poudre.

La petite ville de Piedmont est en proie à un virus mortel - Le Mystère Andromède (The Andromeda Strain)
La petite ville de Piedmont est en proie à un virus mortel

Le gouvernement réquisitionne et met en place une équipe de chercheurs et de scientifiques afin de rapidement trouver un remède au fléau avant que celui-ci ne se répande au-delà de la ville. Les quatre savants, les docteurs Jeremy Stone, Charles Dutton, Mark Hall et Ruth Leavitt font maintenant parti du projet "Wildfire".

Les scientifiques Charles Dutton et Ruth Leavittsont réquisitionnés - Le Mystère Andromède (The Andromeda Strain)
Les scientifiques Charles Dutton et Ruth Leavittsont réquisitionnés

Les deux seuls survivants de la catastrophe sont un vieillard et un nourrisson. Ceux-ci sont conduit dans une ferme du Nevada abritant un laboratoire sous-terrain ultra-secret spécialement destiné à l'étude des virus mortels dans le cas d'une éventuelle guerre bactériologique. Ce laboratoire coûtant près de 100 millions de dollars est composé de plusieurs niveaux, complètement étanches. La sécurité mise en œuvre pour y entrer et y rester est draconienne. En cas de problème, il est conçu pour s'auto-détruire grâce à une charge nucléaire présente dans les tréfonds du laboratoire.

Le Docteur Mark Hall et l'infirmière Karen Anson - Le Mystère Andromède (The Andromeda Strain)
Le Docteur Mark Hall et l'infirmière Karen Anson

Les recherches débutent pour les quatre scientifiques. Tout d'abord, il faut trouver comment le virus se propage, l'isoler, et trouver pourquoi le vieillard et le nourrisson n'ont pas succombé à cette maladie. Après des heures et des heures de recherches poussées, les scientifiques parviennent à isoler le virus qui semble se propager dans l'air. Il n'est pas composé d'une multitudes d'éléments comme sur Terre mais d'un seul et unique élément qui lui permet de vivre dans l'espace. La cellule verte est en fait composée d'une structure cristalline capable de se multiplier rapidement. "Andromède", nom de baptême du virus, a de plus la particularité d'utiliser l'énergie pour se développer. Il se comporte comme un petit réacteur, il transforme l'énergie en matière et la matière en énergie.

Sachant cela, les scientifiques arrêtent de justesse le déclenchement de la directive 7.12 qui autorise le petit village de Piedmont a être détruit par le feu nucléaire. Les conséquences dramatiques de cet actes auraient permit au virus de se multiplier à foison et transformer la ville en un  gigantesque nid d'infection virale.

Jeremy Stone guide Hall dans les niveaudu laboratoire pour stopper son l'auto-destruction - Le Mystère Andromède (The Andromeda Strain)
Jeremy Stone guide Hall dans les niveaudu laboratoire pour stopper son l'auto-destruction

Mais l'accident arrive... un joint se romp dans le labo autopsie et le Docteur Charles Dutton y est prisonnier. Le Docteur Mark Hall, n'a que peu de temps pour vérifier sa théorie qui va peut être sauver Charlie et la planète entière...

 Attention Spoiler ! la fin du film vous est racontée ci-dessous…

Les analyses de sang réalisées sur les survivants montrent que le sang du bébé est trop alcalin et celui du vieillard trop acide pour que le virus s'y développe. Si l'on respire rapidement, on peut ainsi modifier les propriétés alcalines du sang et rejeter le virus. Heureusement le virus a muté et il est devenu maintenant quasiment inoffensif. Mais il continu à se propager de compartiment en compartiment. Le laboratoire programme alors son auto-destruction automatique. Mark Hall n'a que cinq minutes pour annuler la destruction du laboratoire qui répandrait le virus sur le territoire dans sa forme la plus virulente.

Après un gros effort pour venir à bout des systèmes de sécurité du laboratoire, Mark, aidé de Jeremy parvient à annuler l'auto-destruction... Le virus passé dans l'air est maintenant détruit lors de son passage au dessus de l'océan, milieu alcalin par excellence. Mais pourra-t-on à chaque fois éviter le pire ?

Le petit mot du Doc

Robert Wise, le réalisateur du célèbre film "Le jour où la Terre s'arrêta" à très bien su mettre en images le roman de Michael Crichton (non moins célèbre écrivain, metteur en scène (Mondwest, Looker) et producteur). Robert Wise n'a reçu aucune aide financière pour réaliser ce film. sans doute aura-t-on prétexté que l'idée d'un laboratoire top-secret aussi sophistiqué était saugrenue. Justement, il semblerait qu'un tel laboratoire ait bel et bien été construit aux Etats-Unis et que le film ou le roman soit une manière de révéler la vérité et de mettre à jour les secrets d'état. Le film n'a pas vieilli, il est toujours d'actualité tant aussi bien pour le coté technique que l'aspect réel des choses. Mais il veut également montrer que le danger ne vient pas seulement du virus mais également de notre technologie qui a su l'importer de l'espace et qui semble pouvoir l'aider à se développer à volonté.