Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

 Retrouvez toutes les mises à jour et les news du site jour par jour

Metropolis

(Metropolis)

 L'histoire

 Histoire complète

Nous sommes au XXIème siècle. Metropolis est une ville moderne où la machine est présente partout. il existe deux classes d'individu, les décideurs, qui vivent aux sommets des gratte-ciels et les ouvriers qui travaillent dans les profondeurs de la cité. Avec leurs démarches d'automate, leurs échines courbées, il s'enfoncent dans les profondeurs de la cité par d'immenses ascenseurs pour rejoindre leurs machines qui rendent leurs conditions plus qu'inhumaine.

Les ouvriers s'enfoncent dans les profondeurs de Metropolis - Metropolis
Les ouvriers s'enfoncent dans les
profondeurs de Metropolis

Au-dessus, dans un jardin privatif, Freder, le fils de John Fredersen, le maître de Metropolis, reçoit la visite inattendue de la fille d'un ouvrier venue lui présenter ses "frères", une ribambelle d'enfants d'ouvriers. Il reste cloué sur place par le beauté de la jeune femme Maria et par la curiosité de la situation.

Les esclaves de la machine - Metropolis
Les esclaves de la machine

Freder veut en savoir plus. Il décide d'aller voir ce qu'il se passe dans les profondeurs de la ville. Il y rencontre l'horreur du travail accompli, les gestes mécaniques répétés d'hommes devenus des robots. Un ouvrier ne pouvant plus suivre la cadence infernale provoque un grave incident qui endommage la machine sur laquelle il travaille et provoque la mort de deux hommes. Les ouvriers ramassent les victimes puis se remettent au travail, mécaniquement.

Effrayé des horribles choses qu'il vient de voir et dont il ne soupçonnait pas l'existence, Freder court prévenir son père de l'accident survenu à la centrale électrique. Le maître de Métropolis est un homme dur et très craint. Il ne comprend pas pourquoi sont fils est descendu la-bas. Celui-ci lui explique qu'il voulait savoir à quoi ressemble ses "frères".

Le contremaître de la centrale électrique arrive pour rendre compte à John Fredersen et pour lui donner des plan recueillis sur les deux victimes de l'accident. John Fredersen va alors trouver Rotwang, l'inventeur, afin qu'il lui explique ce que représentent les schémas trouvés. Pendant ce temps, Frader retourne dans les profondeurs.

Freder et son père John Frederson, Maître de Metropolis - Metropolis
Freder et son père John Frederson,
Maître de Metropolis

Pour lui, la condition ouvrière est inhumaine. Par solidarité, il prend la place et le bleu de travail d'un ouvrier et ce met à répéter les gestes mécaniques, répétitifs propres à ceux qui vivent là.

Au milieu de la ville, il y avait une maison, celle de Rotwang l'inventeur. Rothwang reçoit la visite du maître de Métropolis. Il lui explique qu'il vient de concevoir une machine d'apparence humaine, infatigable et qui ne commet pas d'erreur. Rothwang lui montre son œuvre, un robot humanoïde femelle. Rothwang réclame encore 24 heures pour que l'on ne puisse pas dissocier sont robot d'un humain.

Rotwang flatte les bienfaits de son robot - Metropolis
Rotwang flatte les bienfaits de son robot

Présentant les plans recueillis sur les deux ouvriers mort à Rothwang, John Fredersen apprend qu'il s'agit des plans des ancienne catacombes en-dessous de la cité. Rothwang lui propose d'aller y faire un tour.

Munis de lampes électriques, ils entrent dans les catacombes ou sont réunis des centaines d'ouvriers et parmi eux Frader. Celui-ci reconnaît et retrouve enfin la fille dont il est tombé amoureux, Maria. Autour d'un rituel presque religieux, Maria prèche la parole de la médiation. Entre les cerveaux qui conçoivent et les bras qui construisent, il doit exister un médiateur. Il ne saurait tarder.

Rotwang donne à son robot l'effigie de Maria - Metropolis
Rotwang donne à son robot l'effigie de Maria

John Fredersen, qui, à l'écart, a tout entendu du meeting tenu par Maria ordonne à Rothwang de la séquestrer et de donner à son robot l'apparence de la fille afin qu'il aille semer la discorde au sein des ouvriers et détruise la confiance qu'ils ont en Maria.

Après la transformation du robot en l'effigie totale et complète de Maria, John Fredersen ordonne à Maria (le robot) de semer la révolte parmi les ouvriers.

La parole que répand maintenant Maria, est remplie de haine et de violence. Elle annonce que le médiateur ne viendra pas, elle pousse les ouvriers à la révolte...

 Attention Spoiler ! la fin du film vous est racontée ci-dessous…

Ceux-ci ne sont pas long à réagir. Les ouvriers cessent le travail, provoquant ainsi l'arrêt des machines et par voie de conséquence, l'inondation de la ville. Pendant ce temps, Frader à retrouve la véritable Maria avec qui il a pu sauver de l'inondation les enfants de la ville. Voyant que leurs mouvement risque coûter la vie de leurs enfants, les ouvriers deviennent furieux envers Maria qu'il mettent sur le bûcher, au grand désespoir de Frazer qui ne peut rien faire pour les en empécher. Heureusement, ce n'est que le robot conçu par Rotwang qui brûle. Rothwang empêche la véritable Maria de s'enfuir pour qu'elle ne révèle pas sa trahison. Frader vient à son secours, et un combat entre les deux homme se termine par la mort de Rothwang.

Maria - Metropolis
Maria

Sous l'impulsion de Maria, Frader parvient à réconcilier John Fredersen et le contremaître, porte parole des ouvriers, dans une poignée de main révélatrice d'un avenir meilleur de compréhensions mutuelles.