Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

 Retrouvez toutes les mises à jour et les news du site jour par jour

Le loup des Malveneur

(Le loup des Malveneur)

 L'histoire

 Histoire complète

Le comte Réginald de Malveneur, dernier du nom, habite un château sinistre et isolé avec sa sœur Magda, sa jeune femme Estelle et leur fille Geneviève, âgée de cinq ans. Le domaine est tenu à distance par les habitants du village voisin, qui le croit maudit. En fait, le comte est un scientifique qui se livre à d'étranges recherches biologiques. Il est hanté par la légende qui prétend qu'un de ses ancêtres, frappé par la malédiction divine, fut transformé en loup.

Un soir, Réginald disparaît mystérieusement de son laboratoire, ainsi que son garde-chasse, qui l'assistait dans ses expériences. Celles-ci portent sur le rajeunissement cellulaire.

Une jeune gouvernante, Monique Valory, vient prendre en charge l'éducation de la petite Geneviève. En vacances dans la région, Philippe Laportelle, qui se dit artiste peintre, s'intéresse à elle, ainsi qu'aux événements énigmatiques dont le château est le théâtre.

Estelle de Malveneur meurt subitement, après avoir cru entendre à l'harmonium la “Valse oubliée” qu'aimait son mari. Sur ces entrefaites, Monique découvre qu'une servante sourde-muette, Marianna, fait parvenir en secret de la nourriture, par un monte-charge, dans les souterrains du château. Intriguée, elle explore les lieux et y aperçoit l'ombre d'un homme, cependant que Philippe découvre dans la maison du garde-chasse un cadavre décomposé. Magda prétend qu'il s'agit là de son frère. On l'enterre dans le caveau de famille.

 Attention Spoiler ! la fin du film vous est racontée ci-dessous…

Mais Réginald est vivant : devenu fou, il a tué son garde et continue à jouer de l'harmonium la nuit. Il menace à présent Monique de la sacrifier à ses expériences de total rajeunissement. Philippe, qui est en réalité policier, parvient à temps à la sauver des griffes du chercheur dément. Celui-ci s'enfuit après avoir mis le feu au château, vidé de ses habitants. Des cris de loup éclatent dans la lande : la bête sera abattue par les paysans. Était-il une réincarnation de Réginald ?

Image scifi-movies

Le petit mot de Francis SCHALL

Il est fréquent dans la production française du genre que la science fiction soit mêlée au polar (L'INVITÉ DE LA ONZIÈME HEURE de Maurice Cloche - 1945, L'ENNEMI SANS VISAGE de Robert-Paul Dagan et Maurice Cammage - 1946…) ou, comme ici, au fantastique. Le film débute en effet par une voix off qui conte la légende d’un meneur de loups. Puis la SF surgit en même temps que le spectateur apprend que le comte est un savant fou qui cherche à prolonger la vie, à faire reculer la mort, tout en « purgeant » le sang de sa race d’une malédiction… Le mélange des genres est parfaitement homogène, jusqu’au bref aspect policier de la fin du film ; quoiqu’un tout dernier propos sème à nouveau le trouble…

Premier film du réalisateur Guillaume Radot LE LOUP DES MALVENEUR est particulièrement enthousiasmant (en particulier par rapport au cinéma français d’alors) en cela qu’il mêle deux grand thèmes et figures du cinéma fantastique rendus précédemment célèbre par la Universal : le loup-garou, et Frankenstein… Nous sentons aussi régulièrement au long de ce film, réellement inquiétant par endroit, la poésie angoissante du gothique anglais.

Image scifi-movies

Notons l’aide à la réalisation du maître Marcel L'Herbier ; son film L'Inhumaine (1924), tourné dans de spectaculaires décors très modernes pour l'époque, à l'esthétique presque abstraite, est considéré comme un chef-d'œuvre du cinéma muet mais mérite tout l’attention des amateurs d’anticipation.

On apprécie un admirable travail artistique sur la photographie en noir et blanc, qui joue des ombres glissantes et de la lumière rare. Une superbe atmosphère de château hanté et de brumes… On retrouve là ce goût pour l’irréel si remarquable dans ces chef-d’oeuvres tournés pendant l’Occupation, et jusqu’à la fin des années quarante, tels LA MAIN DU DIABLE (1942) de Maurice Tourneur , LES VISITEURS DU SOIR (1942) de Marcel Carné Le Baron fantôme (1942) et LA FIANCÉE DES TÉNEBRES (1944) de Serge de Poligny, L'ETERNEL RETOUR (1943) de Jean Delannoy, LA BELLE ET LA BÊTE (1946) et ORPHÉE (1949) de Jean Cocteau.

Image scifi-movies

Les amateurs de science-fiction rencontreront également la merveilleuse Madeleine Sologne, célèbre actrice de théâtre et de cinéma française (1912-1995), dans le captivant Le monde tremblera ou La Révolte des vivants de Richard Pottier (1939) et le délirant CROISIÈRES SIDÉRALES d'André Zwoboda (1942). Pierre Renoir, un des repères du cinéma français (1885 -1952), est le fils aîné du peintre Auguste Renoir et le frère du réalisateur Jean Renoir.

Le mépris que la Nouvelle Vague affirmait pour ses prédécesseurs à enterré pendant longtemps certains réalisateurs et de nombreux films, en particuliers ceux de la veine française de fantastique et de science-fiction ; ce qui n’empêchera les jeunes arrivant, Truffaut, Godard et plusieurs autres, de réaliser des films du genre : ALPHAVILLE (1965), FAHRENHEIT 451 (1966), LA POUPÉE (1961) de Jacques Baratier, etc.

Image scifi-movies

Notons que LE LOUP DES MALVENEUR est depuis plusieurs années un des films culte de la chaîne CinéFX !

Francis Schall

20 février 2012