Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Le jour d'après

(The Day After Tomorrow)

 L'histoire

Sommes-nous à l’aube d’un nouvel age de glace ? C’est la question qui hante le climatologue Jack Hall. Les recherches de Hall indiquent en effet que le réchauffement de la planète pourrait bientôt entraîner des bouleversements climatiques abrupts et catastrophiques. Hall alerte les pouvoirs publics, cherche à leur faire mesurer l’urgence de la situation. Mais ses avertissements arrivent trop tard…

Une immense barrière de glace se disloque en Antarctique, une averse de grêle meurtrière s’abat sur Tokyo, des ouragans, d’une violence sans précédent ravagent Hawaï, la neige tombe pour la première fois sur New Delhi, et une série de tornades dévastent Los Angeles.

Image scifi-movies

Un Collègue écossais, le Professeur Rapson confirme les pires craintes de Jack : ces phénomènes extrêmes sont les symptômes d’une mutation climatique annonçant la proche venue d’une nouvelle ère glacière. La catastrophe longtemps redoutée frappera la planète au cours d’une gigantesque tempête affectant simultanément les cinq continents.

Tandis que Jack alerte la Maison blanche du péril, son fils de dix-sept ans, Sam se réfugie dans la bibliothèque Publique de Manhattan avec un petit groupe d’amis étudiants. Les rues de la ville sont déjà noyées sous un mètre d’eau, les températures sont en chute libre.

Un exode massif s’organise dans l’urgence, poussant des milliers d’Américains vers le sud tandis que Jack tente de gagner New York pour sauver son fils. Mais rien ne pouvait le préparer à l’ampleur de la catastrophe qui d’ici quelques heures s’abattra sur notre planète…

Image scifi-movies

Le petit mot du Doc

On le sait, la science-fiction est une discipline qui met en garde contre les débordements de la technologie et du progrès, une projection vers le futur de notre monde, une vision ou une prémonition de l’avenir. LE JOUR D’APRES, représente bien la vision pessimiste et alarmiste de ce qu’il pourrait nous arriver si nous continuons à maltraiter Dame Nature.
Curieusement, le tournage du film coïncida avec une succession de véritables alertes météorologiques en tout genre : violente chutes de grêle en Chine, crues séculaires en Europe, violentes tornades à répétition et hiver le plus froid qu’ai connu le Canada. Plus étonnant encore, une immense barrière de glace s’effondra en antarctique quelques semaines après que le réalisateur Roland Emmerich (STARGATE, INDEPENDENCE DAY, GODZILLA), et Nachmanoff eurent rédigé la scène évoquant l’événement. Et le réalisateur de plaisanter et de dire que si tout cela continuait, le film allait se transformer en un documentaire.
LE JOUR D’APRES est un condensé de tous les films catastrophe réunis. Les trois-quart du films ont été crées en post production nécessaire à l’ajout des effets spéciaux spectaculaires démonstrateurs de la venue d’une nouvelle ère glacière apocalyptique… Prémonition ou fiction ?