Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

I, Robot

(I, Robot)

 L'histoire

Chicago, en 2035. Dans ce futur immédiat, les robots font partie de notre quotidien, et chaque famille en possède au moins un, chargé d'exécuter les tâches domestiques courantes. Les robots font le ménage, passent l'aspirateur, livrent nos envois, promènent le chien... Quand ils ne dirigent pas un orchestre symphonique.

Sachant depuis toujours qu'un robot ne peut se retourner contre son maître, un rapport de confiance implicite s'est très vite établi entre l'homme et ce merveilleux auxiliaire, si prompt à satisfaire ses moindres demandes. Mais que se passe-t-il le jour où un robot commet... l'impensable?

Sonny, le NS-5 révolutionnaire - I, Robot
Sonny, le NS-5 révolutionnaire

Après avoir bâti une immense fortune sur quatre générations successives de robots, la firme U.S.Robotic est à 24 heures de lancer sur le marché un modèle révolutionnaire d’Assistant Domestique Automatisé : le NS-5, capable de tout faire, de la cuisine au baby-sitting en passant par la comptabilité. La distribution massive de ce super-gadget fera d'USR la société la plus puissante de tous les temps. C'est alors qu'éclate un drame inconcevable - un acte de violence qu'un seul homme avait prévu, et que lui seul peur espérer résoudre. Si les robots lui en laissent la chance...

Lance Robertson vient réclamer sa machine - I, Robot
Lance Robertson vient réclamer sa machine

Le petit mot du Doc

Avec l’aide de John Campbell, un autre grand écrivain de science-fiction, Isaac Asimov énonce dès 1941 les trois lois de la robotique. Entre 1940 et 1958, il écrit des nouvelles dédiées aux robots, point de départ d’un cycle publié en deux volumes : « Les robots » (I, Robot) en 1950 et « Un défilé de robots » (The Rest of the Robots) en 1964. Ce « Cycle des robots » renverse l’ordre des choses établies à l’époque. Là où l’on voyait uniquement en eux un danger pour l’homme, celui-ci trouve finalement un équilibre avec les machines devenues leurs serviteurs. Asimov fut le premier à leur consacrer des histoires réalistes.

Il y a une dizaine d’années, Jeff Vintar, scénariste de FINAL FANTASY (2001), rédigea un script policier intitulé « Harwired » dans lequel un robot était soupçonné du meurtre d’un homme. La Twentieth Century Fox acheta le projet pour le confier à Alex Proyas, réalisateur à la forte imagination visuelle. Proyas envisagea d’y introduire des éléments, concepts et personnages de l’œuvre d’Isaac Asimov. Ceci a naturellement conduit à une fusion de « Hardwired » et « Les robots », un projet cher à la Fox qui voulait depuis longtemps produire un grand film sur la robotique.

Révélations - I, Robot
Révélations