Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Inception

(Inception)

 L'histoire

Dom Cobb est un voleur expérimenté – le meilleur qui soit dans l'art périlleux de l'extraction : sa spécialité consiste à s'approprier les secrets les plus précieux d'un individu, enfouis au plus profond de son subconscient, pendant qu'il rêve et que son esprit est particulièrement vulnérable. Très recherché pour ses talents dans l'univers trouble de l'espionnage industriel, Cobb est aussi devenu un fugitif traqué dans le monde entier et il a perdu tout ce qui lui est cher. Mais une ultime mission pourrait lui permettre de retrouver sa vie d'avant – à condition qu'il puisse accomplir l'impossible : l'inception.

Au lieu de subtiliser un rêve, Cobb et son équipe doivent faire l'inverse : implanter une idée dans l'esprit d'un individu. S'ils y parviennent, il pourrait s'agir du crime parfait. Et pourtant, aussi méthodiques et doués soient-ils, rien n'aurait pu préparer Cobb et ses partenaires à un ennemi redoutable qui semble avoir systématiquement un coup d'avance sur eux. Un ennemi dont seul Cobb aurait pu soupçonner l'existence.

Image

Le petit mot du Doc

INCEPTION a pris forme dans l'imagination du cinéaste Christopher Nolan au début des années 2000. A cette époque, il est particulièrement fasciné par les rêves et le potentiel du cerveau humain. Le film part du principe qu'il est possible de partager ses rêves – des rêves qui semblent totalement réels quand on les vit. Dans cet état subconscient, nos secrets les plus précieux, enfouis au fond de nous mêmes, sont sans doute prêts à être dérobés !

Leonardo DiCaprio incarne Dom Cobb, passé maître dans l'art de l'extraction… c'est-à-dire l'art de voler ces secrets intimes. De grandes sociétés font appel à lui pour dérober ces précieuses informations. L'extraction fonctionne sur le principe du "partage de rêve" : on fabrique un monde du rêve dans lequel on introduit le sujet, et celui-ci a l'impression que cet environnement est réel tant qu'il y séjourne. L'activité secrète de Cobb a aussi fait de lui un fugitif, expatrié de son pays, recherché partout dans le monde et condamné à ne plus jamais revoir ses enfants… sauf s'il peut un jour se disculper du meurtre de sa femme, Mall, dont on l'accuse. Au-delà de l'action omniprésente, cet évènement sert de fil rouge à l'histoire du film avec, sous-jacent, l'idée suivante : qu'est-ce qui est réel et qu'est-ce qui ne l'est pas ? Le monde dans lequel nous vivons n'est-il pas tout simplement un rêve dont nous ne sommes pas encore éveillés ?

Riche et puissant homme d'affaires, Saito propose à Cobb une mission hors du commun qui consiste non pas à extraire une information, mais à implanter une idée dans la tête d'un concurrent, Robert Fischer Jr (joué par Cillian Murphy), héritier d'un empire qui pèse plusieurs milliards de dollars. La récompense promise est bien plus précieuse que l'argent : la possibilité de retourner dans son pays et de retrouver ses enfants. Mais il y a une condition : méfiant, Saito veut accompagner l'équipe de Cobb pour être certain que ses exigences seront satisfaites. Christopher Nolan a écrit le rôle de Saito spécialement pour l'acteur Ken Watanabe avec qui il souhaitait retravailler après BATMAN BEGINS. Dans INCEPTION, Nolan lui confie effectivement un rôle bien plus important.

Image

Pour réaliser ce tour de passe-passe, cette "inception", Cobb réunit les meilleurs. Joseph Gordon-Levitt joue Arthur, fidèle collaborateur de Cobb chargé des détails pratiques. Ellen Page campe Ariane, une brillante étudiante en architecture à qui Cobb confie la construction du monde des rêves de leur prochain méfait. Le nom du personnage n'est sans doute pas anodin : dans la mythologie grecque, Ariane aide Thésée à s'échapper du labyrinthe du minotaure en lui fournissant un fil qu'il dévide derrière lui afin de retrouver son chemin (le fil d'Ariane). Qu'est ce que le monde d'INCEPTION si ce n'est un labyrinthe dont seule Ariane en connait le secret ?

Tom Hardy campe Eames. Dans le monde des rêves, Eames est capable de projeter l'image de tout un chacun, si bien qu'il peut convaincre quiconque d'endosser n'importe quelle identité. Pour mener à bien l'opération, Cobb et son équipe ont besoin de prendre un composé chimique qui permet à plusieurs personnes de partager divers états oniriques. Dileep Rao campe un chimiste que l'acteur décrit comme un "pharmacologue à la pointe de l'innovation".

D'autres comédiens chevronnés complètent le casting d'INCEPTION. Pete Postlethwaite est Maurice Fischer, le père mourant de Robert, tandis que Tom Berenger interprète Peter Browning, fidèle avocat de Maurice et parrain de Robert. Et puis, Michael Caine incarne Miles, le beau-père de Cobb. Après BATMAN BEGINS, LE PRESTIGE et THE DARK KNIGHT, INCEPTION est le quatrième film que Michael Caine tourne avec Christopher Nolan. "C'est toujours formidable d'avoir la présence de Sir Michael Caine et il a eu l'élégance de me donner son accord" relève Nolan.

Image

A l'exception de quelques séquences, le réalisateur a comme à son habitude, sollicité son équipe pour que les effets réels soient majoritaires, et pour que les effets infographiques soient réduits au minimum. Pour autant, il ne s'agit pas de minimiser le rôle du département effets visuels. "J'étais certain que Chris Corbould [le superviseur des effets spéciaux] et son équipe trouveraient une manière de faire dérailler un train en plein Los Angeles, mais je savais qu'on ne pourrait pas plier une rue de Paris en deux sans l'aide de Paul Franklin [superviseur des effets visuels]." S'amuse Nolan. En tant que film onirique, INCEPTION ne manque pas de scènes curieuses : en emboîtant les rêves dans les rêves telles des poupées russes spirituelles, le spectateur a droit à la totale, y compris au pliage de cette avenue parisienne ! Effet garanti !

Pour accentuer le réalisme voulu du film, la plupart des plans ont donc été tournés en décors réels sur de multiples lieux de tournage. L'équipe d'INCEPTION a sillonné la planète, tournant dans six pays situés sur quatre continents. Au cours du tournage, comédiens et techniciens ont subi plusieurs phénomènes extrêmes, comme la canicule de Tanger, au Maroc, ou la neige à Calgary, au Canada. Le tournage s'est aussi déroulé à Tokyo, à Paris et à Los Angeles, où l'équipe effets spéciaux a créé une pluie battante pour une scène d'action impliquant plusieurs véhicules, ainsi qu'un train de marchandises déraillant au beau milieu de la rue. Nolan est revenu dans les vastes hangars pour avions désaffectés de Cardington en Angleterre où il a par le passé tourné plusieurs séquences de BATMAN BEGINS et de THE DARK KNIGHT. Cet immense plateau a accueilli l'un des décors les plus complexes du film : un long couloir d'hôtel et une chambre qui sont capables de tourner à 360° pour simuler l'effet de l'apesanteur, un artifice qu'avait déjà expérimenté Stanley Kubrik en 1968 pour 2001 L'ODYSSÉE DE L'ESPACE.

Une conversation cruciale entre Cobb et Ariane se situe dans un bistrot parisien. Il s'agit en réalité d'une petite boulangerie que les décorateurs ont transformée en café tranquille. Pour filmer son explosion sous différents angles, 6 caméras ont été utilisées. Cette scène a par ailleurs été filmée à 1000 images par seconde (soit plus de 40 fois la vitesse normale de 24 images/seconde) afin que l'on voit les explosions dans un ralenti poussé au maximum. Grâce à ce ralenti extrême, les débris de l'explosion semblent rester en suspension quelques instants avant de retomber.

Image

INCEPTION marque la troisième collaboration du compositeur Hans Zimmer avec Christopher Nolan. Zimmer intègre dans sa bande originale la mythique chanson d'Edith Piaf "Non, je ne regrette rien" qui sert de réveil aux rêveurs. Notons cependant que l'intégration de ce titre n'a aucune relation avec le rôle tenu par Marion Cottillard dans LA MÔME qui valut à la comédienne l'Oscar de la meilleur actrice en 2008 et qui interprète ici Mall, la femme de Cobb.

On a beaucoup parlé sur le final du film. Un final qui laisse le spectateur juge : Cobb est-il revenu à la réalité où bien vit-il toujours dans les limbes au côté de sa femme ? Christopher Nolan rappelle qu'INCEPTION est à la fois un film d'aventure, un film de braquage, un film d'action et une histoire d'amour. Il dit "Je ne souhaite pas que les gens sur-analysent le film mais qu'ils en fassent l'expérience." INCEPTION est de ces titres que l'on peut voir et revoir des dizaines de fois sans jamais s'en lasser et qui interpellent pourtant à chaque visionnage.

18 février 2013