Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

 Retrouvez toutes les mises à jour et les news du site jour par jour

Ghosts of Mars

(Ghosts of Mars)

 L'histoire

Année 2176. Longtemps habitée par les colons humains; la planète rouge est devenue la destinée manifeste d'une Terre surpeuplée. Près de 640.000 personnes vivent et travaillent sur Mars, extrayant de la planète ses abondantes ressources naturelles.

Révolte martienne - Ghosts of Mars
Révolte martienne

Mais l'une des opérations minières a excavé un artefact alien et découvert une civilisation Martienne endormie depuis longtemps. L'âme des guerriers de cette civilisation commence à semer la panique dans l'unique but de supprimer les humains et de les punir pour leur intrusion.

Le Lieutenant Mélanie Ballard de la Force de Police Martienne est assignée à transférer devant la justice James "Desolation" Williams, le plus sinistre criminel de la planète. Williams ne rends pas les choses faciles pour Ballard, et ce qui commence comme une bataille entre malfrats et policiers se transforme rapidement en quelque chose de plus fondamental : une bataille pour la survie de l'humanité au royaume des guerriers Martiens. Dans ce choc des civilisations, Ballard et Williams joignent leurs forces dans un combat mortel contre les "fantômes de Mars"...

Le petit mot du Doc

Après PLANÈTE ROUGE (2000) d'Antony Hoffman, MISSION TO MARS (2000) de Brian de Palma et STRANDED (2001) de la réalisatrice espagnole María Lidón, il est clair que John Carpenter confirme l'engouement du public de ce début de millénaire pour la planète rouge. Cela fait d'ailleurs un petit bout de temps que le cinéaste avait envie de tourner un sujet sur Mars, contrée qui porte tout les espoirs du futur de l'humanité. C'est d'ailleurs en ces termes que commence cette histoire martienne, en 2176, avec une planète exploitée par 640.000 colons terriens et en cours de terraformation.

Mélanie Ballard - Ghosts of Mars
Mélanie Ballard

Pour la gouvernance à émerger, Carpenter a choisi une société matriarcale où les lois terriennes sont appliquées par une force de police martienne. Dans ce film les femmes tiennent effectivement les plus grands rôles, à commencer par la très belle Natasha Henstridge qui remplace au pied levé Courtney Love pour qui le rôle était d'abord destiné mais qui dut décliner à la suite d'une blessure à la cheville. Avec une parfaite justesse, la plantureuse extra-terrestre de LA MUTANTE (1995) interprète ici la Lieutenante Mélanie Ballard, en mission de routine et chargée du transfert d'un dangereux prisonnier depuis la ville minière de Shining Canyon vers la première ville martienne fondée en 2150 : Chryse. Sa toute aussi blonde et mignonnette coéquipière répondant au nom de Bashira Kincaid n'est autre que Clea DuVall que l'on a vu récemment en agent du FBI dans quelques épisodes de HEROES (2006-2010). En chef d'escouade, la Commandante Helena Braddock. Jouée par Pam Grier (Kit Porter dans la série THE L WORLD), l'actrice retrouve Carpenter après sa participation à LOS ANGELES 2013 (1996). Femmes encore : à la tête de la colonie martienne, en scientifique échouée, mais aussi en zombies martiennes.

Pour leur faire face, un acteur musclé en la personne Jason Statham. Héro de la trilogie LE TRANSPORTEUR et fou du volant dans le récent COURSE À LA MORT (2008), il endosse le rôle du sergent Jericho Butler, baroudeur obsédé par le physique de Ballard (on le comprend!). Et un rappeur, Ice Cube, dans le rôle du tueur "Desolation" Williams.

"Depuis des semaines, des rumeurs se propagent sur Mars. Elles nous viennent de nos avant-postes les plus reculés et s'étendent de ville en ville. Une chose qui était enterrée depuis des siècles vient de resurgir. Et cette mystérieuse force se déplace sur toute la vallée sud, ne laissant que silence, désolation et mort…" Lorsque la colonie minière de Shining Canyon met à jour les vestiges d'une ancienne civilisation, ses guerriers fantômes, bien décidés à chasser les humains de leur planète, prennent possession des corps auto-mutilés des mineurs pour anéantir l'envahisseur. Cela tombe mal ! C'est justement le jour où Mélanie Ballard et ses collègues des Forces de Police Martiennes ont pour mission de transférer un dangereux criminel - James "Desolation" Williams - pour le présenter à la justice. Dans le violent combat qui s'ensuit, celui-ci et ses acolytes vont faire équipe avec Ballard pour faire face à la menace fantôme.

Jericho Butler - Ghosts of Mars
Jericho Butler

La 'pate' Carpenter est définitivement présente dans GHOSTS OF MARS. A la lecture du film on se sent presque immergé dans un NEW YORK 1997 (1981), LOS ANGELES 2013 ou autre ASSAULT (1976). C'est d'ailleurs à ce dernier que l'ambiance fait le plus penser : pour survivre, il va falloir repousser des hordes d'assaillants. A l'identique des films précités il est ici aussi fait état d'un prisonnier. Le film se lit d'ailleurs comme un véritable western, avec un train qui arrive en gare, avec un détenu en cellule que le shérif doit présenter à la justice mais que de vils hommes de main s'apprêtent à libérer, avec des zombies en lieu et place d'indiens, le tout dans un échange nourri de coups de feux et de jets d'armes blanches meurtriers.

Hormis le rouge de son sable, le désert martien ressemble bien à celui du Nevada ! Notez que le film a été tourné dans une mine de gypse à ciel ouvert appartenant à une tribu d'indiens et peinte à grand renfort de colorants alimentaires. La grande différence du film est sa transposition dans un avenir à peine lointain sur une planète guère plus éloignée auquel le réalisateur ajoute un zeste d'effets à peine gores et une bande sonore Heavy Metal certes attendue, mais efficace. Et parlant de bande originale, Carpenter, fidèle à lui-même, compose ici aussi celle-ci, un style reconnaissable entre mille, dans la droite lignée d'un HALLOWEEN (1978) ou autre NEW YORK 1997.

De quel côté est "Desolation" Williams ? - Ghosts of Mars
De quel côté est "Desolation" Williams ?

GHOSTS OF MARS sent bon le film des années 80 et le moins que l'on puisse dire c'est que même si avec ce film le réalisateur ne se renouvelle pas vraiment, il renoue avec sa ligne directrice et applique des ingrédients d'une recette qu'il connaît sur le bout des doigts.

14 octobre 2009