Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Gamera l'héroïque

(Chiisaki yûsha-tachi: Gamera)

 L'histoire

1973. Shima, préfecture de Mie, Japon. Gamera lutte contre de nombreux Gyaos et cette fois-ci sa puissance ne lui permettra pas de remporter la partie. Dans un dernier sursaut d'orgueil la tortue géante s'autodétruit sous les yeux du petit Kousuke Eizawa. Trente trois ans plus tard, Kousuke se souvient encore de cet évènement. Il tient aujourd'hui un petit restaurant et a un petit garçon nommé Toru avec lequel il tente de renouer d'étroites relations depuis la perte de sa femme dans un accident de voiture l'année précédente.

Alors qu'il joue sur une plage, l'attention de Toru est attirée par un curieux éclat lumineux qui émane d'un petit îlot. S'y rendant, il découvre un œuf qui éclot dans sa main, libérant une petite tortue qu'il nomme Toto. Le garçon ramène Toto chez lui sans en parler à son père qui refuse tout animal, et ne partage son secret qu'avec ses deux amis – Katsuya et Ishimaru - et sa jeune voisine, Mai. Les enfants ne vont pas tarder à découvrir que la tortue vole…

Toru découvre un oeuf qui éclot dans sa main - Gamera l'héroïque (Chiisaki yûsha-tachi: Gamera)
Toru découvre un oeuf qui éclot dans sa main

Le petit mot du Doc

C'est en 1965, dans GAMERA, que la tortue née des radiations atomiques fait sa première apparition. Le succès du film de Noriaki Yuasa, destiné à concurrencer Godzilla de la firme Toho, obtient un tel succès que les américains s'empressent d'en présenter l'année suivante un nouveau montage accompagné de nouvelles scènes - GAMMERA THE INVINCIBLE. Mais au-delà d'une victoire outre pacifique, Gamera s'installe durablement dans le royaume des kaiju eiga, terme japonais que l'on peut traduire par "films de monstres".

L'épopée cinématographique de Gamera peut être présentée sous la forme de deux périodes : l'une constituée de huit épisodes déroulés durant la période Showa (1926-1989) de l'histoire du Japon, et que nous appellerons les "Gamera classiques", l'autre, constituée de trois titres modernes que nous nommerons "la trilogie Gamera" sous l'ère actuelle Heisei (de 1989 à nos jours). Chacune de ces périodes a été conduite par un duo de réalisateur et scénariste d'exception qui fit la renommée du monstre marin : Noriaki Yuasa et Nisan Takahashi pour les classiques ; Shusuke Kaneko et Kazunori Itô pour la trilogie moderne. Mais alors que GAMERA LA REVANCHE D'IRIS clot la franchise en 1999, Gamera revient sur le devant de la scène en 2006, soit 41 ans après ses débuts, dans ce GAMERA L'HEROIQUE où on pourrait voir les débuts d'une troisième époque.

Il s'est passé quelque chose! - Gamera l'héroïque (Chiisaki yûsha-tachi: Gamera)
Il s'est passé quelque chose!

Succédant à Shusuke Kaneko et Kazunori Itô, le réalisateur Ryuta Tasaki et le scénariste Yukari Tatsui opèrent une renaissance inattendue de la tortue - tant au sens figuré qu'au sens propre -, le film débutant par un flashback (inventé pour l'occasion) de sa mort. Gamera n'est plus ce monstre biomécanique créé de toutes pièces par les Atlantes (voir GAMERA GARDIEN DE L'UNIVERS – 1996), puisque le spectateur assiste à sa naissance de la manière la plus naturelle qui soit : l'éclosion d'un œuf ! Bon, l'animal (une véritable petite tortue, pour la première fois dans un Gamera) faisant rapidement démonstration de flotter dans les airs, et l'œuf reposant sur un curieux cristal rouge, sont deux indices qui amènent à penser que tout ceci n'est toutefois pas si "naturel" que cela semble l'être. Comptant sur les connaissances intrinsèques de l'audience pour ce qui est des caractéristiques de Gamera, le film n'apporte cependant aucune explication à tous ces petits mystères, préférant aborder immédiatement la thématique du film : l'enfance et le pouvoir de son amour.

Les enfants de 3 à 12 ans, cible identifiée pour ce GAMERA L'HEROIQUE, sont ici au cœur du film. Véritable conte pour jeunes en culottes courtes, l'histoire débute comme une des aventures du "Club des 5". Avec Toru, nous suivons l'évolution de "Toto" (nom ainsi donné à la tortue par l'enfant), de sa naissance jusqu'à sa maturité en devenant Gamera (Toru n'accepte cette vérité qu'à la fin du film en lâchant "A bientôt Gamera"), en passant par une adolescence mouvementée dans laquelle le "petit monstre" doit s'affirmer.

Toto étudiée par les scientifiques - Gamera l'héroïque (Chiisaki yûsha-tachi: Gamera)
Toto étudiée par les scientifiques

Mai, la fille du bijoutier qui va subir une grave opération du cœur (artifice attendrissant), Ishimaru, Katsuya et Toru vont venir en aide à Toto lorsque celui-ci sera en danger. Mais pas eux seulement, tous les enfants de la Terre vont former une chaîne d'amour et de solidarité, se relayant pour lui apporter le cristal rouge salvateur sans lequel il ne pourra survivre face à Zedus, le monstre "méchant" du film. Par ce passage de relais vital, GAMERA L'HEROIQUE démontre qu'il n'y a rien de plus puissant que l'amour d'un enfant. Depuis les débuts du monstre en 1965, la présence des enfants a toujours été hésitante même si choisie. Oubliée dans GAMERA CONTRE BARUGON (1966) mais magnifiée dans GAMERA CONTRE VIRAS (1968), la trilogie moderne a amené les adolescents au premier plan et sont même au centre du superbe GAMERA LA REVANCHE D'IRIS. Mais ici c'est clair, l'accent est définitivement posé pour dire que Gamera est l'ami des petits. Et vice versa : la dernière scène démontre une nouvelle fois leur capacité de persuasion en interdisant aux scientifiques de le capturer, lui rendant ainsi sa liberté.

S'il s'oriente résolument vers les enfants, le film n'en oublie pas pour autant les destructions urbaines, autre thématique incontournable de ce genre de film. Face à notre Gamera ado, Zedus, un monstre aux allures de Dragon de Komodo. Mais le titre du film lui-même prouve que le combat que Gamera va engager contre ce dernier n'est pas au cœur de l'intrigue (le film aurait sans doute été titré "Gamera contre Zedus" il y a quelques années !). Accompagnant quelques dévastations fort bien menées, le prétexte de Zedus ne sert ici qu'à démontrer le réveil de ses instincts de protecteur de l'humanité. Les scientifiques du film le savent, si bien qu'ils tentent de transformer Toto en Gamera pour les protéger de Zedus. Curieux revirement lorsque l'on sait que dans GAMERA LA REVANCHE D'IRIS, Gamera était considéré comme l'ennemi numéro un au constat (logique) des pertes humaines et matérielles engendrées par chacune de ses interventions.

Le cristal est la réponse - Gamera l'héroïque (Chiisaki yûsha-tachi: Gamera)
Le cristal est la réponse

Autre point intéressant du film, l'humour qu'il dégage. On se régalera des cris de l'animal lorsqu'il dévale les escaliers (on dirait un de ces jouets en caoutchouc pour chien qui couine quand on le presse !). Et l'on notera cette magnifique scène de promenade mouvementée dans la cuisine de Kousuke avec un joli clin d'œil : la petite tortue qui crache du feu lorsqu'un couperet de cuisine lui tombe devant le nez… l'objet a instinctivement du lui rappeler Barugon !