Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Fusion - The Core

(The Core)

 L'histoire

 Histoire complète

Pour des raisons inconnues, le noyau interne de la Terre a cessé de tourner sur lui-même. Le champ magnétique de la planète s'effondre, provoquant sous les latitudes les plus diverses une dramatique et spectaculaire série d'accidents.

Etranges incidents climatiques - Fusion - The Core (The Core)
Etranges incidents climatiques

A Boston, une trentaine de passants équipés de pacemakers meurent brutalement dans un rayon de 500 mètres. A San Fransisco les câbles du Goden Gate Bridge, soumis à des rayonnements intenses, cèdent en quelques minutes, précipitant dans le vide des cohortes d'automobilistes. A Londres, les pigeons de Tarfalgar Square, désorientés se ruent en masse sur la foule, les véhicules et les immeubles. A Rome, des milliers de touristes assistent avec horreur à la désintégration du Colisée...

Face à cette catastrophe sans précédent, le gouvernement américain convoque le géophysicien Josh Keyes, une poignée de savants de réputation internationale et un tandem de spationautes, la Major Rebecca Childs et le Commandant Iverson. Objectif : lancer dans les profondeurs du manteau terrestre une capsule habitée et provoquer des explosions nucléaires en chaîne pour réactiver le noyau et sauver le monde d'une destruction imminente.

Josh Keyes et Rebecca Childs - Fusion - The Core (The Core)
Josh Keyes et Rebecca Childs

Malgré l'impossibilité technique évidente pour Keyes d'atteindre le noyau de la terre, le Professeur Conrad Zimsky, un éminent spécialiste propose sa solution. L'équipe découvre un laboratoire secret dans l'Utah ou Edward Brazzleton a mis au point « l’impossiblium », un matériau incroyable qui pourra résister aux températures extrèmes du noyau en fusion et un système de forage révolutionnaire à base de laser et d’ultrasons. En trois mois, un vaisseau capable d’atteindre le centre de la terre est construit et l’équipe de terranautes s’apprête à prendre le départ depuis une plate-forme dans le Pacifique Sud.

Terranautes en mission de sauvetage - Fusion - The Core (The Core)
Terranautes en mission de sauvetage

Virgil, l’extraordinaire vaisseau de Brazzleton, est lancé sans problème et ses systèmes de forage fonctionnent à la perfection. Mais après quelques heures, l’engin stoppe in extremis au bord d’un gouffre géant composé de cristaux gigantesques. Iverson trouve la mort alors qu’il sort réparer l’engin. Virgil repart et parvient finalement à entrer dans le noyau. Mais il s’avère que les charges nucléaires embarquées seront insuffisantes pour le faire repartir car moins dense que prévu. Une solution de rechange existe; elle s’appelle « DESTINI »...

Iverson sort réparer Vitrgil - Fusion - The Core (The Core)
Iverson sort réparer Vitrgil
 Attention Spoiler ! la fin du film vous est racontée ci-dessous…

C’est une arme développée secrètement capable de déclencher des évènements sismiques ciblés qui pourraient provoquer des tremblements de Terre. L’équipe en surface décide de lancer cette arme et somme à l’équipage de faire demi-tour. Keyes comprend que l’arrêt du noyau de la terre a été provoqué par la folie des hommes.

Devant le danger que représente l’utilisation de l’arme et le scepticisme quand à la réussite du projet, l’équipage, sous le commandement de Rebecca Childs, décide tout de même de poursuivre sa route misant sur le succès de leur nouveau plan. Afin d’optimiser la puissance délivrée par les bombes atomiques, celles-ci vont être lancées unes par unes et à intervalles réguliers dans les sections détachables de Virgil. L’onde de choc ainsi obtenue doit théoriquement permettre de relancer le noyau. Brazzleton se sacrifie pour pourvoir donner cette chance de réussite à la mission. Josh et Rebecca, les deux seuls survivants de l’expédition parviennent à déclencher les ogives nucléaires et à relancer le noyau. Pour eux, la mission se termine lorsqu’ils reviennent à la surface en empruntant le passage naturel d’un volcan en fusion.

Le petit mot du Doc

Avec ce septième long métrage, Jon Amiel (Sommersby, Copycat, Haute Voltige) se lance dans la science-fiction. « Nous pensions jadis que l’espace était la dernière frontière ; alors qu’il y a sous nos pieds d’insondables mystères ». C’est donc avec plaisir que le genre renoue avec les voyages au centre de la Terre dont le premier inspirateur fût Jules Vernes. Bien qu’il s’inspire à la fois d’extrapolations et de données scientifiques rigoureuses, FUSION – THE CORE est essentiellement une oeuvre d’imagination très réussie, un film à part dans la production « futuriste » hollywoodienne.