Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

 Retrouvez toutes les mises à jour et les news du site jour par jour

L'Effet papillon

(The Butterfly Effect)

 L'histoire

 Histoire complète

Dès l’age de sept ans, le jeune Evan Treborn est sujet à de graves troubles de la mémoire. Il n’a aucun souvenir d'évènements des moins anodins et parfois des plus tragiques. Il n’a par exemple aucun souvenir du jour où George Miller, le père de son amie, la petite Kayleigh Miller, oblige les deux enfants à tourner une scène pédophile sous les yeux de son jeune fils Tommy. Il est également victime d’une profonde perte de mémoire lorsque ses amis Lenny, Tommy, Kayleigh et lui décident de faire exploser une boite aux lettres à l’aide d’un bâton de dynamite, une plaisanterie qui tourne au cauchemar et se termine par la mort d’une femme et de son bébé. Aucun souvenir non plus de la fois où Tommy, entré dans une telle démence de jalousie protectrice pour sa sœur qui flirte avec Evan, lynche ses amis avant de brûler vif le chien de son rival.

Andrea, la mère d'Evan est inquiète sur les trous de mémoire de son fils - L'Effet papillon (The Butterfly Effect)
Andrea, la mère d'Evan est inquiète sur les trous
de mémoire de son fils

A chaque fois, un grand trou noir est venu remplacer les souvenirs qu’a Evan de ces terribles évènements qui ont perturbé l’enfance des ses copains. C’est comme si sa vie était parsemée de ces moments sans réponses…

Plusieurs années plus tard, Evan étudie dans une grande université. Ses troubles de mémoire semblent maintenant dissipés. Peut-être parce que tout au long de ces années, il a su consigner, sur les conseils éclairés de son médecin psychiatre et de sa mère Andrea, la moindre de ses pensés dans une série de journaux intimes.

Kayleigh Miller, adolescente - L'Effet papillon (The Butterfly Effect)
Kayleigh Miller, adolescente

Lorsqu’un jour, il en relit un passage, les lignes d’écriture se brouillent soudainement et la vie autour de lui semble s’arrêter net. Ce qu’il lit semble tellement vrai et le transporte dans un univers tellement réel qu’il lui semble revivre la scène qui s’est déroulée bien des années auparavant. Surpris de cette expérience, Andréa lui confirme que son père, Jason, aujourd’hui interné en hôpital psychiatrique, avait lui aussi trouvé le moyen de se remémorer la passé. Mais était-ce de la mémoire ou de l’imagination ?

Pour retrouver les pièces manquantes du puzzle de sa vie, il rend visite à son copain d’enfance Lenny et à son ancienne petite amie Kayleight.

Le premier semble encore bouleversé par l’événement vécu de l’épisode de la boite aux lettres, quand à Kayleight, elle a plutôt du mal à survivre dans la société. Encore bouleversée par les moments difficiles de sa vie, Kaleight se donne la mort après la visite d’Evan.

Evan à l'age de 7 ans - L'Effet papillon (The Butterfly Effect)
Evan à l'age de 7 ans

Persuadé qu’il peut changer les choses, Evan se plonge dans ses écritures infantiles et parvient à modifier un infime détail du passé. Une théorie prétend que si l'on pouvait retourner dans le passé et changer quelques détails de notre vie, tout ce qui en découle serait modifié. On appelle cela « l'effet papillon ». Mais Evan va s'apercevoir que s'il change la moindre chose, il change tout. En intervenant sur le passé, il modifie le présent et se voit de plus en plus souvent obligé de réparer les effets indésirables de ses corrections. Entré dans une spirale sans fin ou à chaque fois un événement imprévu fait basculer le destin dans une nouvelle voie sans issue, Evan se trouve confronté à toutes sortes de situations pas toujours agréables.

Lorsque dans un ultime monde parallèle il se retrouve interné comme l’était son père dans un hôpital psychiatrique, conséquence de la mort de Kaleight qu’il a lui-même précipité, Evan doit dans une ultime tentative réparer l’instant clé qui permettra de tout faire rentrer dans l’ordre…

Autre temps, autre lieu... - L'Effet papillon (The Butterfly Effect)
Autre temps, autre lieu...
 Attention Spoiler ! la fin du film vous est racontée ci-dessous…

Démuni de ses journaux intimes, il utilise le pouvoir de son père et c’est en visualisant un film de jeunesse qu’il parvient une dernière fois à modifier le petit détail du passé qui va changer l’avenir de des amis et son propre avenir d’une manière « acceptable ».

Le petit mot du Doc

Ce film marque les débuts en tant que réalisateur de Eric Bress and J. Mackye Gruber. Responsables du scénario de « l’effet papillon » (ils ont également écrit le scénario de Destination finale 2), ils ont préféré mettre cette incroyable histoire eux-même en image plutôt que de la confier à un autre réalisateur.