Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Disparition

(Taken)

 L'histoire

Cette fantastique saga raconte les destins croisés de trois familles sur trois générations, aux prises avec des enlèvements extra-terrestres, de la seconde guerre mondiale jusqu'à nos jours en passant par la guerre du Vietnam. Plus de cinquante ans de singulières rencontres avec les extra-terrestres...

Des lueurs dans le ciel allemand - Disparition (Taken)
Des lueurs dans le ciel allemand

Le petit mot du Doc

Après RENCONTRES DU 3ème TYPE (1977), et E.T. L'EXTRA-TERRESTRE (1982), Steven Spielberg, qui a toujours été fasciné par la possibilité d'une vie extra-terrestre depuis sa plus tendre enfance, semblait ne pas avoir épuisé le sujet. Avec DISPARITION, il démontre que la question fondamentale que tout le monde se la pose – "existe-t-il d'autres formes de vie dans l'univers ?" - lui tient toujours énormément à cœur. "Cela me motive de raconter des histoires basées sur des faits auxquels je crois", explique-t-il

Depuis des années, l'idée de DISPARITON faisait son chemin. Sans doute frustré de ne pouvoir donner une réponse à cette fabuleuse question qui, autant que la question divine, à toujours résonné dans la pensée humaine, il décide cette fois-ci d'approfondir et d'effectuer une reconstitution minutieuse de cinquante ans d'histoire au travers d'une mini série de treize heures fractionnée en dix épisodes.

Owen Crawford - Disparition (Taken)
Owen Crawford

L'histoire se déroule à des périodes différentes : elle débute en 1944, au-dessus du ciel allemand, lorsque des équipages de B-17 aperçoivent d'étranges lueurs dans le ciel ; elle parcoure le mythe des soucoupes volantes des années 40 et 50, s'attardant longuement sur l'affaire du crash de Roswell et sur les nombreuses observations d'OVNI faites ces années-là ; elle narre ensuite les récits d'enlèvements des années soixante puis passe en revue les évènements de cette fin de siècle pour finir de nos jours. Spielberg, qui agit ici en tant que producteur exécutif, feuillette ainsi l'histoire des Etats-Unis en balayant l'ensemble de la mythologie des extra-terrestres à laquelle il tient à rester fidèle : Roswell et la Zone 51, les Crop Circles, les observations, les contacts, les enquêtes, les témoignages d'enlèvements.

Que l'on ne s'y trompe cependant pas, DISPARITION n'est pas un documentaire, mais bel et bien une magnifique série de science-fiction, véritable pérégrinations au coeur de l'ufologie, avec ses postulats, ses intrigues, ses découvertes et ses scènes d'action ; avec des effets spéciaux raffinés ; avec d'excellents acteurs dont la difficulté à consisté pour chacun d'entre eux à interpréter trente ans de la vie d'un personnage. Pour Les Bohem, le scénariste, le meilleur moyen de traduire les émotions consistait à créer trois familles différentes. L'histoire s'étend ainsi sur trois générations au sein des familles Keys, Clarke et Crawford - cette dernière étant impliquée dans les enquêtes miliaires officielles - et retrace leurs liens avec des extra-terrestres. Ce sont des gens parfaitement ordinaires qui vivent des choses extraordinaires. C'est une dynastie, une épopée de treize heures !

Sally Clarke et John - Disparition (Taken)
Sally Clarke et John

Au départ, Les Bohem devait seulement rédiger les trois premiers épisodes de la série, mais Dreamworks (le studio dont Spielberg a contribué à la création) a tellement aimé son travail qu'ils ont décidé de lui la laisser écrire entièrement, chose qu'il fit en un temps record. Ce qui rend par ailleurs DISPARITION irrésistible et crédible c'est que son récit intègre des événements historiques et les mélange aux faits et à la fiction, lui conférant un grand réalisme. Il évoque entre autre la dissimulation par les autorités du crash de Roswell, une affaire qui de nos jours n'a toujours pas révélé son secret et qui continue à faire couler beaucoup d'encre.

La production compte 200 lieux de tournage. Chaque épisode a été confié à un réalisateur différent, choisi pour son talent propre. Chacun d'eux a apporté son style personnel tout en respectant une même vision singulière.

DISPARITION a révolutionné les show télévisés, ouvrant sans doute la voie à des HEROES (2006-) et autres 4400 (2004-2007). Si au bout du compte elle tente de répondre à l'une des plus grandes questions que l'homme se pose, elle ne manquera pas d'interroger la foi de chaque spectateur en la matière. Et en tentant ici de donner des réponses, Spielberg a sans doute soulevé encore plus de questions…

Kate et Russel Keys - Disparition (Taken)
Kate et Russel Keys

La série a été diffusée pour la première fois le 2 décembre 2002 sur la chaîne SCI-FI Channel. En France, c'est Canal+ qui la programme dès le 30 novembre 2003.