Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

 Retrouvez toutes les mises à jour et les news du site jour par jour

Demolition Man

(Demolition Man)

 L'histoire

 Histoire complète

Los Angeles, 1996. Cette fois, l'inspecteur Spartan est allé trop loin. Son entêtement à vouloir arrêter un dangereux psychopathe, Simon Phoenix, a conduit à la mort de trente otages. En punition, Spartan est congelé dans un "cryopénitencier", à deux pas de Phoenix, condamné à la même peine. Mais en 2032, Phoenix, s’échappe dans un bain de sang et découvre la ville pacifiée de San Angeles, une concentration des principales mégapoles de Californie à la suite du grand tremblement de Terre de 2010, où la violence n'est plus qu'un souvenir. Il s'en donne à coeur joie.

Simon Phoenix, un dangereux psychopathe - Demolition Man
Simon Phoenix, un dangereux psychopathe

La seule police locale n’est pas de taille à l’arrêter. Cette administration profondément modifiée aux cours des années s’est acclimatée à ce schéma de non-violence et ses moyens ultra secondés par l’ordinateur sont loin d’être adaptés à la nouvelle situation de crise. Le Lieutenant Lenina Huxley pense que seul John Spartan, également connu sous le nom de « Demolition Man » est capable de se mesurer au psychopathe. Bien que son supérieur, le Chef George Earle ne soit pas convaincu, elle propose de le réintégrer. Spartan est libéré de la cryogénisation.

Spartan est libéré de la cryogénisation - Demolition Man
Spartan est libéré de la cryogénisation

Le monde qu’il découvre le surprend. Cette nouvelle société créée de toute pièce par le maire, le Docteur Raymond Cocteau, bannit le vocabulaire déplacé, l’avortement, l’acte sexuel et toutes autres formes de

libertés que Spartan n’a pourtant pas oubliées. Après 36 ans de frigo, John est à nouveau confronté à Phoenix qu’il retrouve dans le musée de la ville, en train de piller l’armurerie, le seul lieu où il est encore possible de se procurer des armes. Copieusement servi, Phoenix échappe à John. Inconsciemment le meurtrier sait qu’il a une mission à accomplir. Il a été conditionné par le docteur Cocteau pour tuer Edgar Friendly, le seul opposant à sa dictature de velours, un rebelle à la tête d’hommes et de femmes affamés qui vivent dans les sous-sols de la ville. Le programme de réhabilitation de Phoenix préparé par Cocteau a fait de lui une arme démoniaque.

Traque dans les sous-sols de la ville - Demolition Man
Traque dans les sous-sols de la ville

Tandis que Phoenix rend visite au gouverneur maire et lui demande de libérer six de ses amis détenus, Spartan fait plus ample connaissance avec sa nouvelle équipière et apprend à son désavantage que les relations sexuelles ont pris une tournures différentes de ce qu’il connaissait au 20ème siècle.

John découvre que Cocteau est le responsable de la libération de Simon Phoenix. Placé en état d’arrestation, le policier ne se soumet pas mais avec Lenina Huxley il poursuit la traque du meurtrier dans les sous-sols de la ville. Ils rencontrent Edgar Friendly qui leur expose le point de vue de ce peuple reclus en mal de libertés individuelles. Finalement, Phoenix est sur le point de faire d’une pierre deux coup. Spartan et Friendly essuient les tirs nourrit du truand sanguinaire et de ses hommes de main…

Le destin de Simon Phoenix - Demolition Man
Le destin de Simon Phoenix
 Attention Spoiler ! la fin du film vous est racontée ci-dessous…

La lutte se conclue une fois de plus par la fuite de Phoenix qui, décidé à prendre le pouvoir, abat le gouverneur qui l’a réhabilité avant de se rendre au cryopénitencier, résolu à libérer tous les prisonniers incarcérés à perpétuité. Mais c’est sans compter sur la détermination de celui qu’on nomme « Demolition Man ». Les deux hommes combattent sans pitié et le gain de cette lutte à mort revient au policier qui compte bien réapprendre à sa coéquipière les bonnes conduites du siècle dernier.