Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Chair pour Frankenstein

(Flesh for Frankenstein)

 L'histoire

 Histoire complète

Le Baron Frankenstein est un aristocrate névrosé marié à Katrin, sa sœur, avec qui il a eu deux enfants, Marika et Erik. C’est un mariage d’intérêt. Si le Baron passe la plupart de son temps dans les sous-sols de leur château, la Baronne, elle, s’occupe à assouvir son appétit sexuel insatisfait.

Katrin Frankenstein et ses deux enfants - Chair pour Frankenstein (Flesh for Frankenstein)
Katrin Frankenstein et ses deux enfants

Le Baron travaille au projet fou de créer une race d’êtres parfaits à partir de cadavres humains, souvent assassinés pour l’occasion. Après avoir crée une superbe créature femelle pour laquelle il éprouve une attirance sexuelle non feinte, il doit se mettre en quête de la tête idéale qu’il posera sur le corps d’une deuxième créature mâle. Ensuite, il fera copuler les deux êtres construits de toutes pièces pour pouvoir prétendre à la génèse d’une nouvelle race dont il sera l’unique créateur.

Le Baron à l'oeuvre - Chair pour Frankenstein (Flesh for Frankenstein)
Le Baron à l'oeuvre

Frankenstein est persuadé que c’est dans une maison close qu’il trouvera le fornicateur idéal pour sa créature. Lui et Otto, son fidèle assistant, épient discrètement la clientèle d’une de ces maisons de plaisir à la recherche du candidat idyllique, l’obsédé parfait!. Nicholas, un ouvrier des champs, est un bel homme, particulièrement doué pour séduire les femmes. Ce jour là, il tente de faire découvrir à son ami Sacha les joies du sexe et le traîne dans une de ces maisons un peu particulière dont il a coutume. Sacha se moque bien des atouts charnels de la gente féminine, son seul désir est de rentrer dans les ordres. Si Nicholas s’en donne çà cœur joie, Sacha lui, reste de marbre devant l’étalage de luxure. Lorsqu’ils quittent la maison close, les deux sont victimes d’une embuscade sanguinaire. Le Baron Frankenstein et Otto se méprennent sur l’identité du géniteur idéal. Ils coupent et volent la tête de Sacha avant de s’enfuir.

Frankenstein éveille à la vie ses deux zombis. La perfection va devenir réalité. L’heure est arrivé où ses propres créatures vont pouvoir remplacer les minables qui pullules et se reproduisent sur notre planète.

Le lendemain, la libertine Baronne convoque Nicholas et fait de lui son amant et valet. Lorsque Frankenstein lui présente ses deux créations, Nicholas reconnaît le visage de Sacha sur un corps étranger. Intrigué, il questionne Katrin quand aux recherches de son époux. Elle lui explique qu’elle ne sait rien des expériences menées dans le laboratoire dont l’accès lui est interdit. Aidé par les deux enfants, Nicholas pénètre clandestinement dans la secrète officine et découvre une véritable boucherie où abondent organes humains en tout genre.

Frankenstein et sa créature - Chair pour Frankenstein (Flesh for Frankenstein)
Frankenstein et sa créature

Les espoirs de Frankenstein s’effondrent lorsque son mâle refuse d’embrasser la belle créature femelle. Déçue par le comportement de son amant, Katrin fait une offre à son mari et frère. En échange de l’homme qui présente d’intéressantes aptitudes sexuelles, elle demande à « disposer » de la création masculine du Baron pour son divertissement. Lorsque Nicholas tente de quitter le château avec Sacha, il est capturé et ligoté…

 Attention Spoiler ! la fin du film vous est racontée ci-dessous…

La fantaisie de la Baronne lui sera fatale. Le monstre, peu enclin aux coutumes sexuelles, la serrera si fort qu’elle en mourra. Pendant ce temps, Otto, frustré et jaloux, abuse mortellement de la ravissante créature. Fou de rage, Frankenstein tue son assistant et ordonne au monstre du supprimer Nicholas. Celui-ci, conscient de sa condition peu réjouissante, préfèrera éventrer le savant avant de se donner lui-même la mort. Pieds et poings liés, Nicholas surplombe maintenant seul le monticule de corps qui jonchent le laboratoire. Seul ? Non, Erik et Marika, les deux enfants Frankenstein sont là mais, contre toute attente, préparent les instruments chirurgicaux pour poursuivre l’œuvre leur père.

Le petit mot du Doc

L’œuvre italo-américaine de Paul Morrissey sort quelque peu des sentiers battus des autres œuvres cinématographiques inspirées par le célèbre roman de Mary Shelley, et de son monstre crée de toutes pièces par un savant humaniste. Ici, le Baron Frankenstein est tout sauf un humaniste, n’hésitant pas à tuer pour augmenter ses chances de réussite à la création d’une race parfaite. CHAIR POUR FRANKENSTEIN est une fable morbide au romantisme présent mis souvent à mal par la débauche de luxure servie par un savant tenaillé entre la folie et l’obsession.