Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

World Invasion : Battle Los Angeles

(Battle Los Angeles)

 L'histoire

Depuis des années, des ovnis ont pu être aperçus un peu partout dans le monde. Mais en 2011, ce qui n'avait été jusque-là que de fugaces apparitions prend tout à coup un terrible sens : la Terre est attaquée par des forces inconnues surgies de l'espace. Alors que les plus grandes villes sont détruites une à une, Los Angeles reste l'ultime bastion de l'humanité dans une guerre que personne n'aurait pu imaginer. Le sergent-chef Nantz et ses hommes sont sans doute notre dernière chance...

Image scifi-movies

Le petit mot du Doc

La Terre est attaquée par une puissance extraterrestre. Alors que les plus grandes villes du monde tombent les unes après les autres, une bataille titanesque s'engage à Los Angeles. Le destin de l'humanité pourrait bien se jouer là-bas…

A l'origine de WORLD INVASION : BATTLE LOS ANGELES, une histoire vraie : durant la nuit du 24 au 25 février 1942, alors que l'Amérique était en état d'alerte après le bombardement de Pearl Harbor, des objets volants non identifiés ont été aperçus dans le ciel de Los Angeles. La 37e Brigade d'Artillerie Côtière tira plusieurs salves antiaériennes sur les appareils qui se trouvaient au-dessus de Santa Monica. Malgré diverses enquêtes et conclusions officielles expliquant qu'il s'agissait de ballons météorologiques, d'anciens documents secrets du gouvernement montrent que les experts militaires ne partageaient pas tous la version retenue. Le producteur Ori Marmur explique : "Cette histoire absolument réelle sert de base à notre film. À partir de là, nous avons imaginé que toutes les précédentes apparitions d'ovnis, dont celle de 1942, constituaient des repérages en vue d'envahir notre planète."

Image scifi-movies

Le scénariste Chris Bertolini raconte : "L'idée de WORLD INVASION : BATTLE L.A. m'est venue en essayant de fusionner deux types d'intrigues que j'aime beaucoup. Je voulais raconter une histoire dans laquelle des êtres venus d'ailleurs débarquent, et celle de personnages qui se retrouvent au cœur d'une bataille. J'ai alors imaginé un petit groupe de personnes par lesquels le public découvre une situation incroyable."

Notre dernière ligne de défense est constituée par le second bataillon du cinquième régiment de Marines - le 2/5 - basé à Camp Pendleton. Il s'agit d'un vrai bataillon de l'armée américaine, et le plus décoré de toute l'histoire du corps des Marines. Leur devise est "Retreat, Hell !", d'après un Marine qui, pendant la Première Guerre mondiale, aurait répondu à un ordre de battre en retraite : "Battre en retraite ? Mon cul, on vient d'arriver !"

Aaron Eckhart joue le premier rôle du film, le sergent-chef Nantz, un Marine en fin de carrière qui se retrouve à la tête d'une poignée de jeunes Marines plongés au cœur de la bataille contre les extraterrestres. Michelle Rodriguez joue Elena Santos, qui devient une alliée irremplaçable pour Nantz et son peloton, une des premières à traquer et à comprendre comment fonctionnent les extra-terrestres. Le casting compte aussi Ramon Rodriguez, Bridget Moynahan, l'artiste de R&B couronné par un Grammy Award Ne-Yo, et Michael Peña. Pour se préparer, les acteurs ont effectué un entraînement intensif de trois semaines avec des Marines, certains en activité et d'autres à la retraite. Durant cette période, ils n'avaient ni téléphones portables, ni télévision, ni accès à internet, et aucun contact avec le monde extérieur.

Image scifi-movies

La crédibilité et le réalisme des extraterrestres ont été le maître mot de la réalisation de ce film. A commencer par le style des envahisseurs : le réalisateur Jonathan Liebesman ne voulant pas reproduire un type d'extraterrestre déjà vu dans un autre film, insectes, vie marine et robotique ont participés à façonner leur l'aspect. Quant à la conception des vaisseaux extraterrestres, celle-ci a débuté par un heureux accident, alors que Liebesman s'amusait avec un gros vaisseau une pièce s'est malencontreusement détachée. L'idée d'un ovni composé de neuf drones plus petits a ainsi été conservée.

Le producteur Neal H. Moritz, un habitué des films d'action à grand spectacle, confie : "WORLD INVASION : BATTLE L.A. est le film le plus physique que j'aie jamais produit. Les acteurs ont assumé beaucoup de cascades par eux-mêmes. Sur le plateau, c'était un peu comme s'ils étaient vraiment en guerre !"