Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Aliens vs. Predator - Requiem

(AVPR: Aliens vs Predator - Requiem)

 L'histoire

Un vaisseau spatial Predator s'écrase sur notre planète. Des aliens captifs, de sanguinaires monstres galactiques destinés à mesurer l'héroïsme des valeureux guerriers, sont parvenu à prendre le dessus sur son équipage. Parmi eux, un alien d'une toute nouvelle génération : le Predalien, un hybride à moitié Alien et à moitié Predator. Avec lui, les facehugger en incubation, seuls survivants du crash dans une fôret du Colorado, ne tardent pas à rencontrer leurs premières victimes, clé de leur mutation. Pour la petite ville de Gunnison, le cauchemar ne fait que commencer… Et même si un Predator fait route vers la Terre pour supprimer toute trace de cet incident, ce sont ses habitants qui vont trinquer.

Le choc des titants - Aliens vs. Predator - Requiem (AVPR: Aliens vs Predator - Requiem)
Le choc des titants

Le petit mot du Doc

La franchise Alien vs Predator fait son retour après un peu plus de trois ans d'absence. Il est vrai que depuis le film de Paul W.S. Anderson, celle-ci se porte plutôt bien à en croire le nombre de bandes dessinées, de jeux vidéo et de romans qui en ont assuré la pérennité. Le flambeau de la direction est cette fois-ci confié à Collin et Greg Strause. Le nom de ces deux frangins ne vous dira peut–être pas grand chose car il s'agit de leur premier long métrage. Plutôt gonflé me direz-vous ! Certes mais leur expérience dans le milieu du cinéma, et plus particulièrement dans celui des effets spéciaux, est majeure. Depuis 1996 ils dirigent leur propre studio d'effet spéciaux : "Hydraulx" qui a signé les spectaculaires effets de plus d'une quarantaine de productions dont - rien qu'en 2006 : X-MEN L'AFFRONTEMENT FINAL, SUPERMAN RETURNS, MISSION IMPOSSIBLE III, 300, j'en passe et des meilleures.

Une victime de Gunnison - Aliens vs. Predator - Requiem (AVPR: Aliens vs Predator - Requiem)
Une victime de Gunnison

N'allez pas penser que cette habilité à manier l'image numérique aura monstrueusement perverti nos deux réalisateurs. Non, fans de la première heure des "Aliens", il était important pour eux que la majorité des plans dans lesquels figurent les créatures soient tournés à partir d'effets visuels classiques. Alec Guillis et Tom Woodruff Jr. ont d'ailleurs veillé au respect de la franchise concernant les caractéristiques de l'Alien original dessiné en 1979 par le légendaire H.R. Giger. Rappelons-le, ces deux concepteurs des créatures ont travaillé ensemble sur ALIENS : LE RETOUR (1986) de James Cameron. Qui mieux qu'eux pouvait réaliser les créatures du film ? "Ce film a un héritage cinématographique très conséquent que nous ne pouvions pas trahir", confie Guillis.

La nouveauté de AVPR (contraction du titre du film) réside dans l'apparition d'une nouvelle créature déjà présente dans les BD et les jeux vidéo. Alien incubé à partir d'un Predator, voici le "Predalien" (et oui… on s'est creusé les méninges !). A 80% Alien et 20% Pretador, celui-ci possède l'exosquelette de l'Alien, son sang acide, sa queue de scorpion et son horrible mâchoire extensible. Du Predator il ne conservera que ses mandibules et ses dreadlocks ! Son apparence a été sujet à de nombreuses interrogations chez les fans mais la sécurité renforcée autour de sa conception n'a laissé filtré aucune autre information.

Et pour le combattre voici un super Predator, un vétéran couvert de cicatrices, la seule créature capable de stopper les Aliens et le Predalien. Croyez-le ou non, son objectif dans ALIEN Vs PREDATOR : REQUIEM est de supprimer toute trace d'Alien ou de Predator de la Terre. "Le Predator est là pour nettoyer la Terre. Il cherche à tuer tous les Aliens de la planète parce qu'il sait que leur présence provoquerait un carnage et affecterait l'équilibre de la Terre", explique John Davis, le producteur du film.

Non, ce n'est pas le véhicule d'un dératiseur ! - Aliens vs. Predator - Requiem (AVPR: Aliens vs Predator - Requiem)
Non, ce n'est pas le véhicule d'un dératiseur !

Parmi les humains notre intérêt pourra se porter sur Kelly, interprétée par Reiko Aylesworth (elle a joué dans trois saisons de la série "24 heures chrono"). C'est un personnage féminin fort, une battante qui rappelle fortement Ripley ; un hommage en un sens.

Restait à définir le lieu de l'action. Cette fois, les deux créatures les plus terrifiantes du cinéma ne vont pas s'affronter au bout du monde mais dans une petite ville américaine, ce qui augmente sensiblement les enjeux et l'intensité des combats (après l'enfer de la Jungle dans PREDATOR (1987) de John McTiernan, PREDATOR 2 [1990] se passait en milieu urbain). "Comme nous nous sentons plus proche d'eux, ce qui leur arrive nous paraît aussi bien plus atroce", confie le producteur. Fort heureusement pour la petite ville du Colorado qui existe réellement, le tournage a eu lieu à Vancouver. Un tournage de 6 semaines durant lesquelles les acteurs ont travaillé la nuit, dans le froid et sous une pluie torrentielle. Greg Strause commente : "La météo était mauvaise et pour les acteurs c'était un vrai problème. Mais pour la vision que nous avions du film, c'était une bénédiction ! Le brouillard, l'humidité et la pluie on créé une atmosphère angoissante vraiment idéale."

Sur Terre tout le monde vous entend crier ! - Aliens vs. Predator - Requiem (AVPR: Aliens vs Predator - Requiem)
Sur Terre tout le monde vous entend crier !