Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Alien Attack

(Alien Attack)

 L'histoire

 Histoire complète

La base lunaire Alpha, fruit de la colonisation de la Lune par les hommes, puise sont énergie à partir des déchets nucléaires que la Terre ne peut plus absorber. Aujourd’hui, l’humanité est sur le point de franchir une nouvelle étape. La planète Meta, dont les caractéristiques sembles analogues à celles notre planète n’en a jamais été aussi proche. Les signaux qu’elle émet pourraient bien provenir d'êtres intelligents. Une expédition va bientôt être lancée dans l’espoir d’entrer en contact avec ses éventuels habitants.

Côté sombre de la lune, 9 septembre 1999. Le commandant John Koenig vient d’être nommé à la tête de la base lunaire Alpha. Koenig doit veiller au bon déroulement des préparatifs en vu de l’historique mission alors qu’une fenêtre de lancement optimum pour Meta se profile. Lorsqu’une série de décès touche de nombreux astronautes, le commandant d’Alpha doit agir rapidement pour en déterminer les causes et décider de la poursuite des opérations.

Le commandant John Koenig - Alien Attack
Le commandant John Koenig

L’hypothèse d’un virus originaire de Meta écartée et l’absence de radiation aux alentours des dépôts de déchets radioactifs largement incriminés, plonge les Alphans dans des interrogations sans réponses. Désireux d’épargner la vie de nouveaux astronautes, Koenig interromps la mission pour Meta tant que la lumière n’est pas faite sur les incidents qui viennent de se produire. Lorsque le responsable est enfin trouvé, il est trop tard. La découverte d’une activité magnétique intense sur le dépôt de déchets radioactifs du secteur 1 provoque l’augmentation inexorable de la chaleur qui y règne. Les champs électriques incontrôlables embrasent les stocks nucléaires qui déclenchent une réaction en chaîne. Le 13 septembre 1999, une immense explosion provoque l’impensable événement : la lune est projetée hors de son orbite dans l’espace, livrant les 311 hommes et femmes qui vivent sur la base lunaire à leur propre destin. Leur seul espoir… rejoindre la planète Meta.

Alors que les Alphans s’organisent pour survivre, trois vaisseaux de guerre approchent. Sans réponse de la part des visiteurs, Koenig doit ordonner que soient abattus les appareils menaçants. Malheureusement, une deuxième vague de belligérants parvient à infliger de nombreuses pertes. Lorsqu’un bombardier ennemi s’apprête à donner le coup de grâce, Alan Carter, pilote du dernier Aigle, vaisseau spatial sélénite, déjoue l’attaque et sauve la base de l’annihilation totale. Alpha sérieusement endommagée, Koenig décide de lancer l’opération Exodus : l’évacuation pour la planète Meta.

Entouré de Sandra et du Professeur Bergman, Koenig a une décision à prendre - Alien Attack
Entouré de Sandra et du Professeur Bergman, Koenig a une décision à prendre

Le docteur Helena Russell et lui se rendent sur Meta à la rencontre de leurs ennemis. Malgré les messages de paix lancés par les gens d’Alpha, les extra-terrestres refusent de les accueillir de peur que leur présence ne détruise une civilisation en place depuis des milliards d’années. Impuissant à les convaincre, Koenig s’énerve et est abattu. Forte de nouveaux pouvoirs psychiques prêtés par les étrangers qui ont fait d’elle un de leurs citoyens, Helena ranime Koenig à la vie. Celui-ci provoque la destruction à grande échelle de la civilisation de Meta, annule l’opération Exodus et ordonne aux personnels de rentrer sur Alpha…

Etat de guerre - Alien Attack
Etat de guerre

Koenig recouvre subitement ses esprits. Il est sur le point d’ordonner l’ouverture du feu sur les vaisseaux de guerre qui menacent la base. John comprend qu’il vient de vivre une expérience mentale. Cette fois-ci, il ne donne pas l’ordre de tirer sur les intercepteurs ennemis qui disparaissent aussi mystérieusement qu’il sont apparus. L’agression extra-terrestre n’était qu’une mise en scène psychique des habitants de Meta qui lancent une mise en garde : « Nous vous conseillons de vous éloigner au plus vite, parce que vous êtes si primitifs et si instables, tellement esclaves d’émotions du genre de la peur, que vous détruiriez notre monde parfait ».

Le petit mot du Doc

A la fin des années 70 et au début des années 80, la pratique qui consiste à remonter plusieurs épisodes d'une série en un long-métrage destiné au circuit du cinéma devient monnaie courante. Le but avoué étant de capitaliser sur le succès récent de LA GUERRE DES ETOILES (1977), GALACTICA LA BATAILLE DE L'ESPACE (1978) et BUCK ROGERS AU 25ème SIECLE (1978). Outre Manche, la compagnie de télévision britannique ITC surfe elle aussi sur cette nouvelle vague de science-fiction et présente en 1978 le film DESTINATION MOONBASE ALPHA (1978), le premier tiré de la fusion de deux épisodes de la célèbre série anglaise de Gerry et Sylvia Anderson : COSMOS 1999 (1975-1977).

Devant le succès remporté par le film, ITC réitère en 1979 avec ALIEN ATTACK. Celui-ci est composé de l’épisode pilote "A la dérive", dans lequel on assiste à l’éjection de la Lune hors de son orbite terrestre et de "Ruses de guerre", le 17ème épisode de la série, le plus Space Op de tous. Aucune scène n’en a été coupée et l’on assiste même à un enchaînement inter-épisodes un peu cavalier et déroutant. Le générique ainsi que la musique sont les mêmes que ceux de la série et en lieu et place du logo COSMOS 1999, apparaît le titre ALIEN ATTACK.

L'histoire est située en l’an 2100 et un prologue narré, destiné à planter le décors, explique : "Depuis la nuit des temps, l'homme a toujours porté son regard vers l'univers et vers la Lune, le satellite de la Terre. Cette obsession mena aux premières explorations du milieu du vingtième siècle puis pour finir, à la création d'une base lunaire : un complexe ultra-sophistiqué qui se suffit à lui-même. La base lunaire Alpha est une station de colonisation bien établie régulièrement contrôlée, fonctionnant tranquillement. Son fonctionnement même est rendu possible grâce à un système de soutien spécialement conçu et alimenté par les déchets nucléaires de la Terre. A partir de ce tremplin, les frontières de l'univers peuvent être repoussées, à la recherche éternelle d'autres formes de vie. Des signaux en provenance de la planète Meta pourraient bien émaner d'êtres intelligents : la mission, l’envoi d’une sonde pilotée. Le vaisseau se tient prêt à recevoir l'équipage qui peaufine son entraînement. Nous sommes en l'an 2100".

Petite visite de Meta - Alien Attack
Petite visite de Meta

Le film ainsi monté intègre également un épilogue qui, non seulement n’apporte rien à l’histoire, mais qui de plus, nuis à sa cohésion. Enfin, sa version anglo-saxonne est gratifiée de trois scènes supplémentaires tournées pour l’occasion et faisant appel à de nouveaux acteurs (le comédien Patrick Allen incarnera le responsable de la commission lunaire).

Deux téléfilms-compilations COSMOS 1999 seront par la suite réalisés par la branche New-Yorkaise de la société de distribution ITC pour les chaînes câblées. Se sera COSMIC PRINCESS (1982) qui réunit deux épisodes de la deuxième saison et JOURNEY THROUGH THE BLACK SUN (1982), compilant trois épisodes de la première saison. Ce dernier, au même titre que DESTINATION MOONBASE ALPHA, reste à ce jour inédit en France.

Ces quatre compilations furent précédés en 1975 d’une co-production destinée à l'Italie sous le titre SPAZIO : 1999. Ce montage réalisé à partir de trois épisodes de COSMOS 1999 sort sur les écrans italiens alors que le tournage de la première saison vient à peine de se terminer.