Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

dvd : Virtual Revolution

Date de sortie : 06 juin 2017

Virtual Revolution

Acteurs : Mike Dopud, Jane Badler, Jochen Hägele, Maximilien Poullein, Kaya Blocksage

Réalisateur : Guy-Roger Duvert

Langues : Anglais (Dolby Digital 2.0), Anglais (Dolby Digital 5.1)

Sous-titres : Français

Zone : Zone 2

Format image : NC

Nombre de disques : 1

Editeur : Tachkent Productions

Date de sortie : 06 juin 2017

Durée : 92 minutes

Disponible en DVD

Neo Paris. 2047. 75% de la population passe son temps connectée dans des mondes virtuels, ne se souciant plus de la réalité. Nash Trenton est un ancien flic reconverti comme tueur à la solde d'une multinationale à l'origine de plusieurs de ces mondes virtuels. Sa mission : identifier, traquer et éliminer des terroristes qui menacent le système. Mais lorsqu'il se retrouve au milieu d'un jeu dangereux entre les terroristes, les multinationales, et Interpol, ses décisions entraînent des conséquences inattendues...

Bonus :

  • • BANDE ANNONCE (2’13)
  • • MAKING-OF (10’04)
  • Le tournage, entièrement réalisé à Paris et en décors naturels,
  • les scènes d’action, les accessoires et décors puis le casting avec
  • des entretiens de Mike Dopud (Nash), Jane Badler (Dina), Guy-Roger
  • Duvert (réalisateur), Maximilien Poullein (Morel) et Marc Azagury (directeur
  • artistique et accessoiriste).
  • • LA FABRICATION DU FILM (19’36)
  • Au détour d’anecdotes de tournage, Guy-Roger Duvert dévoile la genèse du
  • film, présente les aspects tech noir et cyberpunk du récit, l’esthétique des
  • différents mondes ainsi que ses réflexions à l’origine de ce film d’anticipation
  • sur la réalité virtuelle et ses enjeux dans notre société.
  • • LA MUSIQUE DU FILM (10’43)
  • Guy-Roger Duvert évoque son parcours de compositeur de musiques de films,
  • la signature musicale de la BO et les 3 univers musicaux du film.
  • • CONCEPT ARTS (3’11)
  • Du concept à la réalisation, présentation des créations visuelles composant
  • l’univers du film.
  • • 5 SCÈNES COUPÉES (9’11)