Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Albator, Corsaire de l'espace

(Space Pirate Captain Harlock)

 Les critiques

Nombre de critiques : 3

Total des points : 17

Moyenne obtenue : 5.67/10

n°3 - 3/10 Lukaz

14 avril 2014

Avec moi tous en choeur ... ALBATOR! ALBATOR! DU FOND DE LA NUIT NOIRE... Ok quand j'ai vu le trailer je me suis dit OUAIS!... puis je me suis rappelé SPACE BATTLESHIP YAMATO (le film) qui avait eu sur moi un effet monstrueusement soporifique, la crainte m’envahit donc de voir le même effet se reproduire avec le héros de mon enfance... ...Et mes craintes se sont malheureusement révélées justifiées. Je n'ai strictement rien compris à l'histoire au point de me dire que le scénariste ne doit pas tourner qu'au sacke. Déception aussi avec ce personnage en mauvaise 3D dont l'expression figée me fait penser qu'il a du recevoir quelques injection de botox, faut dire qu'il a plus de 100 ans Harlock dans l'histoire... ben il a mal vieillit. En effet même un FINAL FANTASY: SPIRITED AWAY n'est pas aussi techniquement mal réalisé. Les personnages ne sont pas en vie, on ne s'identifie pas à eux et on décroche vite de leur tribulations; quand on ne les insultes pas tout simplement. Bon sang mais c'est vrai quoi! Qu'est ce qu'on en a à battre de ta crise existentiel la! Ta G*ule capitaine et tire! T'es en plein milieu d'une bataille spatiale avec des millions de vaisseaux qui veulent te butter, alors le tréfonds de ta pensée tu penses bien qu'on s'en tape les breloques avec un sabre laser. Bref c'est long, c'est incompréhensible, c'est japonais et j'aime pas.

Avatar choisi par le scifinaute

n°2 - 7/10 Fog Horn

09 janvier 2014

Avant tout, on peut saluer la prise de risque du distributeur français de sortir ce film en salles car, malgré la petite popularité des deux séries animées chez les trentenaires, on ne peut pas dire que ce genre de production asiatique soit ce qui marche le mieux commercialement auprès du grand public français. C'est donc un grand plaisir de voir le mythique logo TOEI sur grand écran précéder ce pur space opera aussi soigné techniquement que bancale scénaristiquement. Si on fait l'impasse sur l'inexpressivité faciale des personnages (un défaut inhérent à la technique utilisée), le reste du métrage est une réussite visuelle avec des décors de toute beauté et surtout un Arcadia vraiment impressionnant avec sa tête de mort en figure de proue ainsi que son architecture intérieure sombre et métallique lui donnant un caractère fantomatique. Si la forme est bien là, le fond est moins convaincant. Non pas que l'on s'ennuie, mais on se rend compte que l'histoire ultra-linéaire est en fait dynamisée artificiellement à coups de trahisons, de retournements de veste et de flashbacks permanents comme dans un soap opera. Cette théâtralisation excessive dessert un peu le film en embrouillant le spectateur qui ne sait plus vraiment, au final, quels sont les tenants et les aboutissants de tout ça, d'autant qu'ellipses narratives et pirouettes scénaristiques tentent de gommer quelques invraisemblances. Bon, on aura compris que le script n'est pas le point fort mais l'ensemble demeure divertissant, sa provenance asiatique lui donnant un caractère original qui tranche agréablement avec le style américain que l'on consomme à longueur de temps.

Avatar choisi par le scifinaute

n°1 - 7/10 Chris

22 décembre 2013

Graphiquement ce film est génial il n'y a aucun doute là dessus, par contre le scénario m'a franchement déçu. L'histoire de la matière noire est plutôt bonne mais l'explication confuse entre la Terre et Albator tient difficilement debout en plus les longueurs dans la bataille finale nuisent au film. Je suis un grand fan de films Asiatiques mais j'avoue ici que les tergiversations dans les sentiments entre les personnages plombent toute l'histoire, parfois sur-joués les films asiatiques ont une certaine densité poétique qui rafraîchit les spectateurs avec quelque chose de neuf. Ce n'est pas le cas sur ce film qui me rappelle la confusion qui règne dans l'histoire de FINAL FANTASY (bon c'est tiré d'un jeu avec plein de personnages, mais Albator est aussi une série), je dois dire que j'ai vu le film le 2 novembre en avant première aux Utopiales 2013 et que peut être il n'était pas finalisé. Bref dans l'impact visuel (j'ai trouvé le film sombre, dans le sens d'une mauvaise lumière) et les effets spéciaux il n'y a rien à dire mais je reste entièrement sur ma faim en sortant de ce long-métrage que je trouve bien décevant dans l'ensemble.

Avatar choisi par le scifinaute