Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Xtro

(Xtro)

 Les critiques

Nombre de critiques : 3

Total des points : 12

Moyenne obtenue : 4.00/10

n°3 - 3/10 Fog Horn

27 septembre 2014

Ca faisait un moment que je souhaitais voir ce film mais je ne m'attendais pas à un tel Z ! Aussi fauché et mal foutu soit-il, le premier tiers du métrage se tient encore avec cet alien monstrueux aux méthodes de reproduction peu orthodoxes. C'est ensuite que ça se gâte quand le scénario (mais y en a-t-il vraiment un ?) part en vrille dans une sorte de délire psychotronique à base de clown nain et de GI Joe à taille humaine ! Tout devient incompréhensible, incohérent. A partir de là, plus moyen d'ignorer le jeu "autre" des acteurs, la réalisation foutraque et les décors gerbatoires (mais d'où sortent ce mobilier et ces papiers peints ?!). On entre dans une dimension parallèle du cinéma où seuls les spectateurs les plus avertis peuvent tenir jusqu'à la fin. J'y suis arrivé mais que ce fut dur !

Avatar choisi par le scifinaute

n°2 - 2/10 Chris

15 novembre 2011

Un film de Science-Fiction/Horreur absolument consternant. Le scénario avec de bonnes idées totalement inexploitées (le coït buccal, l'accouchement d'un humain formé, les pouvoirs de Tony...) est transparent et la musique en plus, un mix (pourtant j'aime la Coldwave) entre John Foxx et Vangélis! Cette production de série B ou Z est suivie d'un 2 en 91 et d'un 3 en 95. Quelle déception! Pas étonnant que le réalisateur n'ait pas fait grand chose de plus! A éviter!

Avatar choisi par le scifinaute

n°1 - 7/10 KX69

10 avril 2011

Xtro est une série B qui a connu une certaine notoriété lors de sa sortie sur les écrans car il constituait le pendant sombre au ET de Spielberg. On retrouve ici l'enfant et l'extraterrestre (ayant l'apparence du père disparu) mais l'atmosphère est plus fantastique que SF. l'ET-pére (on ne sait d'ailleurs jamais si c'est le père du garçon ou un extraterrestre, très probablement un mélange des deux) donne le pouvoir à son fils d'animer des objets et cela donne lieu à des scènes quasi-surréalistes ou cauchemardesques (le clown nain, le Gi joe qui prend vie.) Le film est très organique (un peu à la manière des Cronenberg du début) et réserve quelques scènes choc et limite crades (la naissance de l'ET, le viol.) A noter la présence de Myriam d'Abo, future James bond girl dans « tuer n'est pas jouer ». Un film curieux et intéressant mais qui pâtit d'une musique au synthé particulièrement horripilante.

Avatar choisi par le scifinaute