Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Tremors 3 : Back to Perfection

(Tremors 3: Back to Perfection)

 Les critiques

Nombre de critiques : 3
Total des points : 20
Moyenne obtenue : 6.67/10

n°3 - 6/10 Chris

31 décembre 2017

Une petite production distrayante que ce troisième opus sorti en direct to vidéo, bien que l'histoire ne soit plus vraiment originale. Le scénario arrive toutefois à se renouveler malgré la faiblesse des effets spéciaux. Burt est toujours là pour défendre Perfection, ce petit hameau devenu un mini Disney Land Graboïds, une nouvelle mutation que ces hurleurs-péteurs. Et même si El Blanco est difficile à chopper on est toujours surpris par le côté dérision de cette série B qui caractérise cette saga emblématique.

Avatar choisi par le scifinaute

n°2 - 7/10 Fog Horn

26 avril 2017

Je ne vais être qu'à moitié objectif, je suis un grand fan de la saga TREMORS. Fred Ward ne rempilant pas pour ce troisième opus, c'est l'excellent Michael Gross qui devient officiellement le héros (même s'il était déjà indispensable dans les deux premiers). Grâce à lui, la bonne humeur est toujours au rendez-vous avec ses techniques de chasse peu académiques mais relativement efficaces contre une nouvelle évolution de graboids. Après les garboids-poulets de TREMORS 2, place aux graboids péteurs (bravo aux scénaristes) ! On se marre bien même si on peut regretter l'aspect technique téléfilmesque (réalisation plate et effets numériques limites).

Avatar choisi par le scifinaute

n°1 - 7/10 KX69

27 juillet 2006

Avec ce troisième épisode, la franchise Tremors continue son bonhomme de chemin. Le film, réalisé par Brent Maddock, co-scénariste de la série, est cette fois centré sur le personnage de Burt Gummer, caricatural et amusant défenseur paramilitaire des valeurs américaines. Le film présente de nouvelles mutations, les créatures sont un peu moches et certaines scènes font penser à Jurassic park. Les effets numériques pas toujours convaincants ont remplacé en partie les effets classiques. Mais malgré ces menus défauts et un budget serré, le film est un cocktail réussi et sans prétention d'humour et d'action.

Avatar choisi par le scifinaute