Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Le règne du feu

(Reign of Fire)

 Les critiques

Nombre de critiques : 9

Total des points : 56

Moyenne obtenue : 6.22/10

n°9 - 7/10 KX69

18 août 2015

Un post-apo dont l'idée de départ est originale et donne naissance à une atmosphère entre médiéval et film de guerre. Le traitement est plus classique mais le scénario est bien écrit et la réalisation est solide. De plus, le film bénéficie de très bonnes interprétations et évite tout manichéisme des personnages.

Avatar choisi par le scifinaute

n°8 - 4/10 Sans nom

21 juillet 2009

Bonjour, Je mets un 7/20 a ce film qui m'a été recommandé par des fans et que j'ai particulièrement trouvé décevant. Outre le fait qu'on y voit de jolis Dragons et de le très bon acteur Christian Bale (certes peu connu avant Batman Begins et autre Terminator 4), le scénario est peu intéressant (prévisible - voir il y a des trou dans la raquette) et l'action très pauvre. Bref a oublier.

Avatar choisi par le scifinaute

n°7 - 7/10 Fog Horn

22 février 2006

Je n'en attendais rien, cette série B se révèle finalement fort sympathique. La relative originalité, c'est le mélange post-apocalyptique (à la Mad Max 2) et dragons (que l'on associe plus volontiers avec un preux chevalier, une princesse blonde au sourire enchanteur et un nain magicien). Ces derniers sont d'ailleurs assez impressionnants (les dragons, pas les nains). L'histoire ne casse pas des briques mais elle se laisse suivre facilement, l'action est bien présente, c'est du pur entertainment et honnêtement fait en plus, faut pas se poser de questions, c'est tout.

Avatar choisi par le scifinaute

n°6 - 7/10 Alain Doinet

06 mars 2004

Hum. un scénario assez mince, n'est-ce pas ? Voilà le genre de film à prendre avec la légèreté d'un dragon mâle qui passe au de dessus de vos têtes terrifiées ! C'est-à-dire comme quelque chose qui n'existe pas. Cependant, le gosse qui est en vous a, dès les premières images, une étrange envie d'y croire, à cette histoire abracadabrante. Et puis, vous vous dites : tiens, après tout les effets spéciaux sont superbes, les personnages crédibles, et l'action au rendez-vous. Vous acceptez donc le postulat de départ avec bonhomie : ok ; ok ; les dragons, sont revenus sur Terre. Ils ont exterminé les dinosaures en des temps immémoriaux (ah, qu'ils sont nuls, vraiment, ces scientifiques avec leur explication loufoque d'une comète qui percute la Terre, ah la la, pffffffffff.), ont ronflé pendant longtemps (eh oui, il a fallu attendre 2002 pour les voir réapparaître) et ce sont réveillés avec un petit creux à l'estomac. Décidés à brûler et manger le genre humain (bien fait, me direz-vous si vous défendez la SPA), ils ont une fâcheuse tendance à mourir difficilement, et ont une haleine napalmée que nul dentifrice au fluor ne peut combattre.
Une fois que vous avez accepté tout cela, eh bien. c'est le pied ! Certaines scènes sont visuellement magnifiques : par exemple, la chasse au dragon avec filet via hélicoptère et parachutistes intrépides, le tout sur fond de brouillard de fumée grisâtre. Ou encore l'attaque du château des réfugiés anglais par le dragon mâle. N'oublions pas bien entendu la qualité des vols et crachats enflammés de nos chers dragons, réellement sublimes.
Les acteurs s'en tirent très bien : Matthew McConaughey est excellent en baroudeur guerrier chef d'équipe un peu fou, de même que Christian Bale dans le rôle d'une sorte de jeune patriarche qui tente de reconstruire une communauté humaine viable.
Certaines idées du film sont également sympathiques : l'idée de jouer une scène de la Guerre des Etoiles aux enfants de la communauté, par exemple, comme s'il s'agissait d'une pièce de théâtre shakespearien.Ah oui, j'oubliais : le réalisateur a eu la bonne idée d'éviter tout trait d'humour américain trop clichesque (ahhh. ça fait du bien de ne pas entendre les sempiternelles vannes réchauffées servies à tout bout de champ pour détendre l'atmosphère).
Un film à voir donc (même si l'on peut s'en passer), de préférence comme si l'on ouvrait une bonne bande dessinée aux traits simples et hauts en couleur et pleine d'action.

Avatar choisi par le scifinaute

n°5 - 7/10 Sans nom

18 juin 2003

Pas mal du tout...en tout cas en ce qui concerne l'image, parceque le scénario et les dialogues (!!!) il y à du boulot. Les dragons sont magnifiques, très bien animés, réalistes. Le thème du film , très "fantastique", est prenant, même pour ceux comme moi qui n'ont jamais joué à des jeux de rôles (oui souvent c'était les Skritch qui s'adonnaient à Donjon et Dragons, ce qui donnait pas une folle envie, à priori, de s'intéresser à ces contes type moyen-ageux).
Le problème réside dans le fait que le scénar tient sur un paquet de cigarettes, et encore en écrivant gros. Ma note plutôt correcte récompense donc la production d'images de synthèses, ainsi que la couleur d'ambiance du film, traitée ici uniformément.

Avatar choisi par le scifinaute

n°4 - 8/10 Sans nom

14 février 2003

Après l'annonce de ce film par Mad Movies, je n'attendais plus qu'une chose : le voir en salle. Et là, pas déçus le moins du monde, sachant que j'allais voir une bonne série B. Peu original de par son thème (la fin du monde et le combat des survivants), l'approche en est par contre foutrement bien foutu. Dès le début, on sent que ça va être différend. Les ouvriers libère un dragon, on le voit s'envoler, on se dit : ça y est, le carnage va commencer. Et paf ! Le carnage, on l'imagine. Plutôt que de perdre son temps à voir un dragon tout détruire et se proliféré, on passe tout de suite aux choses sérieuses en montrant le résultat quelques décennies plus tard. Ensuite, plutôt que de voir des combats à tout bout de champ, comme toute série B qui se respecte (voir Film Roland Emmerich et Cie), l'histoire raconte le quotidien d'une bande de survivants, qui doit se débrouiller pour pas se faire bouffer, jusqu'à l'arrivée des renforts, non attendus, mais bienvenus. Le film a une grosse qualité : elle est racontée sans fioriture. Un peu d'action, 2 dragons, et beaucoup d'humanité. Brefs, un film comme on aimerait en voir plus souvent, sans prétentions, mais qui est largement supérieur à un blockbuster à la ID4 ou TOMB RAIDER. Seule déception, l'affiche montre bien que les producteurs cherche quand même à faire du fric avant tout, vu qu'elle est inexistante dans le film. Merci de votre attention.

Avatar choisi par le scifinaute

n°3 - 6/10 Sans nom

01 février 2003

J'ai été déçu par ce film, dont la bande annonce, très animée, semblait promettre beaucoup. Le thème des dragons, la reprise des thèmes arthuriens confèrent au film un genre qui m'a plu. Mais malgré tout, je ne l'ai pas trouvé vraiment prenant. Les scènes d'action sont peu nombreuses, le film a de nombreuses longueurs. Probablement parce que le budget ne devait pas être très élevé. C'est un film de série B qui se laisse regarder, sans plus.

Avatar choisi par le scifinaute

n°2 - 1/10 four-lou-bey

15 novembre 2002

Et un de plus. La cela ce passe chez les roast-beefs .Londres envahie par des dragons. Les producteurs américains ne reculent devant rien pour faire du fric, que le réalisateur se débrouille du moment que le film, la video et les jouets de Noël rapportent. Ha! les effets spéciaux .. heureusement qu'ils prolifèrent dans ce type de film , sinon quel intérêt d'aller les voir.!!!

Avatar choisi par le scifinaute

n°1 - 9/10 Gilles G.

29 septembre 2002

Après avoir hésités, nous nous sommes décidés à aller voir ce film et là, grosse surprise, nous nous sommes régalés. L'histoire est crédible et ne tombe jamais dans le ridicule. Les acteurs jouent juste, les effets spéciaux sont d'une incroyable qualité sans pour autant en faire des tonnes. En fait, on les oublie. Les dragons sont de style médiéval occidental et apparaissent avec un concept assez nouveau et réaliste. De plus, l'histoire se passe en Angleterre et non pas aux USA ! (pourtant le film est américain). On peut donc faire encore du bon cinéma de SF / Fantastique en étant une firme indépendante. Ce film n'est pas un blockbuster, c'est tout simplement une très bonne surprise et je vous engage à aller le voir vivement. D'ailleurs, à Nîmes il marche un maximum par le bouche-à-oreille et il fera référence dans son domaine.

Avatar choisi par le scifinaute