Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Les rats de Manhattan

(Rats - Notte di terrore)

 Les critiques

Nombre de critiques : 3

Total des points : 12

Moyenne obtenue : 4.00/10

n°3 - 7/10 Fog Horn

06 juillet 2015

Soucieux d'être à l'avant-garde du 7e art, Bruno Mattei nous offrait ici un audacieux mélange des genres en mixant le post-apocalyptique avec l'attaque animale. Résultat : un pur nanar 100% origine contrôlée ! Avec son style unique alliant naïveté confondante et incompétence notable, le Ed Wood des années 80 nous livre un véritable festival d'humour involontaire entre cabotinage outrancier des comédiens, situations grotesques, répliques grotesques ("les rats ont dévoré les pneus !"), dramatisation à outrance des événements... Le tout magnifié par un doublage français sous acide. Le spectacle est intense et chaque scène est propice à un bon fou rire (mention spéciale à une séquence hilarante revisitant LA GRANDE BOUFFE). Peu de films peuvent se targuer d'avoir une teneur nanardisante aussi élevée (et un twist ending aussi culte...). J'adore !

Avatar choisi par le scifinaute

n°2 - 1/10 Chris

29 novembre 2008

L'un des pires films de SF, quasiment une série double Z. J'ai vu ce film dans le cadre de "l'absurde séance" aux Utopiales 2007. On a vraiment bien rigolé avec l'acteur principal qui ressemble à un Bee Gees. Faire rire une salle de 800 personnes n'est pas chose aisée, la marrade çà fait du bien, surtout quand on voit un navet de ce genre!

Avatar choisi par le scifinaute

n°1 - 4/10 KX69

30 juillet 2003

Pas terrible ce film de Vincent Dawn (Bruno Mattei) qui de toute évidence a été tourné avec très peu de moyens. Quelques survivants de l'apocalypse nucléaire arrivent au guidon de leurs motos et au volant de leurs véhicules customisés façon sous Mad Max jusqu'à un hangar infesté par des rats intelligents. Là, ils vont tourner en rond sans qu'on en comprenne bien la raison jusqu'à ce qu'ils se fassent dévorer par les susdit rats, qui au demeurant paraissent bien placides sauf lorsqu'un assistant effets spéciaux en déverse un seau sur un acteur afin de simuler une attaque. Au bout d'un moment, on s'ennuie un peu sans que ce soit non plus une catastrophe. Quant au titre français, de Manhattan on ne voit rien, aussi ce film aurait pu s'appeler "Les rats de Limoges" mais évidemment ça fait moins classe.

Avatar choisi par le scifinaute