Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

 Retrouvez toutes les mises à jour et les news du site jour par jour

Komodo

(Komodo)

 Les critiques

Nombre de critiques : 2

Total des points : 8

Moyenne obtenue : 4.00/10

n°2 - 6/10 nostromo

08 octobre 2010

C'est tout juste bon à passer le temps, le scénario est simple avec peu d'intrigue, quelques scènes gores, des acteurs qui jouent plus ou moins bien leurs rôle et il y a pas une pointe d'humour. Voir des gens qui se font bouffer par des gros lézards venimeux ça prend pas la tête en tout cas.

Avatar choisi par le scifinaute

n°1 - 2/10 Francis Schall

05 juillet 2010

Le gros mollo est un légume très commun qui vit au fond des canapés usés par l’ennui et effondrés devant des petites lucarnes qui n’oseraient même pas se regarder dans l’œil quand elles présentent des choses pareilles…
Komodo, c’est un téléfilm étasunien tristement naze, sans imagination, sans acteurs ni actrices. Et puis en prime, c’est stupide ! Expliquez-moi un peu comment ces animaux, déjà en danger d’extinction dans leur environnement naturel et spécifique (et très protégés) peuvent-ils soudain proliférer dans une île polluée où en plus on les massacre ? Et qu’est-ce que venait faire là ce trafiquant d’animaux avec des œufs dans une vulgaire caisse et qu’il balance sans qu’on comprenne bien pourquoi ? De surcroît ces animaux sont de super chasseurs capables de renverser un cerf, et les voilà-t-il pas bousculés par un simple humain… Et ne me parlez pas de mutant : le pétrole tue, ne transforme en rien d’autre qu’un sinistre tas de poils ou de plumes gluantes (écolo, j’ai trop vu cela !). De la crétinerie intégrale, pondue par des commerciaux sans idées qui prennent le public pour ce qu’ils sont eux-mêmes : des ignares…
Niveau des dialogues : Victoria: «Y a-t-il quelque chose que ces choses ne mangent pas ?»
Denby: «Oui, n’importe quoi plus rapide qu’elles, je pense. Et les raisins secs. Elles ne mangent pas de raisins secs.»
Le 3 en note, pour les pauvres techniciens qui ont boulonnés sur cette daube effarante et pour un effort sur les effets spéciaux : les varans sont parfois crédibles.

Avatar choisi par le scifinaute