Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Les âmes vagabondes

(The Host)

 Les critiques

Nombre de critiques : 3

Total des points : 20

Moyenne obtenue : 6.67/10

n°3 - 7/10 Chris

12 février 2014

Je suis tout a fait d'accord avec la critique de KX69. Finalement ce film est plutôt distrayant et l'on suit les aventures de Mélanie et de Vagabondes avec attention. Pas déçu.

Avatar choisi par le scifinaute

n°2 - 6/10 Alien

22 août 2013

J'ai beaucoup de difficulté à poser ma critique car je me suis ennuyé devant ce film et pourtant il me reste un goût agréable... et je pense que cela vient de mon "vieil" âge en fait car je ne suis plus adolescent depuis bien longtemps et c'est cet esprit qui m'a manqué pour entrer dans cette histoire. J'ai bien aimé le concept, l'idée même si celle-ci n'est pas vraiment nouvelle... Les images sont belles mais la naïveté des acteurs m'a dérangé... Bref, je suis vieux! alors je conseille à tous les ados de voir ce film car il véhicule des idées fortes pour notre futur!

Avatar choisi par le scifinaute

n°1 - 7/10 KX69

11 mai 2013

Je n'ai pas treize ans et je suis pas une fille mais ça ne m'a pas empêcher de trouver des qualités à ce film. Tout d'abord, on retrouve le style Andrew Niccol: l'esthétisme ascète de ses films précédents, froideur et élégance technologique, l'utilisation de quelques décors qui ont une portée universelle. On a toujours un peu l'impression de se retrouver dans un monde clos du THE TRUMAN SHOW. La mise en image est classieuse même si Niccol abuse parfois un peu trop de filtres et de décors trop propres (notamment le gouffre où sont réfugiés les humains, bien trop aseptisé). Ensuite on retrouve son intérêt pour les personnages des poursuivants: ce sont des représentants de l'autorité en place (policier, gardien du temps, traqueur). Ils sont sincèrement convaincus de la nécessité de leur action pour protéger leur société et ils sont déstabilisés par des personnes subversives dont ils sont parfois proches. L'histoire également est intéressante et adopte une angle inédit alors que nombre de films ont exploité le filon initié par L'INVASION DES PROFANATEURS DE SÉPULTURES de Don Siegel et souvent utilisé dans le cinéma SF des années 50-60 comme une allégorie des dangers de l'idéologie communiste. Ici, les "profanateurs de sépulture" ont achevé leur invasion: l'humanité est quasiment éteinte, les envahisseurs possédant les corps des humains qui sont devenus leurs "hôtes". Les motifs de leur invasion reste obscurs mais il ne s'agit pas d'une espèce grégaire seulement motivée par l'animosité et la soif de conquête. Ils ont leurs personnalités propres et Vagabonde, un de ces envahisseurs va faire preuve de candeur et de curiosité après avoir investi le corps de Mélanie, dont l'esprit rebelle parvient encore à faire entendre sa voix. Cela est évidemment le prétexte pour une histoire à destination des adolescentes, l'élément centrale de l'histoire étant la rivalité de l'esprit des deux "filles" (Mélanie et Vagabonde) pour prendre possession de ce corps unique et rivalité amoureuse compliquée par le fait que chacune finalement sera amoureuse d'un garçon différent. Ce qui nous vaut quelques jolies scènes frisant la comédie et des dialogues intérieurs un peu déroutants, souvent redondants mais amusants. En tout cas le scénario est bien ficelé (avec un bémol sur le groupe humain un peu caricatural), Niccol s'intéresse aux personnages, les acteurs sont agréables. Le film est peu démonstratif, restant sur un tempo lent ce qui est assez inattendu vu le public visé. C'est bien plus recommandable que les TRANSFORMERS. Et plus réussi que TIME OUT. Ce qui nous laisse espérer que Niccol parvienne à nous pondre une oeuvre un chouia plus ambitieuse qui se hisserait au niveau de son BIENVENUE À GATTACA.

Avatar choisi par le scifinaute