Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

L'homme qui valait 3 milliards

(The Six Million Dollar Man)

 Les critiques

Nombre de critiques : 6

Total des points : 41

Moyenne obtenue : 6.83/10

n°6 - 9/10 Yom

30 novembre 2009

La série a plutôt bien vieillie. Je l'aimais déjà étant enfant, mais en la revoyant adulte, je trouve que les intrigues ne sont pas si mal (même si finalement les méchants ne sont jamais assez méchants), dignes de mini-films d'espionnage ou d'aventure.
Vous pouvez comparer avec le remake de Super Jaimie (Bionic Woman), et vous verrez que le scénaristes de maintenant se laissent beaucoup plus aller...
N'hésitez pas à revisionner les aventures de Steve Austin, et si possible ne ratez pas l'épisode pilote où son personnage est beaucoup plus torturé que par la suite.

Avatar choisi par le scifinaute

n°5 - 9/10 Sans nom

05 avril 2006

Ma série préférée, géniale, Lee Majors est super. Que de souvenir, c'est mon enfance. C'est avec ce rôle qu'il est devenu ultra populaire, un peu comme Shwarzie avec Terminator.

Avatar choisi par le scifinaute

n°4 - 5/10 MONLIBERT Jean-Baptiste

19 juillet 2004

Ha, L'homme qui valait trois milliards, avec le doublage de Dominique Paturel doublant Steve Austin!... Que de souvenirs... Je me rappelle, dans les cours de récré, ou l'on courrait au ralenti en imitant le bruitage sensé représenter la rapidité des mouvements de l'homme bionique. Je me souviens d'épisodes ou il y avait un peu de fantastique et de science-fiction (avec notamment le voyage d'exploration spatiale avec autrefois la femme de Lee Majors, la drôle de dame qu'était alors Farah Fawcett). Je déplore de n'avoir jamais vu le pilote de la série. A quand une rediffusion à la télévision.

Avatar choisi par le scifinaute

n°3 - 6/10 Sy Phy

11 mars 2004

Série qui fut aussi immanquable que « Starsky & Hutch » ou « Happy Days » pour ne pas se sentir idiot à la récré. Grand jeu de l'époque : pendant les cours d'éducation physique, sauter en longueur ou faire un panier au basket en imitant le fameux « dou-dou-dou-dou-dou », ce bruitage électronique à deux ronds qui accompagnait les exploits hors normes de Steve Austin. Phénomène plutôt rigolo : j'entends encore aujourd'hui des personnes parler, comme bon nombre d'entre nous il y a 25 ans, de l'homme « bio-ionique » (sic). Sûrement pas la meilleure des séries SF mais une des plus sympas. Le générique était très efficace, utilisant les premières ressources du graphisme assisté par ordinateur. Lee Majors a un registre d'acteur assez limité mais ce n'est pas trop grave. Il semble avoir fait preuve de pas mal d'auto-dérision (ou eu un retard d'impôts à payer) lorsqu'il tourna, dans les années 90, un spot publicitaire où on le voit, essoufflé et bedonnant une hernie bionique dans son survêt', tenter de faire la course avec un livreur de pizza ! Cette série est tirée d'un bon roman de Martin Caidin, « Cyborg » qui avait été publié en France dans la collection de poche « Présence du futur » chez Denoël.

Avatar choisi par le scifinaute

n°2 - 5/10 Anan 7

23 septembre 2003

L'homme qui valait 6 millions de dollars, 3 milliards en francs plus l'inflation et la TVA. C'est l'histoire d'un pilote de chasse qui se crash avec son navion, alors les mecs de l'us air force en pros de la recup décident de récupérer son corps et de le transformer en robot bionique avec des yeux bioniques tout ça et une force bionique tout ça, Bref le montant du devis pour le contribuable Americain c'est le titre de la serie, on rigole pas avec la transparence financière aux states. Une fois que le pilote est devenu un robot il a une nouvelle mission: défendre les intérêts des states contre les méchants et vu que c'est un super robot bionique il gagne à chaque fois. Le seul truc bizarre dans cette série c'est quand l'homme bionique il court, on pourrai croire qu'il file comme une flèche mais non au contraire il va au ralenti et en plus ya dla musique, les ingénieurs de la NASA ont du se tromper quelque part car à 6 millions de dollars l'homme bionique c'est un peu abusé. Sinon la série est très kitch mais plutôt sympa elle fut diffusée en France sur tf1 je crois ya au moins dix ans, c'est en tout cas la dernière fois qu'elle le fut en hexagone car depuis l'arrivé de l'euro, 6 millions de dollars ça fait plus grand chose et personne ne regarderait une série qui s'appellerait l'homme qui valait 6 millions d'euros.

Avatar choisi par le scifinaute

n°1 - 7/10 BELMONT Frédéric

10 mai 2003

"L'homme qui valait 3 milliards"? Dans ma jeunesse, j'adorais regarder cette série, ainsi que sa sistership "La Femme Bionique". Steve Austin et Jamie Sommers me faisaient rêver avec leurs pouvoirs biomécaniques hors du commun: rien que le bruitage métallique de l'action était impressionnant. La qualité des histoires était inégale mais certains épisodes valaient vraiment le détour (car flirtant avec la science-fction). En outre, je me souviens d'un épisode où Steve Austin est obligé de retourner sur la lune à bord d'une fusée Apollo. Le voir gambader en astronaute sur les dunes cendreuses de notre satellite est émouvant et fantastique à la fois! Dans une autre histoire, Steve affronte des androïdes et Jaimie échappe à une vague déferlante déclenchée par le cerveau-ordinateur d'une usine électronique (ambiance 2001 garantie). J'aimais bien leur mentor Oscar Goldman car son visage soucieux reflétait bien la période tendue de la Guerre Froide! Je sais qu'il existe un téléfilm où le fils caché de Steve acquiert des pouvoirs supersoniques après un accident d'avion!

Avatar choisi par le scifinaute