Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

La guerre des étoiles

(Star Wars)

 Les critiques

Nombre de critiques : 25

Total des points : 227

Moyenne obtenue : 9.08/10

n°15 - 10/10 philra

04 juin 2007

En Mai 1977, le Septième art était à bout de souffle.... La faillite de "holywood" était annoncée... Mais, d'une lointaine galaxie est le renouveau venu....

Avatar choisi par le scifinaute

n°14 - 9/10 Fog Horn

11 janvier 2006

Bon ben... C'est un Classique du Cinéma, une véritable révolution à tous les niveaux. Star Wars, c'est une mythologie avec ses personnages reconnaissables et charismatiques (Ian Solo me fait bien délirer), c'est tout un univers caractéristique qui est créé. Ce sont des effets spéciaux incroyables et omniprésents réalisés par des passionnés avec un budget pourtant assez restreint. C'est une vision délirante d'un cosmos où l'on se déplace comme si on allait faire ses courses. C'est la marche symphonique de John Williams. C'est un succès commercial sans précédent qui consacre définitivement le cinéma d'entertainment. C'est une horde de disciples fous furieux qui s'arrachent le merchandising (leur Force à eux), on a tous connu un fan de Star Wars qui collectionnait tout jusqu'aux poils de Chewbacca... Qu'on le veuille ou non, c'est une imagerie qui fait maintenant partie du patrimoine culturel depuis près de 30 ans, et c'est pas prêt de s'arrêter...

Avatar choisi par le scifinaute

n°13 - 8/10 dionys

14 septembre 2005

Le film a un peu vieilli tout de même. Le spectateur de 2005 que je suis a été quelque peu déçu par la rerererererevision de ce classique du film de science fiction. Notamment concernant les scènes d'action : lentes et manquant d'intensité. Reste un film distrayant et très intéressant pour son univers cohérent et merveilleux.

Avatar choisi par le scifinaute

n°12 - 9/10 BlackSmurf

12 septembre 2005

C'est vrai qu'il n'y a pas beaucoup de critiques pour ce film :)

Allons-y ! Pour moi ce qui fait la grandeur de ce film c'est qu'il représente à lui seul un merveilleux "tout". Il y a certains films comme ça, auto-suffisants, ultimes. Il n'y aurait pas eu besoin de suites tellement l'intrigue, vaste, se conclue si magistralement sur la destruction du mal et la glorieuse récompense des héros. Tout cela en passant par tout une gamme de situations, de sentiments humains, de dépaysements intersidéraux... Bref ce film est plein comme un oeuf ! Le choc visuel (les multiples robots, décors et artifices) n'est pas sans me rappeler le pouvoir d'immersion d'un certain Terry Gilliams et son 'Brazil', une véritable électrisation visuelle, une mise en scène limite obsessionnelle. La claque :)
A l'époque, pour ceux qui étaient jeunes, il n'y avait bien sur aucune chance d'en ressortir indemnes, et à jamais les mémoires resteraient marquées par cette vision d'un futur aussi guerrier, avec ses vaisseaux et armes épouvantables mais aussi par sa poésie si nouvelle. Ces cieux avec deux étoiles, ces monstres curieux, le pouvoir de la force. La princesse Leia. :)
Outre le merveilleux jeux des acteurs sur lequel je ne reviendrais pas, une de mes thèses personnelles quant au succès du film est de souligner la réutilisation -transposée- de l'imaginaire de la seconde guerre mondiale. Et oui, Les personnages de l'Empire pourraient être les forces allemandes, on retrouve a la fin des scènes de combats "aériens" rappelant des attaques d'avions. Bref en exploitant des rouages propres aux films de guerre, Star Wars leur a aussi emprunté une certaine efficacité, et le tout dans un schéma, bien sur, tout aussi manichéiste. On peut aller encore plus loin dans la thèse de la mobilisation de l'imaginaire grâce au souvenir de la seconde guerre mondiale, en parlant de véritable transfert (à l'époque ce n'était pas si loin). On retrouve, n'oublions pas, un conflit de l'ordre social à l'échelle globale. J'irais même jusqu'a nommer René Girard qui souligne dans ses ouvrages anthropologiques à propos des affrontements sociaux, le coté symétrique de 2 adversaires (ici les Jedi et le coté obscur), leurs attirances mimétiques, la crise et sa résolution structurante à travers le bannissement du mal et la création de lois et de nouveaux interdits. Bref selon moi, Star Wars en jouant la globalité, ne pouvait que capter l'attention de son public, et produire ce "tout" si fascinant.

J'aime également réfléchir à cette curieusement invention qu'est "la force". Amusant que l'on souligne la ressemblance médiévale des casques japonais, sans évoquer un instant les empreints flagrants au bouddhisme zen. Il n'y a bien que dans cette philosophie/religion que l'on retrouve autant de soin pour la concentration, la vision intuitive des choses, un art de vie dépouillé, les lignées de maîtres, et j'en passe. Le zen japonais a connu une phase d'expansion dans les années 60 vers les USA et l'Europe, à travers l'exode de quelques maîtres francs tireurs préférant s'exiler plutôt que de végéter dans les institutions japonaises. Cela était très à la mode dans les années 70/80, alors Mister Lucas auriez vous assisté à des seshins dans votre jeune temps ? ;-)

Avatar choisi par le scifinaute

n°11 - 10/10 PETER Romain

15 août 2005

La guerre des étoiles...
Un film qui laissera une marque indélébile dans l'imaginaire de toute personne ayant entendu le souffle de Dark Vador, le phrasé inimitable de Yoda et les extraordinaires combats aux sabres laser... Un film qui restera à jamais dans les mémoires...Rendons hommage à son génial créateur... Georges Lucas, nous te saluons...

Avatar choisi par le scifinaute

n°10 - 9/10 Sans nom

04 juin 2005

Un grand film qui auras bercé toute une génération ! Avant la 1ere trilogie ce film incroyable pour l'époque tourné avec peu de moyens les effets spéciaux a l'époque n'étaient pas encore au niveau de maintenant !

Avatar choisi par le scifinaute

n°9 - 10/10 Sans nom

23 septembre 2004

Quoi ! Je ne suis que le 8ème à faire une critique... Koâ ! Il y en a qui ont osé (les bougres) mettre une note inférieure à 20 ! Moi, j'ai essayé de mettre 21 ou 22 mais c'est pas possible... C'est LE plus grand film de SF et LE plus grand film tout court. Peut-être l'aurez-vous compris je suis un grand fan, un de ceux de la 1ère heure. Pensez je l'ai vu en salle un peu avant mes 8 ans alors... du coup, je ne prétends pas à une complète impartialité... depuis 1977 ça ne s'est pas arrangé... C'est l'oeuvre qui m'a rendu du même coup cinéphile et SF-phile. Depuis combien de films ai-je vus, combien de livres ai-je lus. Difficile de faire les comptes mais STAR WARS reste LA référence, pour les films du moins car la série de romans est à la limite du pitoyable (snif !) et ne rend pas hommage à l'oeuvre originale. Qu'on l'aime ou pas, on est bien forcé de poser Star Wars comme l'un des grands jalons de l'histoire du cinéma à l'instar (dans d'autres genres) de CITIZEN KANE, AUTANT EN EMPORTE LE VENT, BEN HUR ou LES TONTONS FLIGUEURS. D'ailleurs, j'ai connu une Polonaise qui regardait STAR WARS au petit déjeuner... Ce film, ce chef d'oeuvre, cette admirable réussite, a inspiré tant et tant d'artistes, et pas seulement dans le domaine SF, que, ne serait-ce que pour cela, STAR WARS force le respect.

Avatar choisi par le scifinaute

n°8 - 10/10 Sans nom

19 septembre 2004

J'avais 14 ans quand j'ai reçu ma première grande claque ! Aventure, héroïsme, Chasseurs spatiaux aux feulements effrayants, sabres laser, le casque luisant de mon Dark Vador préféré, sa respiration, ahhh ..... Un film à voir pour la première et unique fois, vu qu'il plante plus qu'un décor : un univers. La suite : on ne réinvente pas le feu, on le commercialise ! Quand je me le repasse aujourd'hui, je trouve qu'il a mal vieilli et que la symbolique est présentée d'une manière surannée, mais je n'aurais jamais plus 14 ans ....

Avatar choisi par le scifinaute

n°7 - 8/10 Sans nom

11 août 2002

C'est un grand classique pour tous les passionnés de la SF, mais qui a pris un sacré coup de vieux. Il reste cependant bien meilleur que les deux derniers...

Avatar choisi par le scifinaute

n°6 - 9/10 ComteZer0

06 mars 2002

Bon, je suis un peu dur, mais franchement, je pense que c'est un peu moins bien que le fameux 2001, qui reste pour moi, la référence absolue en matière de films sf.

Avatar choisi par le scifinaute