Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

 Retrouvez toutes les mises à jour et les news du site jour par jour

La Femme guèpe

(The Wasp Woman)

 Les critiques

Nombre de critiques : 2

Total des points : 13

Moyenne obtenue : 6.50/10

n°2 - 7/10 Fog Horn

09 septembre 2013

Une sympathique série B qu'on aurait tord de ne réduire qu'à une simple démarcation de LA MOUCHE NOIRE sorti l'année précédente. Comme toutes les réalisations de Roger Corman de la même époque, l'aspect est brut de décoffrage avec un montage abrupt et une réalisation à l'économie qu'on imagine serrée en termes de temps et de budget (le maquillage approximatif du monstre faisant foi). Pourtant, ce film mérite le détour parce que, comme beaucoup de films de genre, il en dit long sur son époque (et parfois plus que beaucoup de productions dites "plus sérieuses" ou "d'auteurs"). On se rend compte que les années 50 n'étaient pas meilleurs ni pires qu'aujourd’hui, les mêmes problèmes engendrant les mêmes conséquences. LA FEMME GUÈPE brosse un portrait sans fard d'une société où règnent jeunisme et sexisme. La prestation de Susan Cabot, dans le rôle principal à la fois acteur et victime de cette société du paraître, est remarquable.

Avatar choisi par le scifinaute

n°1 - 6/10 KX69

26 mai 2005

Sans doute piqué au vif par « la mouche » de Kurt Neumann (1958), Roger Corman nous livre un film plutôt réussi en partie grâce à la présence de la belle Susan cabot qui rend son personnage de business woman attachante dans son désir de retrouver sa jeunesse et évite le manichéisme. Le film qui démarre, à notre grande inquiétude, sur une longue scène d'apiculture est par moment bavard. Roger Corman, filmant sans doute à toute blinde, ne s'arrête pas aux approximations: il tente dans une scène de faire passer un rat pour un jeune cochon d'inde. Mais l'apparition tardive de la femme-guêpe ne déçoit pas et bien que la caméra n'insiste pas, c'est une figure marquante du bestiaire monstrueux des séries B des années 50-60.

Avatar choisi par le scifinaute