Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Brazil

(Brazil)

 Les critiques

Nombre de critiques : 15
Total des points : 130
Moyenne obtenue : 8.67/10

n°15 - 8/10 Fog Horn

26 mai 2016

Avec BRAZIL, l'ex-Monty Python Terry Gilliam signe un film d'anticipation unique où la satire et l'onirisme s'entremêlent. Les mésaventures du héros, petit fonctionnaire sans ambition particulière mais grand rêveur, sont l'occasion de dépeindre une société aussi inquiétante que grotesque où la bureaucratie est élevée au rang de religion d'état et où les formulaires administratifs sont considérés comme des écrits sacrés. L'individualité s'en voit étouffée et la prise d'initiative bannie. C'est à la fois drôle et en même temps déprimant, nos sociétés occidentales tendant toujours plus vers ce modèle. L'univers visuel du film est fascinant, surtout dans les séquences oniriques d'une inventivité folle. Ces dernières auraient presque mérité un film entier à elles toutes seules...

Avatar choisi par le scifinaute

n°14 - 10/10 zyrmex

02 janvier 2011

Le meilleur film de tous les temps, pour l'adaptation libre d'un des meilleurs livres de tous les temps. Que dire de plus, c'est beau c'est noir et c'est tout bon.

Avatar choisi par le scifinaute

n°13 - 4/10 GRUNDMANN Eric

19 mars 2010

Film surfait. Les années passant montrent déjà son inanité. Effets tape à l'oeil, clichés inspirés de 1984 ou le Meilleur des Mondes, mais sans la vérité et l'épaisseur humaine de ces grands romans. Même pour la science-fiction et l'utopie, il faut de la vérité, du réalisme, des sentiments profonds, et le film en est dénué. N'est pas Kubrick qui veut : il faut revoir Orange Mécanique ou 2001.

Avatar choisi par le scifinaute

n°12 - 9/10 Chris

29 novembre 2008

Encore un film sur le mode de la société autoritaire et ici sur l'administration centralisée d'une lourdeur qui nous fait penser au livre de Kafka "le Chateau". Un film magnifique et plein de décalages mêlant l'ironie, le rêve , l'onirisme, le combat contre la bureaucratie et surtout l'humour de Terry Gilliam qui à réussi pas mal de films comme notamment "Tideland". Un superbe scénario bien fouillé à voir et à revoir sans s'en lasser!

Avatar choisi par le scifinaute

n°11 - 10/10 Doc N

10 avril 2008

Mon film préféré tout genre confondu, entre burlesque et tragique, aussi hilarant que terrifiant, c'est un superbe conte qui s'éloigne de la science fiction stricto sensu par son côté déjanté. Plutôt qu'une anticipation, il faut voir Brazil comme une métaphore superbe de notre monde.

Avatar choisi par le scifinaute

n°10 - 9/10 Sans nom

21 décembre 2007

Je l'ai vu à sa sortie depuis je le revois régulièrement et chaque fois je suis pris par l'univers l'originalité de l'histoire. Les décors, les séquences de rêves sont superbes. Certes le film a vieilli mais pas si mal.

Avatar choisi par le scifinaute

n°9 - 9/10 Sans nom

24 janvier 2005

Le film qui m'a fait comprendre que 15 secondes pouvait faire passer un film de "excellent" à "culte". Mais bon puisqu'il faut 150 caractères étoffons... scénario béton, acteurs parfait, film coupé en 2 (un peu à la manière de full métal jacket par certain côté)...

Avatar choisi par le scifinaute

n°8 - 9/10 Christo

30 avril 2004

Vision cauchemardesque d'un futur inexorable, projection de notre inconscient vers un "bonheur insoutenable" où Caïn pétri de remords, nous cheminons inexorablement sous l'oeil inquisiteur du dieu Big Brother vers l'espace de notre folie rédemptrice, magnifié par Jonatan Pryce, le goéland. Film du délire (De Niro déjanté), Film de la spirale (Pryce file un mauvais coton) Film des vertiges (L'épistolaire formulaire a raison du plombier autodidacte).
Nota: si vous appréciez l'humour de Gilliam, jetez donc un coup d'oeil sur son "Time Bandits"

Avatar choisi par le scifinaute

n°7 - 10/10 Sans nom

17 juin 2003

Ce film est MON FILM CULTE. je n'ai jamais rien vu de comparable. Il est complet tant au niveau d'une représentation de notre futur sur le plan technologique, que d'une vision politique et sociale terrifiante. Ici le rêve se mêle au réel. L'ancien se mêle à la modernité. La musique est déjà représentative de la complexité du film (elle donne le nom au film "Brazil", elle est en total décalage avec les images, ce qui renforce encore l'originalité et met en valeur une vision futuriste par effet d'opposition. la musique est pour beaucoup dans le culte que je voue à ces film, mais elle n'est pas tout.
L'humour est présent à chaque instant, même si on bascule soudainement dans des visions terrifiantes, inquiétantes de notre futur. Le téléspectateur est ballotté entre l'anticipation et le fantastique, entre l'humour et le choquant, entre le propre et le sale, le beau et le laid, le nouveau et l'ancien, le politiquement correct et le terrorisme...bref, ce sont des oppositions, des confrontations, tant au niveau de la personnalité humaine que de la société technologique et bureaucratique.
Ce film est à la SF ce qu'Aphex Twin et Autechre sont à la musique élèctro, des ovnis visionnaires. Je ne met pas 20 dans l'espoir de voir mieux, un jour.

Avatar choisi par le scifinaute

n°6 - 9/10 christian renault

25 février 2002

Un film hilaro-démentio-sprituel de haute volée! Un chef-d'oeuvre. Tous les acteurs y sont parfaits et on peut constater une fois de plus que Terry Gilliam est un génie du grandiose (cf: Fischer King, Fear & loathing in Las Vegas, etc...) A voir, à revoir et à re-revoir!

Avatar choisi par le scifinaute