Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

L'attaque de la pin-up géante

(Attack of the 60 Foot Centerfolds)

 Les critiques

Nombre de critiques : 1
Total des points : 7
Moyenne obtenue : 7.00/10

n°1 - 7/10 KX69

12 avril 2008

Bien sûr Fred Olen Ray, un stakhanoviste de la série B/Z américaine, rend hommage aux petites productions fantastiques des années 50-60 dont il est l'héritier direct en multipliant les clins d'oeil et en premier lieu à « Attack of the 50FT Woman » de Nathan Juran (1958) mais « L'attaque de la pin-up géante » est avant tout une comédie sexy aussi décérébrée que ses personnages : bimbos prêtes à tout pour réussir, photographe qui ne pense qu'à profiter de sa situation et patron de presse prompte à exploiter ce qui peut augmenter le tirage de son magazine. Ici pas question de se prendre la tête ni celle du spectateurs : que ce soit les actrices et les acteurs, le réalisateur, tout le monde a l'air de bien s'amuser en participant à cette oeuvrette sans grand moyen. Il est inutile d'attendre la perfection du jeu ou de la mise en images (la photographie est parfois proche du soap-opéra), ni même un kaiju eiga où Godzilla serait remplacé par de plantureuses blondes. Les seules prétentions du film sont de distraire et de dévoiler à intervalle régulier les formes siliconés ou non des interprètes. Les effets spéciaux sont modestes parfois délibérément « je-m'en-foutiste » (le gars en costume de rat dans la cage) mais le plus souvent efficaces et en adéquation avec la légèreté de ton de l'ensemble, Olen ray utilisant par ailleurs toutes les ruses pour faire croire au gigantisme de ses personnages, contre plongée, jeu sur les perspectives. Bref, un pur produit d'exploitation comme dans les années 50, les scènes topless en plus.

Avatar choisi par le scifinaute