Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Atlantis terre engloutie

(Atlantis, the Lost Continent)

 Les critiques

Nombre de critiques : 3

Total des points : 20

Moyenne obtenue : 6.67/10

n°3 - 5/10 Sans nom

08 août 2010

Ce film comporte, à mon avis, la plus belle séquence de destruction de l'Atlantide de l'histoire du cinéma. Je ne me lasse pas de la regarder, les miniatures sont impeccables et les masses liquides bougent avec une majesté et une puissance impressionnantes. Bravo aux gars des effets spéciaux!
Rappelons que ce film a été réalisé pendant la grève des scénaristes à Hollywood, ce qui explique certaines lacunes dans la structure de l'histoire. Mais le film est sauvé par sa puissante atmosphère et son sujet apocalyptique. Merci Monsieur George Pal!

Avatar choisi par le scifinaute

n°2 - 7/10 Beatlesfan

27 novembre 2008

Un film charmant que j'avais découvert il y a fort longtemps à la télé du temps de l'ORTF ; un temps où le dimanche en début d'après-midi avait son traditionnel film américain, puisé dans un éventail très large. Enfant, ce fut ma principale éducation cinématographique.
Les effets spéciaux sont très sympas et je me rappelle de mon émerveillement lorsque j'ai découvert le sous-marin apparaissant comme un être mystérieux de cette mer antique. De là, Pal a profité de tous les anachronismes possibles et imaginables car ce film est un Péplum mais aussi un film de Science-Fiction et c'est aussi une légende venue du fond des âges, brillamment racontée au public du début des années soixante. J'ai redécouvert ce film une bonne trentaine d'années après la première vision et je puis dire que si il ne fait pas partie de mes favoris, le charme est resté.
George Pal est vraiment un grand de l'histoire du Cinéma.

Avatar choisi par le scifinaute

n°1 - 8/10 Sans nom

02 novembre 2008

Le meilleur ersatz des grands péplums à mon avis. Atlantis est un continent fascinant et inquiétant. J'aime le mélange de science fiction et de péplum, car celui-ci reste assez crédible dans un monde historique "réel et familier" (Atlantis rappelle Rome) contrairement aux fictions telles que "hercule".

Avatar choisi par le scifinaute