Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Aliens vs. Predator - Requiem

(AVPR: Aliens vs Predator - Requiem)

 Les critiques

Nombre de critiques : 5

Total des points : 27

Moyenne obtenue : 5.40/10

n°5 - 7/10 BELMONT Frédéric

15 janvier 2013

En dépit des critiques acerbes que j'ai pu lire à propos de cette suite au célèbre crossover, je dois reconnaître que j'ai passé un bon moment devant mon petit écran et mes pop-corn hier soir. ALIENS VS. PREDATOR - REQUIEM est, comme son nom l'indique, un film qui plonge une communauté d'humains dans les ténèbres du deuil. Certes, nous sommes loin des intrigues intersidérales de la tétralogie Ripley ou des glaces hostiles de la pyramide modulable sous le port baleinier noyé sous les flocons de neige: ici, les Frères Strauss semblent vouloir atteindre un public plus large en nous dépeignant une bourgade à la SMALLVILLE, avec des histoires de rivalité amoureuse chez les ados mais il n'empêche que les effets spéciaux, même si l'image est sombre & angoissante, sont quand même très réussis (la forêt d'épicéas ressemble à une jungle tout droit sortie de JURASSIC PARK). Que de progrès accomplis depuis LE 8ÈME PASSAGER! Tant qu'à faire, aucun d'entre vous n'a précisé que cette mouture était la plus sanguignolente de toutes, avec une interdiction aux moins de 16 ans par la chaîne NRJ12 hier soir: excusez du peu mais il n'est pas courant, même dans un film d'horreur américain classique, de voir des enfants mourir ou des femmes enceintes sur le point d'accoucher se faire agresser par des Aliens en vue de servir de mères pondeuses! En cela, les règles d'or hollywoodiennes ont été bafouées, à mon sens! Par ailleurs, j'ai bien aimé la prestation du Prédator (que je surnomme le Nettoyeur) qui agit sans besoin d'en placer une : les images de sa mission se comprennent d'elles-mêmes, sans que quelqu'un n'ait besoin de les commenter en off et, pour une fois, ce qui est plutôt rare dans un film américain, nous avons droit à de longues scènes sans le traditionnel blabla interminable qui meublent les temps morts! Il faut dire que le public est tellement averti qu'il n'a plus besoin qu'on lui rabâche que le sang de l'Alien est un acide ou que le Prédator collectionne les trophées de chasse, et cette absence de verbiage fluidifie considérablement une action que je trouve extrêmement mouvementée. Enfin, vous remarquerez que la chronologie des Aliens à venir est parfaitement respectée: nul ne sait ce qu'il advient de la survivante afro-américain du film d'Anderson (quand bien même elle survivrait à l'Antarctique, la croirait-on?) et le final de REQUIEM nous rappelle que l'Homme à la Cigarette veille toujours.

Avatar choisi par le scifinaute

n°4 - 1/10 Fog Horn

16 octobre 2012

On peut dire que ce film porte bien son nom puisqu'on assiste à l'enterrement définitif des deux monstres sacrés du cinéma SF. Le premier crossover, bien que foireux, restait un minimum cinématographique et professionnel. Ici, on a l'impression de regarder un téléfilm produit par Asylum tant la réalisation est hideuse, l'histoire aussi inexistante qu'incompréhensible et les personnages grotesques. Il n'y a absolument rien à sauver : la majeure partie de l'action se déroule dans la pénombre et toutes les attaques sont tournées en plans serrés avec montage ultra-cut en prime, ce qui fait que le spectateur ne comprend pas ce qui se passe à l'écran... C'est vraiment honteux de salir deux franchises pareilles avec des produits aussi bas de gamme. Les frangins Strause ont beau avoir de belles références dans le domaine des effets spéciaux, ils n'en demeurent pas moins d'odieux tâcherons derrière une caméra.

Avatar choisi par le scifinaute

n°3 - 4/10 KX69

29 janvier 2010

J'avais bien aimé le « Alien vs Predator » de Anderson qui faisait preuve d'une ambition modeste mais cette suite est vraiment bas de plafond, une série B pas vraiment fun et à peine plus divertissante que la majorité des sous-aliens que diffusent les chaînes de TNT. Les humains ne sont plus que de la chair à Aliens et les Aliens du gibier à Predator. Les Aliens perdent leur aura de prédateurs ultimes et le Prédator zigouille tout ce qui passe à sa portée. Et les humains courent dans tous les sens en tirant des coups de feux. Bof bof. On espère qu'un film futur rendra sa juste place à un des plus fascinants monstres de l'espace du cinéma.

Avatar choisi par le scifinaute

n°2 - 6/10 BlackSmurf

10 janvier 2008

Je tiens à ajouter une critique plus informative. C'est un divertissement tout à fait honorable avec en effet pas mal d'action. Je trouve cet épisode supérieur à celui d'Anderson, auteur du premier "Alien vs Predator". C'est vrai le film est bourré de clichés. Le parti a été de situer l'intrigue dans une petite ville des USA pour toucher le public américain. On est donc bien loin de la série originale des Aliens, du moins dans l'esprit, par contre la lignée avec la branche Predator est plus évidente. D'un point de vue de l'intrigue on peut faire le parallèle avec "The Blob" qui se passe aussi dans une petite ville, suffit de remplacer le blob par les aliens et le tour est joué ou presque (je schématise un peu). Bon j'ai lu bcp de mauvaises critiques sur ce film, les puristes n'aimeront pas, il faut déconnecter le brain. Mais si on cherche un film un peu SF, un peu action, un peu horror c'est parfait. A ce sujet, le côté gore est bien présent. Tout n'est pas cliché, il y a certaines surprises amusantes, un peu comme on trouve dans les films gores récents, c-à-d un peu mauvais goût. Mais ça n'est pas pour me déplaire, personnellement. ^^

Avatar choisi par le scifinaute

n°1 - 9/10 Sans nom

06 janvier 2008

Pour quelqu'un comme moi (je tiens à le préciser) c'est du bonheur, de l'action du début à la fin, certes quelques petites choses qui ne tiennent pas la route, mais bon quand on regarde ce genre de film on est pas là pour ça. Franchement c'est génial, cool, le top et en plus là, ils ne font pas dans la dentelle. C'est l'arrache à max!

Avatar choisi par le scifinaute