Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

 Retrouvez toutes les mises à jour et les news du site jour par jour

blu-ray : Mondwest

Date de sortie : 03 avril 2012

Mondwest

Film

Support

Bonus

Acteurs : Yul Brynner, Richard Benjamin, James Brolin, Norman Bartold, Alan Oppenheimer

Réalisateur : Michael Crichton

Langues : Français (5.1 DTS HD), Anglais (5.1 DTS HD)

Sous-titres : Français

Zone : Zone 2

Format image : 16/9 compatible 4/3

Nombre de disques : 1

Editeur : Aventi

Date de sortie : 03 avril 2012

Durée : 88 minutes

Disponible en Blu-ray, DVD

L'histoire

En l'an 1983, le parc d'attractions Delos permet à de riches visiteurs de vivre une expérience unique : ils peuvent séjourner à l'époque de leur choix et entrer dans la peau de personnages mythiques (empereur romain, shérif du Far-West, princesse médiévale)… Une immersion dans des décors soignés aux détails près, habités par des robots plus vrais que nature.

Deux hommes d'affaires ont choisi de passer quelques jours dans le Far-West, pour endosser le rôle de cowboys. Ils font alors régner l'ordre et abattent comme bon leur semble des robots hors-la-loi, en appliquant leur propre sens de la justice. Lorsque l'un des cyber gangster les prend pour cible, ils réalisent que leur séjour risque de ne pas se dérouler comme prévu.

Malgré toutes les précautions et sécurités prises dans le parc d'attraction hyperréaliste, le centre technique perd, peu à peu, le contrôle de l'ensemble de ses machines. Les robots vont alors se montrer sans pitié contre toute trace de vie humaine…

Image

Le petit mot du Doc

Attention… film culte ! Avec l'avènement de la robotique dans les années 70, MONDWEST met en garde contre une technologie que l'on ne maîtrise pas. Delos : 5 lettres mythiques pour signifier une ville de villégiature réservée au plus fortunés, un parc d'attraction géant où, pour 1000 dollars par jours (imaginez ! cela représente 6000 dollars aujourd'hui en 2012), chacun peut vivre ses fantasmes. Delos, qui ne dit pas où elle se situe (les extérieurs du film ont été tournés en partie dans le désert Californien de Mojave) et dont le slogan est "les vacances du futur, aujourd'hui" propose à ses invités une immersion totale dans trois époques historiques différentes : le monde médiéval, le monde romain et le monde de l'Ouest. Qui n'en n'a pas rêvé ? Et pour servir ses hôtes et rendre l'expérience la plus réaliste, il est fait appel à la technologie la plus évoluée… une armée de robots ultra-perfectionnés, techniquement programmés pour servir les vacanciers.

Impossible de les différencier d'un humain. Seul un léger défaut sur leurs mains peut les trahir. Ils vivent, boivent, respirent et saignent comme des humains. Chacun joue son rôle : il y a les esclaves, les apollons, les rois et les reines, les tueurs à la gâchette facile et les prostituées, des machines sexuellement disposés à tout services… du moins sur le papier. Les robots sont partout. Non seulement costumés pour le plus grand plaisir des invités, ils font aussi - du moins il semble - office de personnels de Delos, comme les hôtesses d'accueil ou bien encore, qui sait ?, le pilote de l'hovercraft… Sous ses lunettes de soleil réfléchissantes se trouve peut-être un androïde ! Là est aussi un des thèmes exploité par MONDWEST : où commence et où s'arrête la réalité ? Si cela se trouve, Delos est composé d'une infime poignée d'humains.

Image

Le centre de contrôle et tout le système nerveux du parc se situe dans son sous-sol. Celui-ci est fait de longs et interminables couloirs qui glacent le sang… ce n'est pas anodin. Grâce à une multitude d'ordinateurs (comme on savait les représenter dans les années 70, fourmillant de lumières clignotantes et de terminaux monochromes), le jour on programme l'infidélité de la reine ou bien une bagarre dans le saloon, la nuit les techniciens s'affairent à réparer ces machines qui se sont données en pâture à des estivants sans limites. La longue salle de réparation est impressionnante de techniciens et d'ingénieurs en blouses blanches penchés sur leurs créations. Les victimes ne sont pas seulement des androïdes, ce sont aussi des animaux : des chevaux, des chiens, des crotales… Dans cette pièce aseptisée, les circuits intégrés et autres composants électroniques se dévoilent et remplacent les organes pour donner au film son aspect technologie ultrasophistiqué. Un aspect certes un peu dépassé aujourd'hui mais qui demeure toutefois du plus bel effet.

Dans MONDWEST, l'importance de l'informatique va de pair avec la sophistication des robots. A une époque où le concept n'effleurait même pas l'esprit, le film est sans doute le premier à avancer l'idée d'un virus informatique sans toutefois le nommer. La recrudescence de pannes inexpliquées survenues dans le monde romain s'est répandue dans les deux autres mondes. "J'en conclue qu'il y a là un processus très clair qui nous suggère tout de suite une analogie avec l'expansion d'une maladie infectieuse" avance le superviseur en chef joué par l'acteur Alan Oppenheimer (Le Dr. Rudy Wells dans L'HOMME QUI VALAIT 3 MILLIARDS). Il ajoute "Certaines [machines] comportent des systèmes que nous n'avons pas créé. Nous ne savons pas exactement comment elles fonctionnent". Voilà par contre une curieuse réplique qui semble desservir le scénario puisque le film n'abordera plus le sujet. D'où viendraient ces machines ? Michael Crichton avait-il imaginé une autre genèse pour les robots de Delos ?

Image

Encore un thème abordé : l'humanité ? Qu'est-ce qu'être humain ? Qu'est ce qui différencie une machine d'un être humain ? La clé de la révolte des machines est là. Leurs programmes sont tellement perfectionnés qu'elles commencent à réagir en humain pour devenir leurs égaux. Las d'être la cible récurrente des tireurs du dimanche, Gunslinger, le terrible duelliste de l'Ouest joué par Yul Brynner, refuse de se faire davantage descendre à tout bout de champ. C'est l'homme d'affaire John Blane (joué par James Brolin - AMITYVILLE LA MAISON DU DIABLE, CAPRICORNE ONE) qui en fera les frais.

"T'as dit quelque chose morveux ?" Si tout ces éléments ont participé à faire de MONDWEST ce film culte, le coup de génie de Michael Crichton est sans aucun doute d'avoir engagé le comédien Yul Brynner pour interpréter ce robot rebelle. Qui mieux que cet acteur emblématique et reconnaissable parmi mille aurait pu enfiler ce costume ? Et quelle idée sublime de réutiliser l'image qu'a généré l'acteur dans ce grand classique du western qu'est LES 7 MERCENAIRES ? Yul Brynner est ici tout simplement excellent. Il a la froideur et la détermination de la machine à tuer, une interprétation qui ne manquera pas d'inspirer James Cameron pour son TERMINATOR. D'ailleurs, le faciès chapeauté et froid de l'acteur n'est-il l'image première qui vient à l'esprit en pensant à MONDWEST ?

Originaire d'une île au large de la Sibérie et né de parents bohémiens, Yul Brynner arrive aux Etats-Unis en 1940 après un passage à Paris. Parmi ses films marquants citons LE ROI ET MOI (1956) de Walter Lang pour lequel il reçoit l'Oscar du meilleur acteur, LES 10 COMMANDEMENTS (1956) de Cecil B. DeMille où en Pharaon il s'oppose à Charlton Heston qui est Moise, ANASTASIA (1956) dans lequel il donne la réplique à Ingrid Bergman, LES BOUCANIERS (1958) d'Anthony Quinn, TARAS BULBA (1962) et bien sur LES 7 MERCENAIRES (1960) de John Sturges aux côtés de Charles Bronson, Robert Vaughn, James Coburn et Steve McQueen. Cette adaptation par Hollywood des SEPT SAMOURAIS (1954) d'Akira Kurosawa verra une suite 6 ans plus tard, LE RETOUR DES SEPT, dans laquelle Yul Brynner retrouvera son rôle. Côté science-fiction, hormis MONDWEST et sa suite LES RESCAPÉS DU FUTUR dans lequel il fait une courte apparition, on verra l'acteur dans NEW YORK NE RÉPOND PLUS, là encore en sauveur, non pas d'un village mexicain, mais d'une petite communauté qui tente de survivre dans un monde post apocalyptique.

Image

Michael Crichton a alors trente ans lorsqu'il dirige MONDWEST, son premier film pour le grand écran. Diplômé de l'école de médecine de Harvard, il abandonne la médecine pour se consacrer à l'écriture. Le public le découvre avec le best-seller "La variété Andromède" qui deviendra LE MYSTÈRE ANDROMÈDE sous la caméra de Robert Wise en 1971. Ses récits de grandes qualités, des techno-thrillers à fortes connotations médicales, seront alors quasi systématiquement adaptés à l'écran. Mike Hodges tournera THE TERMINAL MAN en 1974 et Steven Spielberg signera en 1993 l'un des plus gros succès du Box Office, d'après l'oeuvre de Crichton : JURASSIC PARK. A la suite de MONDWEST, l'écrivain réalisateur dirigera 5 autres films dont 3 de science-fiction. En 1978 il écrit et réalise l'excellent MORTS SUSPECTES, enquête dans le milieu chirurgical avec Geneviève Bujold et le jeune Michael Douglas en tête d'affiche, d'après un roman de Robin Cook, autre auteur de techno-thrillers décapants. En 1981, il oriente son propos vers la chirurgie plastique dans LOOKER et 3 ans plus tard il donne le rôle principal de RUNAWAY L'ÉVADÉ DU FUTUR à Tom Selleck pour le rôle d'un officier de police spécialisé dans les disfonctionnements robotiques… un thème qui lui est cher.

Nous l'avons dit, MONDWEST donnera une suite toute aussi intéressante : LES RESCAPÉS DU FUTUR de Richard T. Heffron avec Peter Fonda et Blythe Danner. Le film inspirera aussi une mini série en 5 épisodes intitulée BEYOND WESTWORLD (1980). Quand à la rumeur d'un remake, celle-ci est toujours d'actualité même si aucune date n'est avancée.

Image

Concernant le Blu-ray que nous avons testé, on appréciera la bonne qualité du nouveau master et le son Dolby Digital 5.1. On appréciera aussi et surtout que l'éditeur ait conservé le format original du film qui, sur l'édition DVD américaine (la seule jusqu'alors disponible) avait été honteusement tronquée de 2.35 en 1.33 (autant dire que vous n'aviez jamais vu le film !). Par contre, on regrettera amèrement qu'il ne figure aucun bonus sur cette galette, pas même la bande-annonce ! Ce détail ennuyeux vient gâcher la note générale que nous donnerons à cette édition.

18 mars 2012