Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

blu-ray : Les yeux de Julia

Date de sortie : 27 avril 2011

Les yeux de Julia

Film

Bonus

Acteurs : Belén Rueda, Lluís Homar, Pablo Derqui, Francesc Orella, Joan Dalmau

Réalisateur : Guillem Morales

Langues : Français (DTS Surround 5.1), Espagnol (DTS Master Audio 5.1)

Sous-titres : Espagnol, Français, Anglais

Zone : Zone B

Format image : 2.35 - 16/9 compatible 4/3

Nombre de disques : 1

Editeur : NBC Universal

Date de sortie : 27 avril 2011

Durée : 107 minutes

Disponible en Blu-ray, DVD

L'histoire

Julia souffre d’une maladie dégénérative qui lui fait perdre progressivement la vue, et qui a déjà rendu sa soeur jumelle Sara aveugle. Lorsqu’elle découvre le corps de Sara pendu dans le sous-sol de sa maison, Julia soupçonne qu’il s’agit d’un meurtre. Rejetant la thèse du suicide, elle décide de mener une enquête qui va la mener dans un univers aussi sombre que mystérieux. Très vite, elle ressent une présence malveillante à ses côtés. Tandis que Julia découvre les premiers indices d’une terrifiante vérité, chaque pas en avant va engendrer meurtres et disparitions autour d’elle. Elle plonge alors dans un univers angoissant qui s’assombrit au fur et à mesure que sa vue baisse...

Image scifi-movies

Le petit mot du Doc

Pour plonger efficacement un spectateur dans l'effroi, l'idéal est le priver de l'un de ses cinq sens élémentaires. Pour son deuxième long métrage après EL HABITANTE INCIERTO, autre thriller horrifique inédit en France, le réalisateur espagnol Guillem Morales a donc choisi de s'intéresser à celui de la vue. Il nous propose ici un voyage dans les ténèbres qui louvoie sur la frontière qui sépare le monde tel que nous le percevons et celui plus fantasmagorique, mais aussi plus effrayant, de la pénombre. Un voyage qui s'annonce comme une enquête que va vivre une jeune femme au fil des indices récoltés par hasard sur les circonstances du suicide de sa sœur, un acte auquel elle ne souscrit pas.

Tout comme sa sœur, Julia est atteinte d'une maladie dégénérescente qui la conduit petit à petit vers la cécité. Le film décrit l'évolution psychologique et émotionnelle du personnage d'un point de vue horrifique tout en l'opposant à une terreur invisible : quelqu'un se terre, l'observe en secret, l'épie… mais dans quel but ? L'histoire est construite comme un jeu de rôle dans lequel vous êtes le héros. A coût d'indices nouveaux et d'énigmes à résoudre, elle nous mène à découvrir ce qui se cache derrière la mort de Sara et nous fait partager les peurs les plus profondes de Julia.

Image scifi-movies

La qualité de ce scénario n'a pas échappée à Guillermo Del Toro (après la série des HELLBOY, le cinéaste mexicain est actuellement sur le tournage du très attendu THE HOBBIT - 2012/2013) dont c'est le deuxième film produit en Espagne après L'ORPHELINAT. L'actrice Belén Rueda, dont la magnifique beauté n'est pas étrangère au succès du film, y tenait déjà la vedette. Son implication et sa crédibilité dans ce rôle exigeant sont complets et afin travailler son jeu, la comédienne, qui incarne ici aussi sa soeur jumelle Sara, a même répété en utilisant des lunettes qui la rendait quasi aveugle. Avant d'apparaître en tête d'affiche dans L'ORPHELINAT, on l'a vue dans SPANISH MOVIES, une comédie parodique des films espagnols et au générique de 102 épisodes de la série LA FAMILLE SERRANO (2003-2008) et de 113 autres épisodes de la série PERIODISTAS (1998-2002).

Image scifi-movies

Guillem Morales qualifie son film comme la "rencontre entre un thriller de Hitchcock et un giallo". Remarquons que le réalisateur est admirateur du travail de d'Alfred Hitchcock de Mario Bava et de Dario Argento, références du genre, et sur LES YEUX DE JULIA, cela crève l'écran. Si à cela nous ajoutons une magnifique photographie d'Oscar Faura, on peut aisément affirmer que LES YEUX DE JULIA constitue sans doute l'un des fleurons du thriller émotionnel.

Image scifi-movies

Petit bémol quand au contenu supplémentaire de ce Blu-ray, il faudra se contenter d'un making of d'un peu plus de 17 minutes.

29 avril 2011