Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

blu-ray : Repo Men

Date de sortie : 25 janvier 2011

Repo Men

Film

Support

Bonus

Acteurs : Jude Law, Forest Whitaker, Alice Braga, Liev Schreiber, Carice van Houten

Réalisateur : Miguel Sapochnik

Langues : Anglais DTS HD MASTER AUDIO, Français, Allemand, Italien et Espagnol DTS SURROUND 5.1

Sous-titres : Espagnol, Allemand, Français, Italien, Cantonais, Coréen, Danois, Finnois, Grec, Islandais, Mandarin, Néerlandais, Norvégien, Portugais, Suédois

Zone : Zone B

Format image : 2.35 - 16/9 compatible 4/3

Nombre de disques : 1

Editeur : NBC Universal

Date de sortie : 25 janvier 2011

Durée : 111 minutes

Disponible en Blu-ray, DVD

L'histoire

Dans un futur proche, les hommes sont parvenus à prolonger et améliorer la vie de leurs semblables à l’aide d’organes artificiels extrêmement sophistiqués et coûteux, élaborés par une société connue sous le nom de L’Union. Le sombre pendant de cette percée scientifique : lorsque les "greffés" ne sont plus à même d’honorer les échéances de leur crédit, L’Union envoie alors ses agents spécialisés, les Repo Men, pour reprendre la marchandise…

Rémy, un des meilleurs Repo Men sur le marché, est victime d’un arrêt cardiaque et se réveille avec le dernier modèle de coeur artificiel implanté dans le thorax… et la note salée qui l’accompagne. Quand il se retrouve dans l’incapacité de payer ses traites, L’Union assigne alors son agent le plus coriace, Jake, l’ex-coéquipier de Rémy, pour le retrouver et récupérer son bien...

Extraction - Repo Men
Extraction

Le petit mot du Doc

"Mon boulot est simple : vous pouvez plus payer votre voiture, la banque la récupère. Vous pouvez plus payer votre maison, la banque la récupère. Vous payez plus votre foie ? Et bien, c'est là que j'interviens !" (Rémy)

Voici un monde parfait où l'on ne meurt pas… tant que vous honorez vos dettes. Grâce à la technologie et le miracle des "artiforgs", des implants mécaniques ultrasophistiqués faits de plastique et de métal qui remplacent aisément n'importe quel organe ou partie du corps, l'Homme de cette société futuriste peut virtuellement vivre éternellement. Mais ces artiforgs étant terriblement chers, mieux vaut savoir à quoi s'attendre en cas de défaut de paiement. Basé sur le roman d'Eric Garcia qui agit ici aussi en tant que scénariste, "The Repossession Mambo", REPO MEN est l'histoire d'un de ces "extracteurs", un Repo, peut-être le meilleur d'entre eux, qui retrouve son âme lorsqu'il perd son cœur.

On ne peut pas dire que le premier long-métrage de Miguel Sapochnik manque de piquant. Avant de se retrouver derrière la caméra, le jeune réalisateur était chargé de la réalisation de story-boards, ce qu'il a fait pour TRAINSPOTTING (1996) de Danny Boyle, qu'il retrouva en 1997 pour UNE VIE MOINS ORDINAIRE. Sapochnik nous dépeint une société futuriste hi-tech située à mi-chemin entre MINORITY REPORT (2002) et BLADE RUNNER (1982), la déprime et la grisaille en moins. A ce titre on appréciera cette ville futuriste très design où se louvoie un métro aérien, image par excellence de l'anticipation.

Sous son apparente première couche gore, les thèmes abordés par le film sont multiples. Celui de la science tout d'abord : avec ces artiforg, l'Homme a fait un bond de géant vers la quête de l'immortalité. Mais la vie éternelle sera cyborg ou ne sera pas ! Celui de l'amitié ensuite. Jusqu'où peut aller celle de Rémy et de Jake, deux amis d'enfance, qui sont devenus aujourd'hui les deux meilleurs Repo de L'Union ? La valeur de la vie et de la mort aussi. Pour un Repo, prendre une vie ne semble rien signifier, "le boulot c'est le boulot !" Cette conscience, Carol, la femme de Rémy, est peut-être la seule à l'avoir tant elle cherche à forcer son mari à changer de "job". Elle ne veut pas que tuer devienne une banalité. Elle cherche avant tout à protéger son fils, Peter, pour qu'il ne suive pas la voie de son père qui s'est transformé en véritable tueur en série légalisé. Cette prise de conscience, Rémy en prendra la pleine mesure lorsqu'il passera de l'autre côté de la barrière, passant de chasseur à chassé.

Rémy le Repo - Repo Men
Rémy le Repo
Beth - Repo Men
Beth

Mais le thème le plus clairement rapporté est bien entendu celui d'un monde rongé par la cupidité des multinationales. REPO MEN est une satire acerbe du capitalisme. Des prix exorbitants tout d'abord : un pancréas artificiel vous sera vendu près de 700.000 dollars. Si cher que peu de personnes peuvent s'offrir la chose comptant... et pourtant si vitale. On propose alors des crédits tout aussi exorbitants : 19.6 % d'intérêts. Le crédit rapporte plus qu'un paiement cash. Là est la bonne affaire de L'Union. Consommez, consommez, consommez… et vivez à crédit. Comment étouffer un peuple et partager la société en deux classes sociales distinctes : d'un côté les nantis, de l'autre ceux à qui on a tout pris. Parce qu'ils ne peuvent pas rembourser, ceux-là se regroupent et vivent terrés dans l'attente du jour ou des Repo viendront leur prendre la dernière chose qu'il leur reste : la vie. Impressionnantes ces "descentes" d'extracteurs qui viennent dans les bas quartiers "extraire" à la pelle pour se garantir de belles primes de fin d'années. Pas pire que le massacre des bébés phoques !

Dans cette société pourrie par l'argent, que dit le gouvernement ? Rien. Pire, ses dirigeants semblent même avoir légalisé le meurtre (les extractions se terminent la plupart du temps par la mort du "client" et la manière n'est pas vraiment chirurgicale : un couteau de boucher ou une machette font souvent l'affaire) et laissé aux sociétés privées le soin d'agir comme bon leur semble. Celles-ci se substituant à une justice absente et n'ayant aucun compte à rendre sur cette activité morbide mais lucrative. Le film n'explique cependant à aucun moment comment la société en est arrivée là. Il ne s'attarde ni sur cette révolution technologique ni même sur le cheminement politique qui a permis à ces multinationales de reprendre un bien au profit d'une vie qui ne semble plus avoir la moindre valeur. "Nous voulions simplement dépeindre une époque où tout partirait en vrille, et marcher sur la corde raide entre le divertissement et la satire" explique le réalisateur. On n'est finalement pas loin de la vérité et REPO MEN, en tant que fiction joue là encore son rôle de mise en garde.

Amitié sincère - Repo Men
Amitié sincère

Heureusement, Pour faire passer le message et rendre le propos un peu plus léger, Miguel Sapochnik ajoute une bonne dose d'humour et de dérision. De l'humour noir à volonté ou l'on découpe sans arrière pensée dans la joie et la bonne humeur (Rémy joue du scalpel en musique sur un air de Mambo… justement). Dans le SENS DE LA VIE (1983) et l'hilarante scène du donneur de foi, les Monthy Python, spécialistes de ce genre d'humour, ne s'étaient pas privés d'évoquer le sujet à leur manière ! Autre excellent film sur le sujet, traité un peu différemment mais non moins cocasse était REPO! THE GENETIC OPERA (2008), un film réalisé par Darren Lynn Bousman.

REPO MEN surprend aussi par sa fin, inattendue mais pourtant tellement intelligente et bien ficelée."Nous avons choisi une fin où le héros gagne, ou plutôt où le héros pense avoir gagné même si cela ne correspond pas à la réalité telle qu'elle est" explique encore le metteur en scène.

Le film offre un magnifique casting. A commencer par Jude Law dans le rôle principal. L'acteur est coutumier de la science-fiction et a à ce titre joué pour les plus grands. Révélé au public dans l'excellent BIENVENUE A GATTACA (1997), on l'a vu dans EXISTENZ (1998), dans A.I. INTELLIGENCE ARTIFICIELLE (2001) de Steven Spielberg, dans CAPITAINE SKY ET LE MONDE DE DEMAIN (2004), dans L'IMAGINARIUM DU DOCTEUR PARNASSUS (2009) et on l'attend encore cette année dans le thriller de SF : CONTAGION (2011).

Le co-équipier et ami de Rémy est joué par Forest Whitaker. Le comédien à la riche carrière venait de remporter l'Oscar pour LE DERNIER ROI D'ECOSSE (2006) quand il a accepté de tourner pour REPO MEN. Dans sa filmographie SF signalons sa participation à des films tels le BODY SNATCHERS (1993) d'Abel Ferrara, LA MUTANTE (1995) ou encore au côté de John Travolta dans TERRE CHAMP DE BATAILLE (2000). Il est aussi le présentateur de la série LA TREIZIEME DIMENSION (2002-2003), série hommage à Rod Serling et à LA QUATRIEME DIMENSION (1959-1964). Bien sur, Forest Whitaker n'a pas fait que de la science-fiction et on appréciera son interprétation de Charlie Parker dans le film de Clint Eastwood, BIRD (1988), qui le révéla au monde entier et qui lui valut le prix d'interprétation masculine au Festival de Cannes en 1988.

Liev Schreiber, ici en directeur commercial de L'Union - Repo Men
Liev Schreiber, ici en directeur commercial de L'Union

Au côté des deux acteurs titre, signalons Alice Braga dans le rôle de Beth. Elle était récemment Anna dans la dernière version de JE SUIS UNE LEGENDE (2007) avec Will Smith ou encore Isabelle dans PREDATORS (2010) de Nimrod Antal. Liev Schreiber, ici en directeur commercial de L'Union, était au côté d'Angelina Jolie dans le récent SALT (2010) mais interprétait aussi Victor Creed, le frère de Logan, dans X-MEN ORIGINS: WOLVERINE (2009). Signalons aussi la participation plus éphémère du rappeur New Yorkais RZA, membre fondateur du Wu-Tang Clan et producteur américain.

Côté suppléments, cette édition Blu-ray laisse un peu sur sa faim. Nous avons droit à 5 scènes coupées (8'48), 7 spots publicitaires de L'Union (3'30) que l'on peut voir sur les murs des buildings de la mégapole futuriste, un petit documentaire "Dans les coulisses de effets spéciaux" (6'07) et les commentaires audio de Miguel Sapochnik et des scénaristes Eric Garcia et Garett Lerner.

25 janvier 2011