Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

dvd : Watchmen

Date de sortie : 09 septembre 2009

Watchmen

Film

Support

Bonus

Acteurs : Malin Akerman, Billy Crudup, Matthew Goode, Jackie Earle Haley, Jeffrey Dean Morgan

Réalisateur : Zack Snyder

Langues : Français (5.1), Anglais (5.1)

Sous-titres : Français

Zone : Zone 2

Format image : 16/9 compatible 4/3

Nombre de disques : 1

Editeur : Paramount

Date de sortie : 09 septembre 2009

Durée : 155 minutes

Disponible en DVD, Collector 2 DVD, Blu-ray

L'histoire

Watchmen est l’histoire d’un monde décadent, d’un monde parallèle dont l’action se déroule en 1985. Dans cette uchronie, et par définition, les événements historiques n’ont pas évolué comme dans nôtre monde. La guerre froide est à son paroxysme, des super héros ont permis aux Etats-Unis de gagner la guerre du Viet-Nam, l’économie est en crise. La mondialisation dans ce qu’elle a de plus pervers est à son comble et mène la société à sa perte. La plupart des super héros se sont retirés sous la pression du gouvernement. Trop dangereux, porteurs d’idéaux qui ne sont pas nécessairement en adéquation avec la vision politique globale. Le temps a passé. Le Comédien, un anti-héros qui fut l’étendard patriotique des Watchmen se fait assassiner. Ce meurtre réveille la communauté super héroïque. On vient de toucher à l’un des leurs. Derrière cet assassinat se dessine un complot d’une envergure internationale, aux conséquences désastreuses. Les Watchmen, Les Gardiens de la Liberté sont aux abois et surveillent leur ennemi invisible. Mais qui surveille les Watchmen ?

Le Dr. Manhattan - Watchmen
Le Dr. Manhattan

Le petit mot du Doc

S'il est un film qui sorte de l'ordinaire, en particulier dans le genre super héros, voici bien WATCHMEN, prenant à contre-pied les Superman, Iron-Man, Spider-Man et autres 4 Fantastiques. Les super héros de WATCHMEN sont avant tout des super "anti-héros". Ils ne possèdent aucun pouvoir, si ce n'est celui de castagner sérieux. Ce sont des hommes et des femmes, comme vous et moi, qui à un moment de leur vie ont décidé de se masquer afin de venir en aide à une société à la dérive. Une exception tout de même : Jon Osterman. À la fin des années cinquante, cet homme ordinaire est victime d’une tragique expérience scientifique. Son corps explose en une myriade de particules avant de se recomposer en un être d’une puissance surhumaine, apte à prédire l’avenir et à décomposer la matière jusqu’au niveau subatomique. Il devient le Dr. Manhattan, atteignant le rang de Dieu… et il est américain! Ses pouvoirs sont sans limites, il a même marché sur le Soleil. Sa puissance a une incidence planétaire dans le domaine scientifique et géopolitique imposant la paix aux Russes. Sans lui, le monde aurait déjà implosé depuis belle lurette.

WATCHMEN - LES GARDIENS se déroule dans un monde au bord de la guerre nucléaire, où des super héros – les Masques – ont été mis hors la loi par une société qui les craint et les méprise après les avoir révérés. L’histoire démarre avec le meurtre d’Edward Blake, alias le Comédien, jeté du 30ème étage par son mystérieux assassin. Le Comédien est une machine à tuer, un exécuteur des basses oeuvres au service du gouvernement américain, en temps de guerre comme en temps de paix. Rorschach est persuadé que quelqu’un a décidé de liquider les Masques un à un. Il décide donc d’alerter ses anciens amis, réunis jadis par le destin et une commune soif de justice.

Le Comédien - Watchmen
Le Comédien

Pour comprendre WATCHMEN, il est nécessaire de le replacer dans son contexte. Le monde de WATCHMEN est un monde parallèle au notre, un monde en 1985 habité par la peur et la paranoïa. Ce monde est celui du roman graphique "Watchmen" co-crée et illustré par Dave Gibbons. "Watchmen" vit le jour sous la forme de 12 fascicules, édités de 1986 à 1987 par DC Comics, avant d’être réédité un an plus tard en roman graphique. C'est la seule production du genre à avoir reçu le prestigieux Hugo Award. À sa sortie, en pleine guerre froide, "Watchmen" rencontra un immense écho auprès d’une génération pour qui la guerre nucléaire constituait une menace tangible. L'horloge de l'apocalypse – indiquant minuit moins cinq - est devenu le symbole de cet équilibre géopolitique instable.

WATCHMEN est la toute première adaptation de cette bande dessinée au cinéma. Et c'est à Zack Snyder, le co-scénariste et réalisateur de 300, qu'on la doit. Pour le cinéaste, cette mise en images s'est révélée être un véritable défi : "La partie la plus difficile de mon travail a été de préserver le ton original et l'atmosphère de Watchmen" dit-il.

Le contraste de Watchmen - Watchmen
Le contraste de Watchmen

Une atmosphère et un ton bien spécifique : dans son enquête pour démasquer le meurtrier du Comédien, Rorschach, stetson vissé sur la tête, rappelle le personnage typique du film noir qui accompagne les évènements de ses narrations privées. Les personnages sont humiliés, mis à nu (dans tous les sens du terme en ce qui concerne le Dr. Manhattan) et leur psychologie est traitée d'une manière extrêmement réaliste. Ne vous attendez pas à trouver un super héros qui va aider un aveugle à traverser la rue. Ici ce serait plutôt le contraire, ces super héros là tuent à tord et à travers s'il le faut… et sans remords. WATCHMEN remet en cause tout ce que vous connaissez en terme de super héros.

Le récit fait par Zack Snyder n'est pas aussi linéaire que dans la bande dessinée mais ce mélange était nécessaire pour couper le moins possible l'histoire originale. Résultat, 2h35 d'images de grande qualité où l'on ne s'ennuie pas, où l'on découvre les secrets intimes et les faiblesses des personnages à coups réguliers de flash-backs et où, pièce par pièce, l'intrigue trouve son dénouement comme on reconstitue un puzzle. Saviez-vous que ce film a bien failli ne pas voir le jour ? La densité et la complexité du récit, les dialogues, le symbolisme, la simultanéité des intrigues, les retours en arrière et les procédés métafictionnels ont fait de "Watchmen" une œuvre à part… longtemps considérée comme infilmable (les réalisateurs Paul Greengrass, Darren Aronofsky et Terry Gilliam s'y sont cassé les dents). Persuadés du contraire, les producteurs Lawrence Gordon et Lloyd Levin se sont battus pendant plus d’une décennie pour ce projet et ont continué à le développer en attendant le moment idoine et le réalisateur le plus apte à faire honneur au livre. Et même lorsque le réalisateur Zack Snyder exprima son désir de porter "Watchmen" à l’écran, il fallu encore en passer par une petite guéguerre entre la 20th Century Fox et la Warner qui s'arrachaient la paternité des droits cinématographiques : les uns optant pour une adaptation rapide au contrario des autres. Cette lutte fit finalement pas mal de publicité au film et entre sa première bande-annonce et sa sortie, permit de vendre plus d'un million de bandes dessinées d'Alan Moore et Dave Gibbons.

Au-delà même de son scénario, WATCHMEN offre une véritable réécriture de l'humanité moderne, une vision de ce qu'auraient pu être nos existences si certains évènements historiques (tel la chute du bloc soviétique) avaient tournés autrement. Magnifique œuvre donc qui, pour couronner le tout, s'enrichie d'une bande originale magistrale participant à l'atmosphère particulière du film et faisant la part belle aux seventies : Hendrix, Simon & Garfunkel, KC and the Sunshine Band). Voilà pour le film.

L'horloge de l'apocalypse est réglée à minuit moins cinq - Watchmen
L'horloge de l'apocalypse est réglée à minuit moins cinq

Pour le DVD (version simple testée) ? Le film s'accompagne d'un très intéressant petit bonus d'un peu plus de 16 minutes intitulé "Mécaniques : les technologies d'un monde fantastique". James Kakalios, professeur de physique à l'université du Minnesota y passe en revue les aspects scientifiques du film pour les comparer à nos connaissances actuelles. Si l'on ajoute à cela les bandes-annonces de TRANSFORMERS LA REVANCHE, STAR TREK et G.I. JOE, on comprendra qu'après avoir déposé 2h35 de film d'un très beau transfert sur cette galette de silice, la place devenait réduite pour davantage de suppléments.

WATCHMEN : un sans faute à voir de toute urgence !

09 septembre 2009