Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

dvd : Les derniers jours du monde

Date de sortie : 26 mai 2010

Les derniers jours du monde

Film

Support

Bonus

Acteurs : Mathieu Amalric, Catherine Frot, Karin Viard, Sergi Lopez, Clotilde Hesme

Réalisateur : Arnaud Larrieu, Jean-Marie Larrieu

Langues : Français DTS 5.1 & Dolby Digital 2.0

Sous-titres : Aucun

Zone : Zone 2

Format image : 2.35 - 16/9 compatible 4/3

Nombre de disques : 1

Editeur : WILD SIDE VIDEO

Date de sortie : 26 mai 2010

Durée : 129 minutes

Disponible en DVD

L'histoire

Alors que s'annonce la fin du monde, Robinson Laborde se remet peu à peu de l'échec d'une aventure sentimentale pour laquelle il s'était décidé à quitter sa femme. Malgré l'imminence du désastre, et peut-être pour mieux y faire face, il s’élance dans une véritable odyssée amoureuse qui l’entraîne sur les routes de France et d’Espagne...

Retrouvailles à Pampelune - Les derniers jours du monde
Retrouvailles à Pampelune

Le petit mot du Doc

Les frères Larrieu, duo reconnu pour son univers décalé offre à la crème des acteurs français (de Mathieu Amalric à Catherine Frot, Karin Viard ou Sergi Lopez, sans compter Clotilde Hesme ou Sabine Azéma) une vision inédite et surprenante de la fin du monde, aussi sensuelle que débridée !

Libre adaptation du roman éponyme de Dominique Noguez, et s'inspirant d'une nouvelle de Jim Harrison ("L’homme qui abandonna son nom"), ce road movie romanesque sur fond de conflit planétaire met en scène Robinson, un homme hanté par le désir d'une femme au point d'entreprendre un long voyage pour la retrouver.

Si le film rassemble bon nombre des thèmes de prédilection des cinéastes (les rencontres, la liberté, le désir), il flirte pourtant allégrement avec la science-fiction, genre peu habitué à fréquenter les productions françaises, et plus particulièrement avec le sous-genre de la fin du monde. Cependant, alors que le livre de Noguez (écrit en 1980) décrivait l'action en 2010, Arnaud et Jean-Marie Larrieu ont choisi de ne pas conserver ce décalage temporel de vingt ans, les thèmes liés à la crise mondiale, aux virus, à la pollution s'avérant aujourd'hui même malheureusement très actuels.

Image d'apocalypse - Les derniers jours du monde
Image d'apocalypse

Pour autant, le spectateur n'en apprendra pas davantage sur les raisons de ce conflit qui semble global. Jean-Marie Larrieu explique : "Contrairement à la tradition, notre fin du monde n’a pas une unique cause. C’est une série de catastrophes – tremblement de terre, attentats, virus, missiles - familières, si l’on peut dire, qui entrent en résonance les unes avec les autres et finissent par provoquer la catastrophe finale. Ce qui nous intéressait n’était pas l’explication mais la sensation de catastrophe, sa mise en écho avec ce que vivaient les personnages. Ainsi, une pluie de cendres tombe au moment où Ombeline (Catherine Frot) parle de son passé amoureux, ou des bombes explosent à l’instant où elle fait l’aveu à Robinson qu’elle a été l’amante de son père. […] C’est la rencontre, parfois tapageuse, du film intimiste et du film spectaculaire. Cela culmine dans la scène du minibus à Toulouse, Robinson refuse de refaire sa vie avec sa femme : elle explose, littéralement !"

Réel projet d'envergure qui contraste avec leurs films précédents, LES DERNIERS JOURS DU MONDE a donné aux cinéastes l'occasion de faire des choses nouvelles. Après PEINDRE OU FAIRE L'AMOUR (2005), qui était un film sédentaire, leur caméra emprunte les routes de France et d'Espagne et mène les personnages centraux de Biarritz à Pampelune (lors de ses célèbres férias) pour retourner à Toulouse et atteindre Paris en passant par les paysages et châteaux du Lot. Et pour les accompagner dans le chaos omniprésent, ils ont du diriger un grand nombre de figurants. Arnaud Larrieu s'en amuse : "Comme on dit dans la tradition américaine, diriger trois cents personnes avec le héros perdu au milieu, c’est un bon test de mise en scène."

Laetitia, le désir - Les derniers jours du monde
Laetitia, le désir

Les flashbacks ont aussi été expérimentés par les deux frères. LES DERNIERS JOURS DU MONDE peut parfois s'avérer difficile à suivre car il mélange sans prévenir scènes du passé et du présent. Mais pour que le spectateur ne perde pas le fil, un subtil élément est introduit : la prothèse du bras droit que porte Robinson dans le présent.

Hormis Robinson, l'autre personnage clé du film est Laetitia. On ne sait rien de cette femme mystérieuse. Elle incarne le désir, représente un appel à l’imaginaire, l’ailleurs, l’insaisissable. Comme pour contraster avec le contexte noir du film, les frères Larrieu n'hésitent pas à mettre leurs personnages à nu… au sens propre. Tout le monde y passe, à commencer par Omahyra Mota, l'actrice qui interprète Laetitia. Pour interpréter le rôle, les réalisateurs avaient besoin d'une comédienne capable de jouer nue pratiquement toutes ses scènes. Après avoir longtemps cherché, y compris dans le porno, ils ont abordé le monde des mannequins. D’origine dominicaine, Omayra a travaillé à New-York comme top-model. Elle a tout de suite plu par son mystère et son androgynie. Hormis Catherine Frot, tous les personnages principaux apparaissent au moins une fois dans leur plus simple appareil. Mathieu Amalric, qui retrouve le duo six ans après UN HOMME, UN VRAI (2003), dévoile lui-aussi ses effets et ce dès le premier plan du film qui donne tout de suite le ton. Ce côté primitif et fragile intéresse le duo de réalisateurs qui jonche le film de personnages dévêtus, y compris dans la mort (voir le personnage de Sergi Lopez ou cette séquence impressionnante de cadavres jonchant les chambres d’un hôtel.)

Mari et femme - Les derniers jours du monde
Mari et femme

LES DERNIERS JOURS DU MONDE ajoute sa pierre à l'édifice de la science-fiction française. Cette sortie DVD (après plus de 153.000 entrées en salles) est une belle occasion de s'immerger dans l'anticipation hexagonale, ce qui s'avère plutôt plaisant. Par contre, service minimum en ce qui concerne les suppléments du film : seule la bande-annonce cinéma s'invite ici en plus des bandes-annonces de l'éditeurs (BROTHERS, THIRST et YONA, LA LEGENDE DE L'OISEAU SANS AILE).

26 mai 2010