Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

 Retrouvez toutes les mises à jour et les news du site jour par jour

Dennis Hopper

Date de naissance : 17 mai 1936
Date de décès : 29 mai 2010
Drapeau : Etats-unis

Image scifi-movies

Né le 17 mai 1936 à Dodge City au Kansas, Dennis Hopper fait ses premiers pas en tant qu’interprète sur les planches et à la télévision. Au cinéma, il débute dans l’ombre de James Dean qu’il côtoie sur les plateaux de LA FUREUR DE VIVRE et de GEANT. A l’instar de James Dean, c’est un rebelle, un jeune homme en colère que les cinéastes ne dirigent qu’avec difficulté. D’un tempérament orageux, Dennis Hopper ne trouve, au commencement de son parcours de comédien, que des rôles mineurs dans des films de studio, des westerns le plus souvent, en dépit d’un apprentissage de l’art dramatique auprès de Lee Strasberg.

Tout change le jour où il se met lui-même en scène dans EASY RIDER, road-movie libertaire dont le succès et la réputation imposent à Hollywood une nouvelle génération de cinéastes. Dès lors, porté par sa propre légende naissante, Dennis Hopper assume à 100% son statut d’anticonformiste. S’il récidive dans la réalisation avec le controversé THE LAST MOVIE, il entre aussi dans une longue période d’errance.

Installé à Taos, Nouveau-Mexique, il vit en communauté et se livre à tous les excès. Sa carrière de comédien, il la met entre parenthèses, et ne tourne qu’à de rares occasions comme L’AMI AMERICAIN de Wim Wenders. Marquée par une composition mémorable de reporter de guerre dans APOCALYPSE NOW, cette période de fortes turbulences prend fin avec les années 70. Véritable survivant d’une décennie de révolte contre le système, Dennis Hopper se socialise. Le rebelle s’assagit et, à l’occasion, pastiche son image de hippie bloqué dans les années 60.

Professeur, façon Woodstock dans LES AVENTURIERS DE LA QUATRIÈME DIMENSION, puis pirate de l’air alter-mondialiste avant la l’heure dans AMERICAN WAY, il purge par l’humour ses propres démons. Malfrat aussi déjanté qu’inquiétant dans BLUE VELVET, Dennis Hopper fait un retour remarqué et remarquable à la réalisation avec COLORS, tableau des gangs de Los Angeles.

Désormais célébré comme une icône vivante du cinéma américain, Dennis Hopper bénéficie désormais de toutes les faveurs. Il devient ainsi le méchant attitré de grosses productions comme SUPER MARIO BROS, WATERWORLD et SPEED, non sans être resté fidèle au cinéma d’auteur et à la série B. Dernièrement en poste dans la première saison de la série 24 HEURES CHRONO, Dennis Hopper apparaît dans de nombreux téléfilms. Ce sont notamment LA DISPARUE DE LOS ANGELES de Rod Holcomb, THAHISON de Roger Young, LEGITIME VENGEANCE de John Flynn, THE HEART OF JUSTICE de Bruno Barreto, CHASSEUR DE SORCIERES de Paul Schrader, SAMSON ET DALILA de Nicolas Roeg, JASON ET LES ARGONAUTES de Nick Willing, FIRESTARTER, SOUS L'EMPRISE DU FEU de Robert Iscove, THE LAST RIDE de Guy Norman Bee…

Il aura également participé à titre de vedette invitée dans les années 60 à des séries telles L’HOMME A LA CARABINE, LA GRANDE VALLEE, BONANZA, LA QUATRIÈME DIMENSION, LA GRANDE CARAVANE et AU COEUR DU TEMPS.

En 1988, Dennis Hopper publie le livre "Out of the Sixties", anthologie de ses propres photos. Egalement peintre et plasticien, il poursuit activement une carrière riche de plus de deux cents titres tant au cinéma qu’à la télévision.

28 novembre 2018

 Filmographie sélective

Land of the Dead - Le territoire des morts

(2005)
Acteurs
Acteur (Kaufman)

Firestarter, sous l'emprise du feu

(2002)
Acteurs
Acteur (James Richardson)

Tycus, la dernière météorite

(1999)
Acteurs
Acteur (Peter Crawford)

Space Truckers

(1996)
Acteurs
Acteur (John Canyon)

Waterworld

(1995)
Acteurs
Acteur (Deacon)

Super Mario Bros

(1993)
Acteurs
Acteur (King Koopa)

Les aventuriers de la quatrième dimension

(1985)
Acteurs
Acteur (Bob Roberts)

Queen of Blood

(1966)
Acteurs
Acteur (Paul Grant)

L'histoire de l'humanité

(1957)
Acteurs
Acteur (Napoleon Bonaparte)

(*) non crédité