Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

William Hurt

Date de naissance : 20 mars 1950
Drapeau : Etats-unis

Image scifi-movies

Issu de la Tufts University et de la Juilliard School of Music and Drama de New York, William Hurt a été nommé quatre fois à l’Oscar et l’a remporté pour LE BAISER DE LA FEMME ARAIGNÉE. Il a entamé sa carrière au théâtre et s’est produit dans plus d’une cinquantaine de pièces dont « Henry V », « 5th of July », « Hamlet », « Richard III », « Hurlyburly », pour laquelle il a été cité au Tony Award, « My Life », qui lui a valu l’Obie Award du meilleur comédien, « Le songe d’une nuit d’été » et « Good ».

C’est en 1980 que William Hurt tient son premier rôle au cinéma, dans AU DELÀ DU RÉEL de Ken Russell. Il joue ensuite dans L’OEIL DU TÉMOIN de Peter Yates, et LA FIÈVRE AU CORPS de Lawrence Kasdan, qu’il retrouvera par la suite pour LES COPAINS D’ABORD, VOYAGEUR MALGRÉ LUI et JE T’AIME À TE TUER. Il tourne aussi GORKY PARK de Michael Apted. En 1986, il remporte l’Oscar du meilleur acteur pour LE BAISER DE LA FEMME ARAIGNÉE d’Hector Babenco, ainsi que le BAFTA Award et le Prix d’interprétation à Cannes. Il est nommé à nouveau à l’Oscar en 1987 pour LES ENFANTS DU SILENCE de Randa Haines puis en 1988 pour BROADCAST NEWS de James L. Brooks. À sa filmographie viennent s’ajouter ALICE de Woody Allen, LE DOCTEUR de Randa Haines, JUSQU'AU BOUT DU MONDE de Wim Wenders, LA PESTE de Luis Puenzo, LE 12e JURÉ de Heywood Gould, MR. WONDERFUL d’Anthony Minghella, LE DEUXIÈME PÈRE de Chris Menges, CONFIDENCES À UN INCONNU de Georges Bardawil avec Sandrine Bonnaire, SMOKE de Wayne Wang, JANE EYRE de Franco Zeffirelli, MICHAEL de Nora Ephron, UN DIVAN À NEW YORK de Chantal Akerman, avec Juliette Binoche, DARK CITY de Alex Proyas, LA PROPOSITION de Lesli Linka Glatter, PERDUS DANS L'ESPACE de Stephen Hopkins, CONTRE-JOUR de Carl Franklin.

Il a été salué pour sa prestation dans SUNSHINE d’Istvan Szabo en 2000, face à Ralph Fiennes. Le film a remporté trois Genie Awards dont celui du meilleur film. Il a joué la même année dans « The Simian Line » avec Lynn Redgrave et Eric Stoltz, et dans « Dune ». En 2001, il a été la vedette du film indépendant RARE BIRDS de Sturla Gunnarsson aux côtés de Molly Parker, nommé à l’équivalent canadien de l’Oscar du meilleur film et présenté au Festival de Toronto. La même année, il a interprété « The Flamingo Rising », d’après le roman de Larry Baker, sous la direction de Martha Coolidge. Il a aussi tenu un rôle secondaire dans le film de Steven Spielberg A.I. INTELLIGENCE ARTIFICIELLE.

En avril 2001, William Hurt a joué dans « Varian’s War », réalisé par Lionel Chetwynd et produit par Barwood Films, la société de Barbra Streisand. Il y avait pour partenaires Alan Arkin, Julia Ormond et Lynn Redgrave. En 2002, il a joué dans le film de Jay Russell TUCK EVERLASTING, présenté au Festival de Toronto. Il a également été l’interprète du téléfilm « Master Spy : The Robert Hanssen Story » et a tenu un petit rôle dans DÉRAPAGES INCONTRÔLÉS de Roger Michell, aux côtés de Samuel Jackson. Il a joué aussi dans AU PLUS PRÈS DU PARADIS de Tonie Marshall, avec Catherine Deneuve. En 2004, il a joué dans le thriller de M. Night Shyamalan LE VILLAGE, avec Joaquin Phoenix et Sigourney Weaver. Il a tourné fin 2004 la minisérie « Frankenstein », face à Donald Sutherland, et le film indépendant canadien BLUE BUTTERFLY de Lea Pool, présenté au Festival de Tribeca. William Hurt a reçu sa quatrième nomination aux Oscars, dans la catégorie meilleur second rôle, pour son interprétation de Richie Cusack dans A HISTORY OF VIOLENCE de David Cronenberg, avec Viggo Mortensen et Maria Bello. Le film a été présenté au Festival de Cannes 2005 et à Toronto et a valu à Hurt le Los Angeles Film Critics Circle Award et le New York Film Critics Circle Award du meilleur second rôle. La même année, il avait un autre film à Cannes, THE KING de James Marsh, avec Gael Garcia Bernal. Il a joué en 2005 dans SYRIANA de Stephen Gaghan, avec George Clooney, Matt Damon et Amanda Peet, et dans NEVERWAS, un film choral indépendant de Joshua Michael Stern avec entre autres Sir Ian McKellen, Alan Cumming, Nick Nolte et Aaron Eckhart.

En 2006, il a interprété BEAUTIFUL OHIO de Chad Lowe et NOISE, une comédie indépendante de Henry Bean et Martin Schmidt avec Tim Robbins et Bridget Moynahan. Il a joué également dans la minisérie « Nightmares and Dreamscapes », d’après des nouvelles de Stephen King, avec William H. Macy, Samantha Mathis, Claire Forlani et Ron Livingston. En 2007, il a joué dans RAISONS D’ÉTAT de et avec Robert De Niro, un film sur plus de quarante ans d’histoire de la CIA raconté à travers le regard d’Edward Wilson, l’un de ses fondateurs, incarné par Matt Damon.Depuis, il a joué dans MR. BROOKS, un thriller psychologique de Bruce Evans avec Kevin Costner, et dans INTO THE WILD, écrit et réalisé par Sean Penn, pour lequel il partage un SAG Award de la meilleure interprétation collective avec notamment Emile Hirsch, Marcia Gay Harden et Hal Holbrook. Il a incarné le Président des Etats-Unis dans ANGLES D’ATTAQUE de Pete Travis, avec Dennis Quaid, Sigourney Weaver et ForestWhitaker. Il a joué dans le remake du film de 1977 de Yoji Yamada YELLOW HANDKERCHIEF face à Maria Bello, sous la direction d’Udayan Prasad, présenté au Festival de Sundance 2009.

En 2008, il a incarné le général Thaddeus « Thunderbolt » Ross dans le film de Louis Leterrier L'INCROYABLE HULK, avec Edward Norton, Liv Tyler et Tim Roth. Depuis, il a joué dans ENDGAME de Pete Travis, LA COMTESSE, de et avec Julie Delpy, ROBIN DES BOIS de Ridley Scott, 3 FOIS 20 ANS de Julie Gavras, avec Isabella Rossellini, et J’ENRAGE DE SON ABSENCE de Sandrine Bonnaire, avec Alexandra Lamy. On le retrouvera dans les deux volets de THE DISAPPEARANCE OF ELEANOR RIGBY de Ned Benson.

Côté télévision, William Hurt a été nommé à l’Emmy Award du meilleur acteur pour son portrait du Secrétaire du trésor Henry Paulson dans le téléfilm « Too Big To Fail », qui retraçait la crise financière de 2008. Il y avait pour partenaires Paul Giamatti, Cynthia Nixon, Topher Grace et Tony Shalhoub. En 2009, il a été nommé à l’Emmy et au Golden Globe pour son rôle récurrent dans « Damages ». Il a été plébiscité en 2011pour son portrait du capitaine Ahab dans la minisérie « Moby Dick », avec Ethan Hawke et Gillian Anderson. William Hurt a lu plusieurs ouvrages pour la radio, dont « The Great Railway Bazaar » de Paul Theroux, et « The Shipping News » de E. Annie Proulx. Il a lu les livres enregistrés « The Polar Express » et « The Boy Who Drew Cats ». Il a été le narrateur de documentaires comme « Searching for America: The Odyssey of John Dos Passos », « Einstein – How I See the World » ou « To Speak the Unspeakable » sur Elie Wiesel, réalisé et produit par Pierre Marmiesse. En 1988, il a reçu le premier Spencer Tracy Award décerné par l’UCLA.

28 novembre 2018

 Filmographie sélective

Avengers: Endgame

(2019)
Acteurs
Acteur (Secretary of State Thaddeus Ross)

Avengers: Infinity War

(2018)
Acteurs
Acteur (Secretary of State Thaddeus Ross)

Captain America : Civil War

(2016)
Acteurs
Acteur (Secretary of State Thaddeus Ross)

Humans

(2015)
Acteurs
Acteur (Dr. George Millican)

Les âmes vagabondes

(2013)
Acteurs
Acteur (Jeb)

L'incroyable Hulk

(2008)
Acteurs
Acteur (Général 'Thunderbolt' Ross)

Le village

(2004)
Acteurs
Acteur (Edward Walker)

A.I. intelligence artificielle

(2001)
Acteurs
Acteur (Prof. Hobby)

Contamination

(2000)
Acteurs
Acteur (David R. Whitman)

Dune

(2000)
Acteurs
Acteur (Duke Leto Atreides)

Dark City

(1998)
Acteurs
Acteur (Inspector Frank Bumstead)

Perdus dans l'espace

(1998)
Acteurs
Acteur (Prof. John Robinson)

Jusqu'au bout du monde

(1991)
Acteurs
Acteur (Sam Farber, alias Trevor McPhee)

Au delà du réel

(1980)
Acteurs
Acteur (Eddie Jessup)

(*) non crédité