Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Irvin Kershner

Date de naissance : 29 avril 1923
Date de décès : 27 novembre 2010
Drapeau : Etats-unis

Irvin Kershner - Irvin Kershner
Irvin Kershner

Triste samedi 27 novembre. Nous apprenons la mort d'un grand monsieur, tant par la taille que par l'esprit : Irvin Kershner. L'homme s'est éteint à l'âge de 87 ans des suites d'une longue maladie. C’est une immense tristesse parce que nous le connaissions, l’ayant rencontré, Francis Schall et moi-même, lors de l’écriture de notre livre "Il était une fois La guerre des étoiles, la galaxie George Lucas". Nous avions pu constater combien c'était un être bon, généreux, simple et abordable. Personnellement je l’avais revu à New York (ville qu'il affectionnait particulièrement), alors qu'il s'apprêtait à inaugurer sa première exposition photo, et je veux témoigner encore de la gentillesse de cet homme, gentillesse toute proportionnelle à son talent. Incontestablement Irvin Kershner est un des réalisateurs américains qui ont marqué à la fois le cinéma indépendant ainsi que nombre de grands metteurs en scène.

Né à Philadelphie, Pennsylvanie, le 29 avril 1923, il s’intéresse très tôt à la musique, à la peinture et à la photographie. Il fait la guerre dans l’Air Force et parcoure ainsi l’Europe pendant trois ans et demi, ce qui le marque profondément. Il s’inscrit ensuite à un cours de psychologie de Cambridge. Puis il rejoint l'University of South California (U.S.C.) où il se dirige vers la branche art et photographie. Là, Slavo Vorkapich, éminent professeur et importante figure du montage cinématographique, incite son étudiant à se lancer dans le cinéma. Un peu plus tard, il débute dans le documentaire pour un organisme d’état, ce qui lui procure l’occasion de visiter tout le Moyen-Orient.

A la fin des années cinquante, ses acquis lui permettent de réintégrer l'U.S.C., en tant qu'enseignant cette fois. Il y rencontre George Lucas, Terrence Malick, Matt Robins, Hal Barwood, Phil Kaufman, Michael Ritchie et de nombreux techniciens de la nouvelle génération, ainsi que Coppola, alors à l'U.C.L.A. (University of California, Los Angeles).

Il commence sa carrière avec un film policier, STAKEOUT ON DOPE STREET (1958), que Roger Corman aide à financer sans le produire ; puis il perfectionne son métier sur plusieurs épisodes des séries NAKED CITY et THE REBEL. En 1959, il réalise son deuxième film : THE YOUNG CAPTIVE, puis en 1961 LE MAL DE VIVRE, une diatribe contre la peine de mort.

Dans la suite de ses deux premières réalisations, Irvin Kershner s’engage dans des films très personnels et inhabituels pour la production américaine de l’époque : THE LUCK OF GINGER COFFEY (dont Stanley Kubrick et Francis Ford Coppola sont de grands admirateurs), LOVING et en 1967, UNE SACREE FRIPOUILLE, qui est l'occasion d'évoquer l'importance qu’il accorde à la musique. Il rencontre alors Jerry Goldsmith, mais c'est surtout son premier contact avec Barbra Streisand. Elle sera la vedette cinq ans plus tard de UP THE SANDBOX, portrait d'une jeune femme (mal) mariée et mère de famille qui va découvrir au fil de ses fantasmes rêvés la voie de la libération. Irvin Kershner a une passion pour les actrices et les acteurs. C'est un véritable directeur d'acteurs qui a dirigé les meilleurs, parfois les découvrant ou les faisant travailler dès à leurs débuts.

Irvin Kershner a également ce talent de réussir des suites souvent meilleures que les originaux, quelques soient les qualités de ceux-ci. C'est le cas de RETOUR D'UN HOMME NOMME CHEVAL, qui succède au film d'Eliot Sylverstein UN HOMME NOMME CHEVAL (1969) avec Richard Harris ; et bien sûr de L'EMPIRE CONTRE-ATTAQUE, film considéré par tous comme le plus réussi de la saga STAR WARS de George Lucas et qui le fera connaître d’un plus large public. RAID SUR ENTEBBE (1977) témoigne avec beaucoup d’intelligence du détournement d'un vol Air France et de sa centaine de passagers juifs par un commando palestinien.

En 1978, il dirige LES YEUX DE LAURA MARS, une de ses réalisations les plus complexes, un bijou noir du film de suspense teinté de fantastique où l'on retrouve sa passion pour la photo. A nouveau, le casting offre une superbe brochette d'interprètes parmi lesquels Faye Dunaway et Tommy Lee Jones. JAMAIS PLUS JAMAIS (1983) est un James Bond "non officiel", remake d'OPERATION TONNERRE (1965) de Terence Young. Irvin Kershner est le seul réalisateur à avoir tourné un James Bond et un épisode de Star Wars, justement les deux séries les plus vues dans le monde depuis que le cinéma existe et ayant rapporté le plus d'argent !

Lorsqu'il revient à la télévision c'est tout d'abord avec la série AMAZING STORIES (1985-1987), créée et produite par Steven Spielberg. Puis en 1989, avec le téléfilm TRAVELING MAN, il reprend dans une comédie sensible un de ces caractères marginaux qu'il affectionne.

Il revient au cinéma en 1990 pour diriger une nouvelle suite : ROBOCOP 2. C'est en catastrophe qu'on fait appel à lui pour sauver cette superproduction. Bien que ce film ne soit qu'alimentaire, le metteur en scène fait une nouvelle fois preuve de son talent et de sa polyvalence.

En 1993 il tourne l'épisode pilote de quatre vingt dix minutes de la série SEAQUEST POLICE DES MERS (1993-1996), une aventure sous-marine futuriste pleine d'action ; puis il s’efface un temps jusqu'à ce que le producteur designer Richard Sylbert lui propose en 1996 de tourner le remake de PLANETE INTERDITE. Malheureusement, le projet n'aboutit pas.

Irvin Kershner a travaillé avec les plus grands noms du cinéma et il a à son actif des films d'exception. Cependant, musicien dans l'âme, il lui restait toujours un regret, celui de n'être parvenu, faute de budget, à concrétiser son film sur le compositeur Giacomo Puccini.

Nous vous invitons à découvrir l'interview exclusive que Francis Schall et moi-même avions menée pour les besoin de notre livre "Il était une fois La guerre des étoiles, la galaxie George Lucas", paru aux éditions Dark Star le 25 mai 2007 à l'occasion du trentième anniversaire de LA GUERRE DES ETOILES. Au revoir 'Kersh', cela a été un énorme bonheur et un honneur de vous avoir connu !

Fabrice Labrousse – 4 décembre 2010

 Filmographie sélective

Primal

(2009)
Production
Producteur exécutif

SeaQuest police des mers

(1993)
Réalisation
Réalisateur (1 episode, 1993)

Robocop 2

(1990)
Acteurs
Acteur (Gerber - Death Row Inmate in Computer File)*
Réalisation
Réalisateur

Jamais plus jamais

(1983)
Réalisation
Réalisateur

L'empire contre-attaque

(1980)
Réalisation
Réalisateur

(*) non crédité