Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Nicolas Cage

Date de naissance : 07 janvier 1964
Drapeau : Etats-unis

Nicolas Cage - Nicolas Cage
Nicolas Cage

Nicolas Cage est l’un des comédiens les plus atypiques et les plus éclectiques de sa génération, et il est salué aussi bien pour ses rôles dans des films dramatiques que dans des comédies. Il était très récemment à l’affiche du film de Joel Schumacher TRESPASS, et de celui de Patrick Lussier HELL DRIVER. On a pu le voir précédemment dans LE DERNIER DES TEMPLIERS de Dominic Sena et dans la comédie familiale L’APPRENTI SORCIER de Jon Turteltaub, avec Jay Baruchel et Alfred Molina – dont il était aussi producteur exécutif. Ce film marquait sa septième collaboration avec le producteur Jerry Bruckheimer. Il tenait également l’un des rôles principaux de la comédie d’action KICK-ASS, réalisée et produite par Matthew Vaughn. On le retrouvera dans GHOST RIDER 2 : L’ESPRIT DE VENGEANCE de Mark Neveldine et Brian Taylor.

Né à Long Beach, en Californie, en 1964, Nicolas Cage s’installe avec sa famille à San Francisco à 12 ans. Encouragé par son père, le musicien Anton Coppola, il entre à 15 ans à l’American Conservatory Theatre de San Francisco pour y suivre ses premiers cours d’art dramatique. Il s’y produit entre autres dans « Golden Boy ».

Deux ans plus tard, il part pour Los Angeles afin d’y compléter sa formation. On lui confie très vite un rôle dans le téléfilm « Best of Times ». Il fait ses premiers pas au cinéma dans FAST TIMES AT RIDGEMONT HIGH d’Amy Heckerling en 1982, et trouve son premier véritable rôle en 1984 sous la direction de son oncle, Francis Coppola, dans RUSTY JAMES. Après son interprétation remarquée d’un punk romantique dans VALLEY GIRL de Martha Coolidge, il retrouve Coppola pour COTTON CLUB.

Nicolas Cage s’impose comme un acteur de premier plan avec son interprétation d’un vétéran du Vietnam hanté par son passé dans BIRDY d’Alan Parker, qui remporte le Prix du Jury au Festival de Cannes. Dès lors, il enchaîne film sur film. Il tourne PEGGY SUE S’EST MARIÉE, son troisième film sous la direction de Coppola, puis ARIZONA JUNIOR de Joel Coen et ÉCLAIR DE LUNE de Norman Jewison. Il est cité pour ce dernier film au Golden Globe du meilleur acteur. EMBRASSE-MOI VAMPIRE de Robert Bierman lui vaut d’être nommé au titre de meilleur acteur par l’Independent Feature Project West. Il affirme encore un peu plus son talent avec SAILOR ET LULA de David Lynch, qui remporte la Palme d’Or au Festival de Cannes en 1990.

En 1992, Nicolas Cage est cité pour la deuxième fois au Golden Globe pour le rôle de Jack Singer dans la comédie romantique d’Andrew Bergman LUNE DE MIEL À LAS VEGAS, et est salué pour son interprétation dans le film noir RED ROCK WEST, réalisé par John Dahl. Il est en 1994 le partenaire de Shirley MacLaine dans UN ANGE GARDIEN POUR TESS de Hugh Wilson. Il tourne sous la direction d’Andrew Bergman MILLIARDAIRE MALGRÉ LUI, avec Bridget Fonda et Rosie Perez, et sous celle de Barbet Schroeder le thriller KISS OF DEATH, présenté hors compétition au Festival de Cannes.

1996 est une grande année pour Nicolas Cage : il obtient l’Oscar du meilleur acteur pour son interprétation de Ben, le scénariste alcoolique du film de Mike Figgis LEAVING LAS VEGAS, et remporte le Golden Globe et les Prix d’interprétation du New York Film Critics Circle, de la Los Angeles Film Critics Association, du Chicago Film Critics et du National Board of Review. La même année, il est récompensé par le prestigieux Lifetime Achievement Award lors du Festival mondial du Film de Montréal.

À ses plus grands succès viennent s’ajouter ROCK de Michael Bay, avec Sean Connery et Ed Harris, et LES AILES DE L’ENFER de Simon West, avec John Cusack et John Malkovich, respectivement premier et deuxième des sept films qu’il tournera avec le producteur Jerry Bruckheimer. En 1997, il obtient le Blockbuster Entertainment Award du meilleur acteur et trois citations aux MTV Movie Awards pour son interprétation dans le thriller d’action de John Woo VOLTE FACE, avec John Travolta. Il joue ensuite dans SNAKE EYES, le thriller de Brian De Palma, et dans LA CITÉ DES ANGES de Brad Silberling.

En 1999, il est l’interprète principal de 8 MM/HUIT MILLIMÈTRES de Joel Schumacher, avec également Joaquin Phoenix. Le film est présenté au Festival de Berlin. On le retrouve par la suite dans À TOMBEAU OUVERT de Martin Scorsese, et dans le film d’action 60 SECONDES CHRONO de Dominic Sena, son troisième film avec Bruckheimer. Pour la comédie romantique de Brett Ratner FAMILY MAN, Nicolas Cage reçoit le Blockbuster Entertainment Award. Il joue ensuite dans CAPITAINE CORELLI de John Madden, puis dans WINDTALKERS de John Woo.

En 2001, au ShoWest, il se voit remettre le premier Distinguished Decade of Achievement in Film Award pour l’ensemble de ses interprétations au cinéma au cours des vingt années passées. La même année, il pose également l’empreinte de sa main et de son pied sur Hollywood Boulevard.En 2002, il est nommé à l’Oscar, au Golden Globe, au Screen Actors Guild Award et au BAFTA Award pour son rôle double des frères jumeaux Charlie et Donald Kaufman dans ADAPTATION de Spike Jonze. Il est également salué dans LES ASSOCIÉS de Ridley Scott, présenté aux Festivals de Venise et de Toronto. Nicolas Cage a tenu ensuite le rôle-titre du film d’action et d’aventures BENJAMIN GATES ET LE TRÉSOR DES TEMPLIERS de Jon Turteltaub, produit par Jerry Bruckheimer.

Il a depuis été l’interprète de LORD OF WAR d’Andrew Niccol, THE WEATHER MAN de Gore Verbinski, THE WICKER MAN de Neil LaBute, et a prêté sa voix au personnage de Zoc dans le film d’animation LUCAS, FOURMI MALGRÉ LUI. Il a joué dans WORLD TRADE CENTER d’Oliver Stone, puis dans GHOST RIDER, écrit et réalisé par Mark Steven Johnson, meilleure sortie pour un week-end de President’s Day en 2007, et NEXT de Lee Tamahori. Il a retrouvé son personnage de Benjamin Gates pour BENJAMIN GATES ET LE LIVRE DES SECRETS, à nouveau sous la direction de Jon Turteltaub, son cinquième film avec le producteur Jerry Bruckheimer.

Il a joué depuis dans BANGKOK DANGEROUS d’Oxide et Danny Pang, PRÉDICTIONS d’Alex Proyas et a prêté sa voix à Speckles dans MISSION-G de Hoyt Yeatman et au docteur Tenma dans ASTRO BOY de David Bowers. Il a joué également dans BAD LIEUTENANT : ESCALE À LA NOUVELLE-ORLÉANS de Werner Herzog, avec Eva Mendes et Val Kilmer.

En 2002, il est passé derrière la caméra pour réaliser son premier film, un drame intitulé SONNY dont il est aussi interprète et producteur. Il y dirigeait James Franco, Mena Suvari, Brenda Blethyn et Harry Dean Stanton. Le film a été présenté au Festival de Deauville. En 2002 également, sa société de production, Saturn Films, a produit LA VIE DE DAVID GALE d’Alan Parker. Nicolas Cage avait précédemment produit avec Saturn L’OMBRE DU VAMPIRE de E. Elias Mehrige, pour lequel Willem Dafoe a été nommé à l’Oscar.

En 2009, Nicolas Cage a été nommé par les Nations Unies Ambassadeur de bonne volonté pour la justice dans le monde. Il s’est rendu en Afrique pour une mission avec l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime à Gulu en Ouganda, Mombasa et Nairobi au Kenya. Il a rencontré des enfants soldats, des membres de gangs, des détenus, des juges et des magistrats kenyans pour contribuer à la lutte contre le trafic des êtres humains, l’esclavage des enfants et les enlèvements. Il soutient aussi Amnesty International et son action en faveur des droits de l’homme.

26 novembre 2018

 Filmographie sélective

The Humanity Bureau

(2017)
Acteurs
Acteur (Noah Kross)

Le chaos

(2014)
Acteurs
Acteur (Rayford Steele)

Ghost Rider 2 : l'esprit de vengeance

(2011)
Acteurs
Acteur (Johnny Blaze / Ghost Rider)

L'apprenti sorcier

(2010)
Acteurs
Acteur (Balthazar Blake)
Production
Producteur exécutif

Kick-Ass

(2010)
Acteurs
Acteur (Damon Macready / Big Daddy)

Astro Boy

(2009)
Acteurs
Acteur (Dr. Tenma (voix))

Prédictions

(2009)
Acteurs
Acteur (John Koestler)

Next

(2007)
Acteurs
Acteur (Cris Johnson)
Production
Producteur

Ghost Rider

(2007)
Acteurs
Acteur (Johnny Blaze / Ghost Rider)

Volte face

(1997)
Acteurs
Acteur (Castor Troy / Sean Archer)

(*) non crédité