Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

George Lucas et Dave Filoni

27.08.2008

Image
George Lucas et Dave Filoni[lucas-filoni.jpg]

A l'occasion de la sortie de STAR WARS : THE CLONE WARS, le réalisateur Dave Filoni et George Lucas, le créateur de STAR WARS, discutent de cette nouvelle aventure étoilée, la première sortie des entrailles de Lucasfilm Animation.

Comment l'idée d'un film animé STAR WARS est-elle née ?

George Lucas : Il y a quelque chose d'intéressant à noter à propos de STAR WARS : THE CLONE WARS : la série des 6 films couvrant la saga Skywalker n'évoquait pratiquement pas ce qui se déroulait à l'extérieur du clan. On en parlait brièvement au début de l'EPISODE II, et tout aussi brièvement à la fin de l'EPISODE III, alors qu'à l'évidence, il se passe quantité d'événements durant une guerre : de l'action, des faits d'armes, des événements dramatiques ou bouleversants, et parfois même des choses drôles. L'idée de traiter en dessin animé cette Guerre des Clones m'intéressait parce que cela nous permettait vraiment de raconter une nouvelle histoires, de montrer d'autres Jedi, d'introduire de nouveaux personnages, et même de parler des clones, dont certains ont un destin passionnant. Cela nous permettait d'élargir encore l'univers STAR WARS.

Dave Filoni : J'ai toujours été surpris par la quantité d'histoires potentielles que recelait cette période relativement brève. Trois années seulement séparent l'Épisode II de l'Épisode III, et pourtant, durant ce court laps de temps, surgissent quantité de nouvelles intrigues, de nouveaux personnages, de décors et horizons insoupçonnés.

Qu'apporte l'animation à la saga STAR WARS ?

George Lucas : Nous avons tout de suite souhaité utiliser l'animation numérique de façon inédite, et je pense avoir abouti à quelque chose de nouveau et d'original. Stylistiquement parlant, un film animé numérique est très différent d'un film en prises de vues réelles. L'animation ouvre des possibilités infinies. Elle rend le cinéaste aussi libre que le dessinateur face à son carnet de croquis.

Dave Filoni : Elle vous octroie une souplesse infinie. Vous n'avez pas besoin de rechercher les accessoires qui ont servi un mois plus tôt, ni de rappeler les acteurs pour des retakes. Au montage, vous pouvez décider de refaire complètement une scène du jour au lendemain. Toutes choses que ne permet pas le cinéma traditionnel. Vous disposez en permanence de tous les décors, de tous les acteurs. Vous pouvez conformer totalement l'image à vos désirs. C'est exaltant.

Que pouvez-vous nous dire sur la nouvelle héroïne STAR WARS, Ahsoka ?

George Lucas : Anakin et Obi-Wan ont une belle relation, mais les films ont rendu cette dynamique familière.

Dave Filoni : Il nous a semblé important d'introduire un personnage qui se situerait par son tempérament à mi-chemin d'Anakin et d'Obi-Wan. Anakin est un impulsif, Obi-Wan un homme qui prémédite toutes ses actions. Ahsoka apprécie l'impétuosité d'Anakin, mais admire la patience et la méticulosité d'Obi-Wan. Elle a beaucoup à apprendre de ces deux hommes, tout en possédant déjà une vraie force et de réelles capacités. Elle surprendra plusieurs fois Anakin par sa façon d'aborder les choses. Par ailleurs, elle est un excellent contrepoint à Anakin, tant par son apparence que par sa personnalité et ses attitudes. Elle le rend souvent fou, mais vous verrez qu'il finira par la trouver très attachante.

George Lucas : C'est une tradition des films STAR WARS d'embarquer un personnage dans un grand voyage initiatique qui fera de lui un Jedi. Luke était un jeune gars de la campagne quand il fut enrôlé dans l'Alliance Rebelle ; Anakin était un petit gars de Tatooine. Dans STAR WARS : THE CLONE WARS, Anakin n'est déjà plus un Padawan, c'est un Jedi. Ahsoka assume donc ici le rôle de la jeune apprentie, qui enrichit la dynamique de l'histoire. Devait-elle être humaine ou extra-terrestre, homme ou femme? Il nous est finalement apparu plus amusant d'en faire cette jeune fille.

STAR WARS : THE CLONE WARS a été une occasion privilégiée d'explorer des personnages étrangers à la saga Skywalker. Avez-vous des favoris?

George Lucas : J'aimais depuis longtemps les Duros, ces extra-terrestres bleuâtres de la cafétéria de L'ÉPISODE IV Un Nouvel Espoir. Ils sont dérivés des Neimoidians, qui tirent davantage sur le vert et sont plus ridés.

Dave Filoni : J'ai un faible pour le Conseil Jedi. J'étais ravi de pouvoir m'attarder sur ces personnages si brièvement aperçus, et pourtant légendaires en leur temps : Kit Fisto, Ki-Adi-Mundi, Luminara, Plo Koon…

George Lucas : Si on laissait faire Dave, Plo Koon jouerait dans chaque scène! C'est formidable de voir Dave s'attacher réellement à de tels personnages et vouloir les mettre en lumière.

Dave Filoni : C'est vraiment ça le plus important. Je m'attache à ces personnage, à leur évolution tout au long du film. C'est une merveilleuse aventure, que nous avons eu plaisir à raconter.

Comment décririez-vous le look de STAR WARS : THE CLONE WARS ?

George Lucas : Tous les personnages et environnements semblent avoir été peints, ce qui confère un look très particulier au film. Par ailleurs, nous nous sommes inspirés, en partie, des mangas et dessins animés japonais, avec leurs éclairages très dramatiques et leurs cadrages agressifs.

Dave Filoni : Les décors et costumes des films STAR WARS ont toujours été d'une grande beauté. Il était important de se situer au même niveau, tout en offrant de l'inédit aux spectateurs. Le look est plus stylisé. Il ne vise pas au photoréalisme, mais à établir sa propre identité visuelle, un peu comme un peintre utilisera différentes techniques pour créer différentes atmosphères. Nous utilisons l'infographie comme un instrument pour créer une réalité stylisée.

George Lucas : Je pense que nous avons conçu un style narratif original, en rupture avec tout ce qu'on voit habituellement dans le cinéma d'animation.