Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Interview avec Taylor Kitsch pour la sortie Blu-ray et DVD de JOHN CARTER

06.07.2012

Image
Taylor Kitsch[taylor_kitsch.jpg]

Avec JOHN CARTER, le cinéaste oscarisé Andrew Stanton signe un grand film d’action et d’aventures qui se déroule sur la lointaine et mystérieuse planète Barsoom (Mars). Tiré d’un classique de la science-fiction écrit par Edgar Rice Burroughs, auteur dont l’inventivité a inspiré nombre de cinéastes jusqu’à nos jours, le film raconte la fascinante histoire de John Carter (Taylor Kitsch), un ancien militaire qui ne veut plus entendre parler de guerre, et qui se retrouve inexplicablement transporté sur Mars, au cœur d’un terrible conflit entre les habitants de la planète. Parmi tous les êtres étranges qui peuplent cet univers, il fera la connaissance de Tars Tarkas (Willem Dafoe) et de la captivante princesse Dejah Thoris (Lynn Collins). Dans un monde au bord du gouffre, Carter redécouvre son humanité en prenant conscience que la survie de cette planète et de ses habitants est désormais entre ses mains.

Comment était-ce de travailler sur un projet épique comme John Carter?

Travailler sur ce film a été incroyablement exigeant, mais aussi incroyablement gratifiant. J'avais des tonnes de scènes d'action dans le film et c'était épuisant parce que j'ai eu de longues journées très physiques pendant quatre mois consécutifs. Cependant, ça en valait la peine.

Comment décririez-vous votre journée type pendant le tournage de John Carter?

Au début, je commençais l’entraînement à 4h30 du matin avant d'aller travailler sur le plateau toute la journée jusqu’à la nuit tombée. Parfois, je rentrais à la maison à 22 heures et ce, toute la semaine. C'était dur, mais c'était amusant aussi. Je sentais que je devais y mettre toute cette énergie pour construire le personnage de John Carter en tant qu’homme parce qu'il est à la fois un héros et un guerrier. Il est étonnant de voir tout ça prendre vie une fois le film fini.

Que s'est-il passé dans votre esprit quand vous avez vu le film terminé pour la première fois?

J’ai trouvé que c'était génial! Il est difficile de me voir à l'écran - mais je suis très fier de ce film. Je suis également fier du réalisateur du film, Andrew Stanton. Je suis fier de Collins Lynn et de tous ceux qui ont fait partie du film. Nous avons eu tellement de grands acteurs impliqués dans le projet, de Willem Dafoe à Dominic West, ainsi qu’une incroyable équipe de cascadeurs.

Comment était-ce de travailler aux côtés de Willem Dafoe?

J'adore Willem. C’est vraiment quelqu’un de bien. J'ai travaillé avec de moins grands acteurs qui ont bien plus d’ego que lui. Il est étonnant.

Qu'avez-vous appris de lui au cours de votre expérience John Carter?

Willem Dafoe est un professionnel de bout en bout. Il s’est vraiment engagé dans le projet et il a passé beaucoup de temps sur le plateau, même s’il n'avait pas besoin d'être là. Je pense que c'est pourquoi il a une telle carrière. Il donne toujours le meilleur de lui-même.

Espérez-vous que les gens disent la même chose de vous un jour?

Certainement. Je l’espère. Les gens ne se souviendront pas de moi grâce aux couvertures de magazines. J'espère qu'on se souviendra de moi pour le travail que j’aurai accompli.

Que pensez-vous des costumes de votre personnage?

J'ai environ 15 costumes différents dans le film, mais les gens semblent beaucoup commenter les tenues où mon personnage ne porte pas grand chose. Je savais dans quoi je m'embarquais quand j'ai signé pour le rôle, je n’avais donc aucun problème avec ce qu'ils m'ont donné à porter. La garde robe était géniale.

Vous sentez-vous flatté par l'attention que vos fans de sexe féminin vous manifestent?

Bien sûr, c'est très flatteur. Ne vous méprenez pas, c'est bien - mais je ne veux pas qu'on se souvienne de l'homme qui enlève son t-shirt. Je veux qu'on se souvienne de moi pour avoir interprété un grand rôle.

Avez-vous fait un régime spécial pour rester en forme pour le rôle?

J'ai eu un régime alimentaire très strict parce que le rôle était extrêmement physique, mais j'aime le pouvoir que vous pouvez avoir sur votre corps et comment vous pouvez le manipuler avec la nutrition. J'ai étudié la nutrition dans le passé parce que je voulais devenir nutritionniste pour les enfants. Si je n'étais pas acteur, c'est vraiment ce que je voudrais faire.

Pourquoi vouliez-vous devenir nutritionniste pour enfants?

Pourquoi les enfants? Parce que j'aime les enfants. Je suppose que c'est aussi simple que cela.

Etes-vous conscient de ce que vous mangez?

J'ai l'habitude de manger sainement - mais parfois, je suis le premier mec à vouloir commander une pizza. J’aime aussi les petits déjeuners copieux. J'aime la nourriture. J’adore aller dans de bons restaurants.

John Carter est basé sur une série de livres de science fiction d'Edgar Rice Burroughs. Avez-vous lu les livres avant de commencer à travailler sur le film?

Je l'ai fait. Quand j'ai commencé à me préparer pour le rôle, je n'ai pas eu le script, alors j'ai utilisé les livres pour approcher le personnage et me renseigner sur le gars que j'allais jouer.

Recommanderiez-vous les livres?

Oui car j’ai beaucoup aimé les livres. Si vous aimez les grandes épopées, vous allez adorer les livres d'Edgar Rice Burroughs.

Quels livres lisiez-vous quand vous étiez adolescent?

Je n'ai pas lu trop de romans quand j'avais 13 ans. J'étais beaucoup dehors à jouer au hockey et et à m'amuser.

Que faisiez-vous pendant votre adolescence?

J'ai eu une éducation très typique au Canada. J'ai passé beaucoup de temps à jouer au hockey et à sortir avec mes amis. Je n'ai pas eu de jeux vidéo et n'ai pas trop traîné devant la télé. J'étais à l'extérieur laissant libre cours à mon imagination.

Pourquoi avez-vous décidé de devenir acteur?

Quand j'étais plus jeune, je voulais devenir un joueur professionnel de hockey - mais une blessure au genou m’a empêché de réaliser ce rêve. J’aimais bien jouer la comédie alors je me suis dit que j’allais tenter ma chance. Cependant, je n'ai pas tout de suite eu du succès à Hollywood. J'ai dû travailler dur. J'étais sans abri à Los Angeles et à New York pendant longtemps - mais heureusement le dur travail a fini par payer.

Comment gardez-vous les pieds sur terre après avoir été sous le feu des projecteurs grâce à John Carter?

Je suppose que c’est en partie parce ce que je ne vis pas à Hollywood. Je vis au Texas, où j'ai une vie très différente. Je ne sors pas à Los Angeles, je ne sors pas avec une actrice et je ne prévois pas de le faire dans le futur. J’ai les pieds sur terre et ils n’iront nulle part ailleurs.

Ne voudrez-vous jamais venir à Hollywood?

Je ne suis pas sûr parce que je suis très heureux au Texas. Être en dehors de Los Angeles vous fait voir beaucoup plus clair. Beaucoup de mes amis sont des non-acteurs, de sorte que ça aide beaucoup, et les acteurs avec lesquels je suis ami ont sensiblement mon mode de vie. Ils sont plus portés sur le travail que sur la célébrité. J'aime bien ça.

Quels conseils donneriez-vous aux acteurs en herbe qui veulent suivre vos traces?

Je dirais, "Les gars, vous devez foncer." N’abandonnez jamais et restez motivés. C'est un secteur difficile, mais vous pouvez le faire si vous travaillez dur.