Logo SciFi-Movies
Logo SciFi-Movies

» Votre historique...

Historique de navigation...

Valérian et la cité des mille planètes

0


2

Valérian et la cité des mille planètes

(Valérian et la cité des mille planètes)
2.5 étoiles

Un film réalisé par Luc Besson
2017 - 137 minutes - Couleur - 2.35
Voir toutes les productions et sorties françaises (France)Voir toutes les productions et sorties américaines (Etats-unis) Voir tous les titres en 3D

Les critiques

Nombre de critiques : 3
Total des points : 16
Moyenne obtenue : 5.33/10

Ajoutez une critique

Affiche française du film Valérian et la cité des mille planètes
Avatar choisi par le scifinaute

3 - 6/10 Chris

30 août 2017

Fidèle à l'esprit de la BD jusque dans les moindres détails, ce film est très bon sans plus car il manque cruellement de rythme et n'est absolument pas au niveau du CINQUIÈME ÉLÉMENT qui reste le meilleur space opéra Français. On sent le blockbuster formaté pour Hollywood et pas pour faire rêver mais pour engranger des part de marché. Là est toute la différence Monsieur Besson avec vos excellents premiers film et les derniers. Rien a dire de plus.

Avatar choisi par le scifinaute

2 - 5/10 Fog Horn

29 août 2017

Un blockbuster visuellement généreux, plein de couleurs et de créatures en tous genres, et qui n'a rien à envier techniquement aux grosses productions américaines, voilà c'est dit. Dommage que le reste ne soit pas aussi enthousiasmant. Déjà, le script (signé Luc Besson himself), tout en premier degré et d'une simplicité enfantine, est artificiellement allongé par l'ajout de séquences qui ne font pas progresser le schmilblick d'un iota (voire la scène aussi gratuite qu'embarassante avec Rihanna ou celle qui tombe comme un cheveu sur la soupe avec Alain Chabat). Bref, c'est un peu poussif et beaucoup bancal. A cela s'ajoute le choix des deux acteurs principaux qui est, comment dire... déroutant ! Dane DeHaan, la moitié du temps les yeux mi-clos, peine à communiquer un quelconque enthousiasme. Pour sa part, sa partenaire de plateaux a le mérite de maitriser deux choses : lever les yeux au ciel et faire la moue... C'est un bon début mais, bon sang, à quoi pensait Luc Besson !?

Avatar choisi par le scifinaute

1 - 5/10 Nix le martien

11 août 2017

Comme j'avais adoré le LE CINQUIÈME ÉLÉMENT, pour son côté humoristique, ses personnages bien croqués et son style BD assumé, j'avais espéré que Valérian, inspiré d'une série dont je possède quelques albums, serait au moins aussi réussi. D'autant que la production était annoncée comme pharaonique.
Malheureusement, j'avoue avoir été un peu déçu. D'accord, il y a de belles trouvailles visuelles, des décors chatoyants, quelques idées charmantes voire poétiques, et une mise en scène assez bluffante, il y a aussi l'interprétation des deux personnages principaux qui s'avère finalement plutôt convaincante, mais (je vais me joindre au concert des critiques unanimes), on remarque assez vite un vide total en matière de scénario.
L'histoire tiendrait sur un ticket de métro, et les rebondissements sont si prévisibles, la plupart du temps, que je me suis vu plusieurs fois en train de bailler.
Besson a tout misé sur le visuel, l'action et les effets spéciaux, mais je pense que ce choix, peut-être valable il y a encore 15 ans, ne suffit plus à convaincre les amateurs de grand spectacle. Sans doute suis-je un peu blasé en la matière (là encore, je vais me joindre aux critiques, en disant que Valerian est une sorte de mélange d'AVATAR et STAR WARS)...
En fait, je crois que ce qui manque (surtout) à Valerian c'est des personnages secondaires intéressants ; dans le LE CINQUIÈME ÉLÉMENT, il y en avait d'assez croquignolesques : l'animateur radio Ruby Rhod, le méchant Zorg ou même le père Cornélius, qui, chacun à sa manière, par leur drôlerie ou leur outrance, relevait l'action au moment où il fallait. Ici, on a seulement droit à des militaires, plutôt insipides, à quelques aliens de passage, et à une sorte de créature polymorphe et caoutchouteuse qui ressemble à un poisson rouge de chez Disney (et qui disparaît d'ailleurs assez vite).
Bon, j'espère quand même que beaucoup de gens iront voir la chose. Ça serait triste de Luc Besson n'ait pas les moyens de tenter de se rattraper avec un troisième film de SF !

Connexions

Liens internes