Logo SciFi-Movies
Logo SciFi-Movies
Le silence du docteur Ivens

0


0

Le silence du docteur Ivens

(Molchaniye doktora Ivensa)
3.5 étoiles

Un film réalisé par Budimir Metalnikov
1973 - 90 minutes - Couleur - 2.35
Voir toutes les productions et sorties russes (Urss)

Les critiques

Nombre de critiques : 1
Total des points : 7
Moyenne obtenue : 7.00/10

Ajoutez une critique

Affiche russe du film Le silence du docteur Ivens (Molchaniye doktora Ivensa)
Avatar choisi par le scifinaute

1 - 7/10 Chris

08 janvier 2017

Ce film métaphysique mais avec un propos de fond éminemment politique est indéniablement réussi selon moi. Orante, Rin, Bouani, Zor, sont apparemment humains bien qu'ils soient particulièrement évolués et pratiquent entre autre Télépathie Télékinésie et précognition. Ils vivent aussi en bonne intelligence et même en symbiose mentales avec les Ors, autres groupes ethniques de la petite planète Oriana. Venus en expédition dans leur vaisseau spatial, ils ne désirent que la paix et sont là pour observer les mœurs humaines. Mais sur Terre aucun peuple n'est uni. Il y a séparation entre les races, les riches et les pauvres et surtout la guerre, la misère et la faim et cela le peuple pacifique d'outre espace ne peut le comprendre. Le docteur Ivens vit en occident et a peur que le bloc dont il dépend, par peur, ne fasse tout pour séparer l'humanité et préfère faire sauter la planète au lieu de l'unifier. On comprend vite que le propos vise les USA, va-t'en guerre puissamment armé mettant le monde sous le joug dictatorial (selon le film), d'ailleurs il est poursuivi une partie du film par une sorte de police politique (FBI? CIA?) qui pense que les Extra terrestres pourraient s'allier avec les Russes dont ils sont les plus proches idéologiquement (dixit Ivens). Bon, beaucoup de films à l'époque sont politisés, même à l'Ouest, où l'invasion vient souvent de Marx, je veux dire de Mars ! En tout cas de l'espace. A l'Est il n'y a pas cette peur totalement hystérique de l'invasion. D'ailleurs le politburo ne le tolèrerait pas ! Bien sûr je plaisante car maintenant que cette époque est révolue et qu'il n'y plus d'ennemi on peut regarder sereinement vers l'avenir glorieux de notre futur souverain. En tout cas une bonne fable assez naïve mais étonnante.

Connexions

Liens internes