Logo SciFi-Movies
Logo SciFi-Movies

» Votre historique...

Historique de navigation...

» Quoi de neuf sur Scifi-Movies ? Icone RSS


Retrouvez toutes les mises à jour et les news du site jour par jour

Monstrosity

0


0

Les critiques

Nombre de critiques : 2
Total des points : 12
Moyenne obtenue : 6.00/10

Ajoutez une critique

Affiche américaine du film Monstrosity
Avatar choisi par le scifinaute

2 - 7/10 Fog Horn

14 août 2017

De la bonne série Z comme je l'aime avec une histoire aussi délirante qu'absurde de transplantations de cerveaux que n'aurait pas reniée Ed Wood. Il faut dire qu'ils ont mis le paquet en accumulant les idées grotesques dont le potentiel comique est amplifié par l'intervention régulière d'une voix off, façon Rod Serling du pauvre, qui déclame ses réflexions nanardes telles "Faire l'amour à une femme de 80 ans dans le corps d'une fille de 20 ans, c'est malsain". On ne s'ennuie pas une seconde devant ce spectacle fauché qui nous offre, comme si cela était encore nécessaire, une fin nawak à se rouler par terre. Pour atteindre l'extase absolue, visionnez- le en double-programme avec LE CERVEAU QUI NE VOULAIT PAS MOURIR.

Avatar choisi par le scifinaute

1 - 5/10 KX69

18 octobre 2005

« Monstrosity », également connu sous le titre de « Atomic brain », est une petite série B sans grande originalité mais tout de même agréable. On retrouve la figure du savant fou et aigri qui fait des expériences tordues dont le résultat est un homme au cerveau de chien ou une jeune ressuscitée, personnages secondaires qui ne sont pas sans évoquer les films de loups-garous ou de vampires période classiques Universal.
Etonnamment, le film multiplie des sous-entendus saphistes (peut-être de façon involontaire) notamment lors d'une scène ou la vieille dame détaille le corps d'une des jeunes filles qu'elle destine à devenir l'hôte de son cerveau. Ce qui épice légèrement le propos du film. Mais le film est avant tout une mise en garde contre la transplantation d'un cerveau d'un chat dans un corps humain: on boit du lait, on ronronne et on se frotte contre les jambes de son maître et puis on grimpe partout et on donne des coups de papattes. Bref, on est un peu ridicule. La fin du film, plutôt amusante ravira les amis des chats!

Connexions

Liens internes