Logo SciFi-Movies
Logo SciFi-Movies

» Votre historique...

Historique de navigation...

Hardware

0


0

Les critiques

Nombre de critiques : 2
Total des points : 12
Moyenne obtenue : 6.00/10

Ajoutez une critique

Affiche française du film Hardware
Avatar choisi par le scifinaute

2 - 6/10 KX69

23 juillet 2016

Inspiré par une histoire parue dans le comics 2000 AD et à l'évidence par TERMINATOR, HARDWARE est un film qui manque pas de personnalité, dans le ton de la SF destroy type Métal Hurlant de la fin des années 70/début 80.
Il souffre de quelques faiblesses surtout dans la deuxième partie du métrage qui s'éternise un peu pour boucler les 90 mn; le rythme est inégal, les décors font parfois cheap, le robot est bien statique. Il y a des ruptures de ton incompréhensibles (avec voix off du héros sur une musique par franchement à propos) et les motivations des personnages sont parfois obscures.
Mais HARDWARE reste une série B plutôt intéressante en cherchant à se démarquer par un environnement original. Pour brosser le portrait d'une société déglinguée et en bout de course, Richard Stanley fait preuve de vraies ambitions esthétiques en soignant les décors et la mise en image malgré des moyens réduits. Et puis un film où apparaît notre regretté Lemmy le temps de quelques plans bénéficie tout de suite d'un à priori favorable.

Avatar choisi par le scifinaute

1 - 6/10 Chris

21 avril 2014

Un film post-apocalyptique à l'esthétique pop un peu suranné par l'étonnant Richard Stanley. Une production iconoclaste et foisonnante qui passe un peu pour une série B, le robot Mark 13 fait penser à l'androïde tueur de SATURN 3. Le venin psyché du mark 13 qui tue Mo est dans le ton du scénario. Pas mal. Bon ce film à vieilli côté ordinateur et l'adaptation de cette nouvelle du magazine 2000 AD est bonne (à lire ABC WARRIORS si vous aimez les méchants robots). Lemmy (Motörhead) fait une apparition en chauffeur de taxi d'eau et la voix de la radio d'Iggy Pop dans la version V.O. Un film étrange et très 90 qui change dans cette époque.

Connexions